AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des retrouvailles plus que surprenantes (Shioban)

Aller en bas 
AuteurMessage
Bomer Van Der Woodsen

avatar

▬ Petits mots : 120

MessageSujet: Des retrouvailles plus que surprenantes (Shioban)   Sam 11 Oct - 4:22


Des retrouvailles plus que surprenantes
Bomer & Shioban
Siégeant au sein du comité sénatorial relativement aux sujets touchant à la défense nationale, et étant le seul à avoir servi le pays en tant que militaire, je n'étais pas sans être dans les bons papiers du président même qu'il n'hésitait pas à faire appel à moi lorsqu'il voulait entendre un avis sur certains dossiers chauds … il faut dire que je faisais montre , généralement, d'une ouverture d'esprit qui semblait faire défaut aux grands penseurs de la CIA et du Pentagone. D'ailleurs ce matin j'avais été invité par le président à venir prendre le petit déjeuner avec lui afin de discuter des spéciaux. C'est ainsi que nous désignions , entre nous, ceux qui avaient bénéficié de ces mutations génétiques qui – d'une certaine façon – étaient loin de faire l'unanimité. Ma position sur la question était on ne peut plus claire … ce serait une erreur de les ostracisés et de les traiter comme s'ils étaient des citoyens de second ordre. Je m'inscrivais donc en faux contre ceux qui étaient tenté de restreindre leurs droits constitutionnels … j'avais servi mon pays en tant que militaire afin que chacun de mes concitoyens, et j'insiste sur le mot CHACUN, puisse jouir d'un droit inaliénable qui s'appelle la liberté je refusais donc de me faire complice d'une mesure législative qui risquait fort de venir brimer un droit aussi fondamental que celui-ci.

Certains de mes collègues sénateurs étaient d'avis que pour construire un monde meilleur il faille détruire notre monde actuel il s'agissait là, bien évidemment, d'un point de vue auquel je refusais d'adhérer. Il n'y avait rien de bon à restreindre les libertés individuelles et à plonger une population entière dans la peur et le chaos, si c'était là leurs projets ils allaient me trouver sur leur chemin. Jamais je ne serai complice d'une telle injustice.

À la fin de notre petit déjeuner causerie j'avais l'impression que le président et moi étions sur la même longueur d'onde. Il était possible que je me méprenne mais il y avait néanmoins certains signes qui ne pouvaient pas mentir. Lorsqu'il me proposa de me tenir à sa droite lors de son allocution publique , sur le parvis de la Maison Blanche, je ne pus que me sentir touché par cette proposition de la part de l'homme le plus puissant de notre pays.

Lors de cette cérémonie protocolaire je me tins à sa droite et puis lorsque j'entendis un bruit plus que suspect, le tout semblait s'apparenter à une détonation, je plaquai le président contre le sol afin de m'assurer qu'il n'ait rien. Sans le savoir je venais de m'en faire un allié de taille, il s'était montré reconnaissant pour ce que je venais de faire et avait fini par me proposer de devenir l'un de ses principaux conseillers en matière de sécurité nationale … c'était là une proposition qui m'allait droit au cœur.

Ayant pris congé du président je marchais dans le jardin de la Maison Blanche , alors que je me dirigeai vers le stationnement lorsque soudain j'entendis quelqu'un prononcer mon nom. Cette voix qui m'interpellait me semblait si familière que je ne pus que me retourner afin de voir à qui elle pouvait appartenir et c'est alors que je la vis … je ne pouvais pas croire qu'il s'agisse d'elle, surtout pas après tout ce temps. Laissez-là passer. Dis-je à l'endroit d'un des agents de sécurité en fonction au portail.

Lorsque je la vis passer le portail afin de se rapprocher de moi je ne fus pas sans trouver le tout surréaliste mais j'appréhendais surtout nos retrouvailles. La vie était tout de même étrange, je ne craignais pas de me retrouver sous les bombes ennemies ni de croiser le fer avec d'autres politiciens ni de voir les journalistes me mitrailler de question mais le fait de me retrouver devant elle semblait m'intimider … c'était à n'y rien comprendre.






electric bird.

_________________
- My own prison -

« Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire de considérer les ténèbres où nous allons sans plus d’angoisse que les ténèbres d’où nous venons. Ainsi, la vie prend son vrai sens : un moment de lumière.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shioban C. Goodman

avatar

▬ Petits mots : 403
▬ Your Buisness : Journaliste

MessageSujet: Re: Des retrouvailles plus que surprenantes (Shioban)   Dim 12 Oct - 18:36


Shioban & Bomer

Une surprise pas comme les autres

Une journée chargée m'attendais aujourd'hui. En effet, je devais me rendre en pleine après midi en plein chœur de la ville afin d'aller interviewer le président lui même au sujet de cette évolution qui nous guettait et qui s'agrandissait de jour en jour. C'est donc un peu stressée que je me levais ce matin. Je pris mon petit déjeuner et alla au magasine pour commencer ma journée. J'avais du travail à terminer et je devais également rendre ce service à ma copine. Eileen m'avait confié une affaire et je ne pouvais la décevoir. En m'habillant ce matin, j'avais opté pour un ensemble de tailleur comprenant une jupe et une veste cintrée de couleur bleu marine, un petit top lâche blanc ainsi que des talons assortis. J'étais fin prête pour ma journée. Une dernière petite touche de maquillage léger devant le miroir, et quelques petites finitions concernant ma coiffure et voilà. Je me sentais bien dans ma peau, prête à affronter n'importe quoi ou presque.

Le déjeuner arriva à une vitesse folle, j'avalais une salade vite fait avant de prendre le chemin de la maison blanche. J'étais pile à l'heure, il ne fallait pas que j'arrive en retard, après tout le président avait bien d'autre choses à faire qu'une simple interview en ma compagnie. Je m'entretenais environ deux petites heures avec cet homme. Une fois cela terminé, je pouvais enfin respirer, le stress était fini et j'étais assez fière de moi. Si je n'arrive pas à monter en grade avec ça, je ne sais pas ce que je pourrais faire pour avoir une promotion si ce n'est coucher avec le patron mais je ne suis pas ce genre de femme bien au contraire, je me respecte bien trop pour cela. Je sortais du bureau et parcourrais les couloirs afin de trouver la sortie, je me retrouvais dans les jardins derrière la maison, sans vraiment comprendre pourquoi. J'étais perdu, mais un jeune agent de sécurité m'escorta jusqu'à la sortie. A peine la grille refermée derrière moi, j'entendis une voix masculine qui me semblais familière, il parlait business avec quelqu'un mais cette voix me glaça le sang. Je me retournais alors et regarda à l'intérieur de la propriété, et reconnu Bomer... Mon cher ex que je croyais mort... Bomer ? C'est toi ? j'étais terrifiée mais tellement en colère... mes mots ne sortaient pas. Il demanda à une personne de me laisser passer et j'avançais doucement vers lui... Tu m'as l'air plutôt en forme pour quelqu'un de mort ! lui lançais-je aussi sèchement que je le pouvais... j'attendais sa réponse, mais je voyais qu'il ne faisait pas le fier. Après tout je le connaissais plutôt bien.

Code by Fremione.


_________________

Love, Love, Love
L'amour n'est pas l'amour s'il fane lorsque son objet s'éloigne, quand la vie devient dure, quand les choses changent, le vrai amour lui reste inchangé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bomer Van Der Woodsen

avatar

▬ Petits mots : 120

MessageSujet: Re: Des retrouvailles plus que surprenantes (Shioban)   Mer 15 Oct - 6:28


Des retrouvailles plus que surprenantes
Bomer & Shioban
Ce que j'appréhendais depuis déjà un bon moment semblait être en voie de se concrétiser, à mon plus grand malheur, lorsque je la vis passer le grillage, constatant ce regard qu'elle posait sur ma personne, je ne pus que réaliser à quel point le moment était grave et que j'allais devoir répondre à certaines questions plutôt pointues mais bon c'était un droit plus que légitime que je lui reconnaissais. Bien sur le tout n'était pas sans me sembler injuste, après tout ce n'était pas comme si j'avais sciemment tout orchestré. Après tout n'avais-je pas été la première victime de cette situation plus que déplorable? Malgré tout je préférai demeurer calme, il ne servait à rien de s'énerver. Bien sur. J'avais été tenté de faire de l'humour mais persuadé que le tout ne pourrait qu'ajouter au potentiel explosif de la situation je préférai m'en abstenir.

Je pouvais percevoir, au travers du timbre de sa voix, un relent de colère à mon égard. Au vu de ce qui était arrivé, bien que je n'étais aucunement fautif, je pouvais aisément comprendre qu'elle m'en veuille … après tout il était vrai que la situation avait été d'une complexité telle que moi même j'avais peiné à m'y retrouver. La science moderne fait des miracles, c'est bien connu. Bien entendu j'étais conscient que mon mot d'humour n'allait pas la faire rire. Je sais que tu m'en veux, ta colère est plus que légitime. Cependant ne crois-tu pas que j'en ai souffert tout autant que toi? Si ce n'est pas plus? En effet lors de mon retour au pays j'avais eu un dur contact avec la réalité alors que tout mon entourage me croyait mort. Ma famille, la femme que j'aimais , tout le monde semblait avoir accepté la version officielle. Au vu de ce que je pouvais avoir vécu, suite à cette situation, je trouvais injuste que l'on ose me blâmer, mais bon s'il fallait que quelqu'un porte le blâme j'acceptais d'assumer ce fardeau qui était le mien.






electric bird.

_________________
- My own prison -

« Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire de considérer les ténèbres où nous allons sans plus d’angoisse que les ténèbres d’où nous venons. Ainsi, la vie prend son vrai sens : un moment de lumière.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shioban C. Goodman

avatar

▬ Petits mots : 403
▬ Your Buisness : Journaliste

MessageSujet: Re: Des retrouvailles plus que surprenantes (Shioban)   Jeu 16 Oct - 14:38


Shioban & Bomer

Une surprise pas comme les autres

Je m'attendais à tout sauf à ça... Je ne savais pas vraiment qu'il était toujours en vie, si ce n'est certaine rumeur qui courait comme quoi il voulait prendre la place de son père et qu'il avait réussi, mais je n'en avais jamais eu la preuve sous les yeux de manière aussi... directe. Il était désormais là devant moi, et j'étais à présent sure et certaine qu'il était bien en vie. J'étais en colère et terrifiée, je me demandais bien comment avait-il pu abandonner comme ça si facilement, qu'il se cache ainsi me laissant croire à sa mort alors qu'on vivait une idylle des plus parfaite... De plus suite à la nouvelle de sa mort, j'ai fais une fausse couche à presque cinq mois de grossesse, ce fût une épreuve douloureuse pour moi et j'aurais aimé qu'il soit là pour me soutenir. Il acquiesça lorsque je prononçais son nom, c'était bien lui et non un sosie ou même un frère jumeaux, je crois qu'au fond j'aurais peut être préféré que ce soit le cas. Je me sentais étrange... Je lui fis remarquer qu'il semblait aller plutôt bien pour quelqu'un qui devait être mort, et il me rétorqua qu'il comprenait ma colère mais que lui aussi avait souffert de cette situation, peut être même plus que moi... Peut être en effet qu'il disait vrai... mais je ne comprenais pas... Peut-être mais je pense avoir le droit à des explications, tu as disparu du jour au lendemain et je te croyais mort et voilà que des années plus tard je te retrouve là par hasard en face de moi... la question n'était pas au vu de mes sentiments, car j'avais refais ma vie, mais sa disparition m'avais laissé un goût amer... j'ai mis beaucoup de temps avant d'avancer et cela me faisais mal de voir qu'au final on aurait pu avoir une fin heureuse lui et moi.

Code by Fremione.


_________________

Love, Love, Love
L'amour n'est pas l'amour s'il fane lorsque son objet s'éloigne, quand la vie devient dure, quand les choses changent, le vrai amour lui reste inchangé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bomer Van Der Woodsen

avatar

▬ Petits mots : 120

MessageSujet: Re: Des retrouvailles plus que surprenantes (Shioban)   Mar 21 Oct - 2:28


Des retrouvailles plus que surprenantes
Bomer & Shioban
Je pouvais aisément comprendre qu'elle soit à cran de me revoir on le serait à moins après tout. Il m'avait été difficile de me faire à la situation alors j'étais conscient que le tout pouvait lui paraître injuste, d'ailleurs je reconnaissais la pertinence de ses exigences lorsqu'elle me dit , d'un ton plutôt sec, qu'elle avait l'impression d'être en droit de s'attendre à des explications de ma part. Elle était dans le vrai mais de mon côté je me devais de faire la part des choses … entre la vérité et la version officielle il y avait énormément de nuances mais je ne comptais pas lui raconter n'importe quoi simplement que j'allais éviter de lui mentionner certains trucs classifier secret défense … après tout il y a certains détails qu'elle n'est pas obligée de connaître. La regardant , je poussai un léger soupir, et je finis par me lancer.

C'est assez compliqué comme histoire mais je vais tenter de te la simplifier au maximum. Je la regardai alors que visiblement le fait de me remémorer ces souvenirs n'était pas sans me torturer. Tu vois lors de cette mission en Afghanistan il y eu une opération de secours, une tentative de sauvetage qui relevait d'avantage du suicide que du courage, les milices rebelles – à la solde des terroristes – détenaient femmes et enfants menaçant de tout faire sauter. Ma tâche consistait à faire évacuer tout ce beau monde mais malheureusement je manquai de temps et je me retrouvai soufflé par l'explosion. J'en avais les larmes aux yeux tellement j'en étais retourné. M'essuyant les yeux je repris la parole. J'ai passé près de 6 mois dans un hôpital militaire et plus d'un an dans un centre de réadaptation. Lorsque je finis par obtenir mon congé de l'hôpital mon supérieur m'annonça que vu le peu de chance de survie que j'avais au moment de mes blessures de guerre l'armée m'avait déclaré mort. Je la regardai pour ensuite regarder le sol. À mon retour au pays je vis que mon père m'avait enterré et lorsque je réalisai que tu avais refais ta vie avec un autre et que tu me semblais heureuse je refusai de venir faire entrave à ta nouvelle vie. Plus que quiconque tu mérites d'être heureuse et il ne m'appartenait pas de venir tout bouleverser. Tu avais trop souffert pour que je vienne tout chambouler. Je continuai de la regarder pendant un moment avant de me tourner histoire de lui faire dos. Tu sais? Tu as le droit de m'en vouloir même que d'une certaine façon je peux le comprendre. Je n'avais plus la force de la regarder dans les yeux, je savais que dans cette histoire je n'avais pas le beau rôle et ça me fendait le cœur de savoir que, bien malgré moi, je l'avais blessé car c'était loin d'être mon intention.






electric bird.

_________________
- My own prison -

« Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire de considérer les ténèbres où nous allons sans plus d’angoisse que les ténèbres d’où nous venons. Ainsi, la vie prend son vrai sens : un moment de lumière.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shioban C. Goodman

avatar

▬ Petits mots : 403
▬ Your Buisness : Journaliste

MessageSujet: Re: Des retrouvailles plus que surprenantes (Shioban)   Mar 21 Oct - 12:52


Shioban & Bomer

Une surprise pas comme les autres

Si on m'avait dis ce matin au réveil que j'allais tomber sur Bomer, je ne l'aurais pas cru... Pour moi il n'existait plus tellement, vu qu'il avait été déclaré mort et que quelques temps après je l'avais vu à la télé... J'avais refais ma vie c'est vrai, mais ce n'est pas sans mal, et aujourd'hui j'en souffre encore. D'autant plus que Bomer ne sait pas tout à mon sujet... J'étais donc face à lui, choquée, et complètement perdue je dois bien l'avouer. Il m'expliqua alors qu'il allait tenter de me donner ces explications aussi bien qu'il le pouvait et de manière simple, de façon à ce que je comprenne ce qu'il me disait, et que cela m'éclaire sur le passé... Il commença donc ses explications et plus il avançait dans son discours, plus je le sentais mal, il avait même les larmes aux yeux et cela me fis un léger pincement au coeur. Je me rendais compte que tout ça n'avait pas été une partie de plaisir pour lui, qu'il avait tout de même vécu des choses difficiles... Il avait donc autant souffert que moi de ces événements, si ce n'est même plus puisqu'il avait frôlé la mort... Et moi j'étais là à lui demander des comptes tout en restant distante et sèche pour lui faire comprendre que je lui en voulais terriblement. Très vite, mon visage s'apaisa un peu plus et lorsqu'il me tourna le dos, je compris que pour lui c'était bien difficile de continuer à me regarder. Il m'expliqua qu'il avait su que j'avais refais ma vie, que je semblais heureuse et qu'il n'avait pas le droit malgré ses sentiments de m'arracher à ce bonheur, mais au fond j'aurais aimé qu'il vienne me trouver plus tôt pour tout m'expliquer, cela n'aurait rien changé au fait que je suis amoureuse de Shane et qu'il est pour moi l'homme de ma vie aujourd'hui, mais au moins j'aurais su ce qui s'était vraiment passé, et j'aurais pu lui parler bien avant de ce qui m'avais littéralement blessé. Je repris mon souffle et alla à sa rencontre de manière à le regarder, puis je lui pris la main. Ecoute Bomer, je me rends compte que cela n'a pas été facile pour toi, je réalise ce que tu as du subir et je suis désolée pour ça, cela dit j'aurais aimé que tu viennes me trouver dès que tu es revenu ici... J'avais tant de choses à te dire... il fallait que je lui dise même s'il se sentait déjà assez coupable comme ça, il avait le droit de savoir... Je t'en ai voulu notamment parce que lorsqu'on m'a annoncé ta mort, j'étais enceinte de toi Bomer, mais j'ai fais une fausse couche à presque cinq mois de grossesse... les larmes montèrent aussi au bord de mes yeux, cela dit j'essayais de les retenir... Je ne te dis pas ça pour que tu te sentes davantage coupable, mais simplement parce que je veux que tu l'apprenne de ma bouche... C'est du passé aujourd'hui, j'en ai beaucoup souffert et j'en souffre encore aujourd'hui c'est vrai, mais c'est fini... lui avouais-je en le regardant... Malgré tout, je suis contente de voir que tu vas bien, tu t'en ai extrêmement bien sorti, et je suis fière de l'homme que tu es devenu. lui dis-je pour le rassurer...

Code by Fremione.


_________________

Love, Love, Love
L'amour n'est pas l'amour s'il fane lorsque son objet s'éloigne, quand la vie devient dure, quand les choses changent, le vrai amour lui reste inchangé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bomer Van Der Woodsen

avatar

▬ Petits mots : 120

MessageSujet: Re: Des retrouvailles plus que surprenantes (Shioban)   Jeu 30 Oct - 0:39


Des retrouvailles plus que surprenantes
Bomer & Shioban
Je m'en voulais terriblement, il ne se passait pas un seul instant sans que je ne m'accable de reproches, la fuite m'avait donc paru comme étant la seule solution mais pourtant je savais pertinemment qu'à force de le fuir on se condamne à voir notre passé nous rattraper et c'est exactement ce qui était entrain de se produire.  Je suis désolé tu as raison sur toute la ligne, j'ai mal agit j'aurais du venir vers toi et je m'en rends compte doublement mais sur le coup je me sentais si honteux que je n'en avais pas la force ni le courage. Moi qui avait affronté des hommes lourdement armés, qui n'avait pas craqué sous la torture, voilà que j'admettais à mots à peine couverts que j'étais intimidé par le simple fait de me retrouver seul avec elle.

Ma main toujours dans la sienne je me sentis défaillir au moment de l'entendre passer aux aveux, je me sentais dévoré par les regrets et les remords. Je suis désolé, je le suis sincèrement. Essuyant mes larmes je la vis ensuite en verser à son tour et instinctivement je passai mes bras autour de sa taille afin de lui faire un câlin. Il ne se passe pas un seul jour sans que je m'assaille de reproches et de savoir tout ça maintenant ne peut qu'ajouter à ma peine, mes regrets et mes remords. Lui caressant la joue je posai de nouveau mon regard sur le sien. Je sais que rien ni personne ne pourra corriger ce qui a été fait, le passé est derrière nous et malheureusement il est impossible de venir le rectifier et crois moi si j'en avais le pouvoir je n'hésiterais pas à le modifier. Je pris une pause, prenant une profonde inspiration. Tout ce qui m'importe maintenant c'est de te savoir heureuse … rien ne compte davantage à mes yeux. La seule chose qui me fendait le cœur était de savoir que ce bonheur allait se vivre avec un autre que moi mais c'était là le poids de mes décisions et je me devais de l'assumer. J'étais rassuré par ce qu'elle me disait mais néanmoins je ne parvenais pas à me pardonner il faut dire que je réalisais encore plus à quel point , bien que cela n'avait pas été dans mes intentions, je lui avais fait du mal.






electric bird.

_________________
- My own prison -

« Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire de considérer les ténèbres où nous allons sans plus d’angoisse que les ténèbres d’où nous venons. Ainsi, la vie prend son vrai sens : un moment de lumière.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shioban C. Goodman

avatar

▬ Petits mots : 403
▬ Your Buisness : Journaliste

MessageSujet: Re: Des retrouvailles plus que surprenantes (Shioban)   Jeu 30 Oct - 21:30


Shioban & Bomer

Une surprise pas comme les autres

Bomer avait décidé de me dire ce qu'il avait pu vivre durant toutes ces années, ce qu'il avait pu ressentir également et qu'au moment où il aurait pu me retrouver il avait vu que j'avais refais ma vie et qu'il ne voulait gâcher mon bonheur. C'était adorable de sa part, je ne pouvais pas le nier, mais j'aurais nettement préféré qu'il vienne me trouver pour dire tout ce qu'il venait de me confier, après tout peut être qu'aujourd'hui je serais totalement guéri de tout ça et que ça n'aurait plus du tout d'impact sur ma vie actuelle... Après lui avoir répondu, il en fit de même, me disant qu'il était vraiment désolé, que j'avais entièrement raison et qu'il aurait peut être du finalement tout me dire à ce moment là, il s'en voulait cela ne faisait plus aucun doute... Cela dit c'était difficile de savoir ce qu'il avait eu en tête à ce moment là, visiblement de la honte si j'en crois ses paroles... Je ne pense pas que la honte soit le sentiment le plus juste en vu de la situation. Tu n'as pas à te sentir honteux, et ne vis pas de regret, cela n'est pas bon ni pour ni pour moi d'ailleurs... On doit aller de l'avant maintenant, tout cela c'est du passé, tu comprends ce que je veux dire ? lui dis-je le plus sincèrement possible... Après tout avec des "si" on peut refaire le monde alors à quoi bon imaginer ce qu'aurait été notre vie autrement puisqu'on ne peut pas revivre le passé... Je me rendais compte qu'il s'en voulait terriblement et que le simple fait d'affronter mon regard aujourd'hui le terrifiait, cela lui semblait vraiment difficile, je pouvais le lire dans ses yeux... Je n'ai pas de pouvoir magique c'est vrai mais je le connaissais vraiment bien, j'ai passé beaucoup de temps en sa compagnie... Il était temps pour moi d'être à mon tour honnête envers lui... Je lui pris donc la main et décida de passer aux aveux. Je lui avoua donc que j'avais appris en même temps que j'avais appris sa pseudo mort, que j'étais enceinte de lui. Qu'après avoir décidé de garder cet enfant, j'ai fais une fausse couche après presque cinq mois de grossesse. Cela avait été terriblement difficile, et c'était encore difficile aujourd'hui mais il fallait que je le lui dise. Il me confia alors qu'il était sincèrement désolé. En serrant sa main je lui répondis alors. Ce n'est pas ta faute tu sais... tu ne pouvais pas savoir. soufflais-je doucement. Je ne voulais pas qu'il se sente plus coupable qu'il ne l'était déjà, je voulais simplement qu'il l'apprenne de ma bouche et non d'une autre... Il me confia alors qu'il ne se passait pas un jour sans qu'il ne s'assaille de reproches... que de savoir ça aujourd'hui ne pouvait qu'ajouter à sa peine, ses regrets et ses remords. Ce n'était vraiment pas là mon intention. Il caressa alors ma joue et me regardait toujours... Je ne veux pas que tu te sentes davantage plus mal, je voulais simplement te le dire, tu mérite de le savoir. dis-je lentement... Je n'en doute pas une seconde soufflais-je à sa remarque il avait raison, on ne pouvait changer le passé ni même le revivre... Il ajouta ensuite que ce qui lui importait aujourd'hui était de me savoir heureuse... Je le suis Bomer, Shane est quelqu'un de bien et je suis sûre que si je n'étais pas avec lui ce serait un de tes bons copains. dis-je en plaisantant bien entendu, je séchais alors mes larmes, restant à proximité de lui, je voyais dans son regard qu'il aimerait être à sa place... Malgré tout ça, je suis fière de toi, et je te pardonne, alors s'il te plait, pardonne toi... fais ça pour moi ! dis-je en caressant son visage...

Code by Fremione.


_________________

Love, Love, Love
L'amour n'est pas l'amour s'il fane lorsque son objet s'éloigne, quand la vie devient dure, quand les choses changent, le vrai amour lui reste inchangé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bomer Van Der Woodsen

avatar

▬ Petits mots : 120

MessageSujet: Re: Des retrouvailles plus que surprenantes (Shioban)   Mer 5 Nov - 21:51


Des retrouvailles plus que surprenantes
Bomer & Shioban
La situation qui prévalait était tout aussi difficile pour elle que pour moi, il faudrait être déconnecté de la réalité pour oser affirmer le contraire. C'était gentil à elle de me dire que je n'avais pas à m'en vouloir mais pourtant je n'y parvenais pas … je me détestais de lui avoir causé tant de peine, je ne méritais pas sa gentillesse. Je sais qu'il ne sert a rien de regretter et qu'il faut aller de l'avant mais malgré tout je te mentirais si je te disais que je me sens pas dévoré par les remords. Je crois qu'au plus profond mon être, à tout le moins d'une certaine façon, j'aurais préféré ne jamais survivre à ce que j'avais vécu à la guerre car ce que je venais d'apprendre me faisais encore plus de mal que tout les sévices que j'avais pu endurer au combat.

Il était vrai que je ne pouvais pas savoir ce que l'avenir allait nous réserver au moment de m'engager mais néanmoins il m'était impossible de ne pas m'en vouloir, contrairement à mon père je ne me suis jamais défilé … je savais assumer mes torts et dans cette histoire je n'avais pas le beau rôle.

Elle me montrait davantage de considération que je ne semblais en avoir pour moi-même, je lui souris lorsqu'elle me dit qu'elle était heureuse mais je souris subitement moins lorsqu'elle me fit l'éloge de son petit ami. Non pas que j'étais jaloux simplement que je n'étais pas persuadé que je saurais l'apprécier, après tout il n'y avait que bien peu de gens que j'appréciais maintenant.

Au moins cette discussion avait eu du bon, je savais maintenant qu'elle était heureuse et j'avais obtenu réponses à certaines questions qui me hantaient. Merci c'est gentil mais je crains que je ne sois pas aussi conciliant que toi à mon égard. Il est vrai que j'ai toujours été quelqu'un de dur et j'avais cette propension à l'être d'autant plus à mon égard. Sa main glissant contre mon visage fut de nature à me faire frémir et puis m'en saisissant je la caressai avec mon pouce. T'en fais pas je vais survivre. Je lui fis un sourire en coin histoire de lui faire comprendre que je saurais passer à autre chose.




electric bird.

_________________
- My own prison -

« Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire de considérer les ténèbres où nous allons sans plus d’angoisse que les ténèbres d’où nous venons. Ainsi, la vie prend son vrai sens : un moment de lumière.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shioban C. Goodman

avatar

▬ Petits mots : 403
▬ Your Buisness : Journaliste

MessageSujet: Re: Des retrouvailles plus que surprenantes (Shioban)   Jeu 6 Nov - 17:53


Shioban & Bomer

Une surprise pas comme les autres

Il est vrai que la situation n'était pas facile, pour l'un comme pour l'autre d'ailleurs. Bomer avait vécu des choses terribles là-bas, et moi j'avais dû surmonter certaines épreuves ici, notamment ma fausse couche après presque cinq mois de grossesse, ce fût un choc terrible. J'avais mis des mois et des mois avant de continuer à vivre comme il se le devait, c'était difficile pour moi d'admettre que j'avais perdu mon propre enfant, et d'ailleurs encore aujourd'hui j'y pensais avec l'idée que Shane a d'avoir un enfant. Cela dit je savais que tôt ou tard j'accepterais de lui offrir ce cadeau, qui d'ailleurs serait également un cadeau pour moi. Revenons en à nos moutons comme on dit, j'observais mon ex petit ami, les lèvres pincées car je comprenais et voyais bien qu'il culpabilisait malgré mes sollicitations de ne pas regretter ni de penser à ce mal que tout ça avait provoqué. Au fond pour cet enfant il ne le savait pas, quand au reste cela fait parti du passé... Ca te passera avec le temps j'en suis sûre, et puis de toute façon aujourd'hui tout est différent... je sous entendais par mes mots que cela concernait notre couple bien entendu. Aujourd'hui j'avais refais ma vie et lui continuait d'avancer malgré son passé. Je lui confia ensuite que j'étais effectivement heureuse après sa remarque et lui confia également que Shane était en quelque sorte le petit ami parfait. Je le vis grimacer et compris que c'était difficile pour lui d'entendre cela. Excuse moi, je te fais l'éloge de mon copain alors que nous avons un passé ensembles, désolée. avouais-je toute gênée... Il faut que tu le sois, vivre de remords n'est pas forcément bon, et puis je suis là si tu as besoin, peut être pas de la même façon qu'avant, mais si tu as besoin d'une amie, tu peux compter sur moi. lui dis-je le sourire aux lèvres. J'étais sincère bien que Shane n'apprécierait pas forcément le fait que je fréquente mon ex de qui je suis tombée enceinte d'ailleurs mais bon après tout le passé était le passé et j'étais folle de mon petit ami actuel alors il n'avait aucune crainte à avoir. Bon dis moi sinon que deviens-tu ? demandais-je par curiosité....

Code by Fremione.


_________________

Love, Love, Love
L'amour n'est pas l'amour s'il fane lorsque son objet s'éloigne, quand la vie devient dure, quand les choses changent, le vrai amour lui reste inchangé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bomer Van Der Woodsen

avatar

▬ Petits mots : 120

MessageSujet: Re: Des retrouvailles plus que surprenantes (Shioban)   Lun 17 Nov - 2:44


Des retrouvailles plus que surprenantes
Bomer & Shioban
D'une certaine façon Shioban était dans le vrai, beaucoup d'eau avait coulé sous les ponts depuis et nous avions continué de vivre chacun de notre côté … bien que ce qu'elle venait de me raconter avait été de nature à me surprendre je me devais néanmoins d'en faire mon deuil puisque la vie avait fait en sorte que nos routes se séparent. Bien sur il m'était difficile de ne pas m'en vouloir. En effet. Bien sur je n'étais pas le plus convaincu des hommes, d'une certaine façon je cherchais avant tout à me convaincre moi même. Et puis c'est alors qu'elle me parla de son homme, me faisant l'éloge de mon successeur … d'une certaine façon je trouvais que le tout allait trop loin mais je ne voulais pas me quereller avec elle et puis de toute façon elle semblait heureuse avec ce dernier je préférai donc ne pas m'attarder sur ce sujet. T'en fais pas c'est tout oublié, tu as le droit d'être heureuse après tout. Je lui souris faiblement à l'écoute de ce qu'elle me dit. Tu me connais assez bien pour savoir que je ne suis pas quelqu'un qui pardonne facilement et je ne crois pas que je parviendrai à me pardonner dans un avenir rapproché. Je soupirai un instant. Merci c'est gentil à toi et puis tu sais que tu peux toujours compter sur moi même si ce ne sera plus jamais comme avant. L'entendre me demander de lui raconter ce que je devenais ne pouvais que me faire comprendre que nous nous étions perdu de vue depuis trop longtemps. Il y a tant de choses à raconter mais je ne saurais pas par quel bout commencer. Disons que mes nouvelles fonctions m'occupent. Bien entendu je ne me voyais pas lui dire que moi et père étions encore à couteaux tirés et puis de toute façon il y a de ces trucs qu'il est mieux de ne pas dévoiler.




electric bird.

_________________
- My own prison -

« Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire de considérer les ténèbres où nous allons sans plus d’angoisse que les ténèbres d’où nous venons. Ainsi, la vie prend son vrai sens : un moment de lumière.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des retrouvailles plus que surprenantes (Shioban)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des retrouvailles plus que surprenantes (Shioban)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Evolution :: What's Up ? :: Archives-
Sauter vers: