AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un café en agréable compagnie (Eileen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bomer Van Der Woodsen

avatar

▬ Petits mots : 120

MessageSujet: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Sam 11 Oct - 1:23


Un café en agréable compagnie
Bomer & Eileen
Depuis le jour de mon entrée en fonction au Sénat j'avais cette folle impression que ma vie ne m'appartenait plus. Qu'il s'agisse d'un entretien avec un journaliste, une cérémonie protocolaire ou même une présence afin de procéder à une annonce officielle touchant les services aux citoyens j'avais l'impression que le moindre de mes gestes était analysé et c'était là quelque chose auquel je n'étais pas préparé. N'allez pas croire que je me plaigne, loin de moi cette idée, c'est tout simplement qu'étant quelqu'un d'habituer de faire ce qu'il veut quand il le veut je ne suis pas sans trouver difficile le fait devoir rendre compte de mes actions.

M'étant arrêté au bureau afin de consulter mon agenda je ne pu que sourire en remarquant que je devais déjeuner en compagnie de la jolie Eileen … je dois dire que j'appréciais cette jeune femme, elle m'avait été fort sympathique lors de mon interview suite à ma victoire suite à cette campagne électorale que j'avais mené contre mon rétrograde de père.

Lorsque je quittai mon bureau afin de me rendre à mon rendez-vous je vis mon garde du corps , nouvellement assigné, qui semblait déterminé à me suivre comme si – subitement – il était devenu mon ombre. Ce ne sera pas nécessaire Bill. Bien sur il invoqua qu'il se devait de me suivre qu'il en allait de ma sécurité alors j'entrepris de lui montrer que je pouvais me débrouiller sans lui … la prise de judo que je lui appliqua se voulait plus qu'éloquente en ce sens … d'ailleurs tout les gens présents au bureau en semblait amusé … tout sauf le principal concerné. Ce n'est pas comme si ma vie était menacée par un obscur groupe terroriste. Je lui tendis la main afin de l'aider à se relever et je me dirigeai vers ma voiture donnant également congé au chauffeur.

C'est donc , sans chauffeur et sans garde du corps, que je me rendis sur place … jouant la carte de la simplicité. Arrivé sur place je la vis au loin gracieuse et raffinée , belle comme le jour, je m'approchai donc d'elle tout en souriant et alors qu'elle me faisait dos je glissai mes mains viriles contre ses épaules tout en l'embrassant sur la joue. Bonjour j'espère que je ne vous ai pas trop fait attendre. Quittant ma position je me plaçai devant elle histoire de lui faire face et de pouvoir noyer mon regard dans le sien.





electric bird.

_________________
- My own prison -

« Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire de considérer les ténèbres où nous allons sans plus d’angoisse que les ténèbres d’où nous venons. Ainsi, la vie prend son vrai sens : un moment de lumière.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen K. Clarkson
Admin
avatar

▬ Petits mots : 279

MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Jeu 16 Oct - 14:49




La continuité d'une bonne rencontre

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


J'ai l'impression de courir partout depuis que je me suis lever ce matin, c'est littéralement le bordel au boulot et comme je suis censer tout gérer, j'ai plutôt intérêts de tout remettre en ordre. Après avoir passer une bonne gueulante ce matin, je vois tout mes petits ouvriers courir autant que possible pour me sortir leur article en temps et en heure... Je dois boucler l'éditorial pour midi et je ne compte pas être en retard d'une seule minute surtout que ce midi je déjeune avec Bomer. Un homme plutôt séduisant que j'ai interviewer pour le magasine lors de sa campagne électorale. près nous être revus deux ou trois fois pour le boulot, nous nous sommes rendus compte que le courant passer bien et avons décider de nous revoir. Heureusement pour moi arrive enfin midi et nous avons réussi à tout boucler à temps, le numéro de la semaine et en pleine impression, pour que je puisse dans l'après-midi en vérifier les défauts et autres détails que j'aurais pu rater. J'enfile un petit gilet beige en sortant par dessus mon mini short en jean et un petit top tout simple beige également. Sachant que j'avais un déjeuner ce midi je voulais être vêtue correctement, mais je ne pouvais pas non plus arriver en mode bombasse au travail ! J'arrive au lieu de rendez-vous et ne voyant pas Bomer, je décide de m'installer, en attendant son arriver je sors mon portable pour vérifier si je n'ai aucun message, je n'ai pas vraiment eu le temps de vérifier durant la matinée. Puis tout d'un coup je sens des mains se poser sur mes épaules et des lèvres effleurer ma joue, bizarrement ce contact me fait légèrement frissonner, sans doute dû à la surprise ! Quand il s'installe en face de moi je suis ravie de le revoir, on c'est vraiment bien entendue durant nos entretiens pour le travail, alors il ne devrait pas en être autrement en dehors de celui-ci ! Bonjour, non pas du tout ne t'inquiète pas, j'ai eu une matinée très lente alors t'attendre ne ma pas parus si long ! Je lui souris, je sais que c'est quelqu'un de très respecter et que je devrait peut-être le vouvoyer moi aussi, mais après tout si nous décidons de devenir amis, je ne vouvoie que très rarement ceux-ci ! Ta journée se déroule bien pour l'instant ?


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bomer Van Der Woodsen

avatar

▬ Petits mots : 120

MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Mar 21 Oct - 2:08


Un café en agréable compagnie
Bomer & Eileen
Pourquoi l'avais-je embrassé sur la joue lors de mon arrivée? Qu'est-ce qui avait bien pu m'inciter à prendre une telle initiative? Probablement que le fait d'avoir eu cette folle impression, lors de notre dernier entretien, que le courant passait bien entre nous y avait fortement contribué. Voyant qu'elle n'avait pas de réaction pouvant témoigner d'un relent de répulsion au vu de ce que je venais de faire j'en conclus qu'elle n'y voyait pas le moindre inconvénient et je finis par m'installer face à elle. Je ne savais pas trop si je devais continuer de la vouvoyer ou si je pouvais me permettre de la tutoyer, bien que nous semblions nous entendre, et lorsque je l'entendis me tutoyer je compris que je pouvais finalement me le permettre. D'accord, tu m'en vois donc d'autant plus soulagé. Je n'aimais pas faire attendre les gens , j'étais d'avis que la ponctualité était une preuve de respect et puis je savais pertinemment que son temps était précieux … je ne voulais donc pas lui en faire perdre.


La jolie jeune femme possédait ce genre de sourire qui ne me laissait pas indifférent, je rencontrais tellement de personnes qui pouvaient me laisser de marbrer que je ne pouvais qu'apprécier lorsque je me retrouvais en compagnie d'une personne aussi rafraîchissante que la charmante Eileen. Je n'ai pas trop à m'en plaindre, du moins jusqu'à maintenant. Je n'étais pas du genre à me plaindre de mon sort et puis je savais pertinemment dans quoi je m'étais embarqué lorsque je décidai de briguer mon mandat lors du dernier scrutin.






electric bird.

_________________
- My own prison -

« Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire de considérer les ténèbres où nous allons sans plus d’angoisse que les ténèbres d’où nous venons. Ainsi, la vie prend son vrai sens : un moment de lumière.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen K. Clarkson
Admin
avatar

▬ Petits mots : 279

MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Mar 21 Oct - 17:27




La continuité d'une bonne rencontre

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


Je souriais toujours à Bomer, quand je compris en entendant sa réponse, que ça l'idée d'avoir pu me faire attendre le chagriner sincèrement. Je dois dire que bizarrement ça me fait plaisir, au moins ça prouve que ces derniers temps j'ai meilleur gout au niveau des hommes qui entrent dans ma vie et qui m'entourent. Je suis vraiment de bonne humeur, comparée à ce mati, ça doit être le fait de venir me détendre avec un homme parfaitement charmant dans un de mes café préférer. Je souris de plus belle à sa réflexion, il passait une bonne journée jusqu'à maintenant, je l'envie un peu je dois l'avouer, mais tant mieux, heureusement que tout le monde n'a pas passer un début de journée comme le mien ! J'espère que ça va continuer, je ne voudrais pas être la cause d'un changement d'humeur dans ta journée ! Je plaisanter bien sur, enfin j'espère vraiment que ça journée ne deviennent pas pourris à cause de moi. Mais bon, je ne vois aucune raison pour que ça se passent mal, certes on c'est surtout beaucoup vu pour le boulot, mais bon le courant et bien passer donc continuons sur ce chemin ! Alors dis-moi qu'es-ce qu'à vécue de passionnant notre cher Senateur ces derniers temps ? Je sais ce que j'ai pu lire dans la presse, mais je suis bien placer pour savoir que ce n'est pas toujours vrai ! J'ai lu quelques potins ces derniers temps, mais rien de bien passionnant et puis je préfère autant le savoir de lui.

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bomer Van Der Woodsen

avatar

▬ Petits mots : 120

MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Jeu 30 Oct - 0:59


Un café en agréable compagnie
Bomer & Eileen
Passer un moment dans un café sympa en compagnie d'une jeune femme aussi charmante que Eileen ne pouvait que m'être agréable, c'est d'ailleurs pourquoi je m'étais empressé d'accepter cette proposition des plus invitantes. Bien sur tout n'était pas au beau fixe dans ma vie mais en parfait gentleman je me refusais de l'ennuyer avec ce genre de détails. La regardant , tout en lui faisant grâce d'un large sourire, je me laissai bercer par sa mélodieuse voix alors qu'elle finit par m'avouer qu'elle souhaitait que ma journée demeure aussi agréable … c'était vraiment gentil de sa part. Je ne vois pas ce qui pourrait faire en sorte que mon humeur change, bien que nous ne savons jamais ce que le destin nous réserve. J'étais ainsi fait, j'étais un fataliste.

La belle rousse finit par me demander ce qui m'était arrivé de passionnant ces derniers temps, je dois admettre qu'il y avait bien quelques trucs , ici et là, mais je n'étais pas nécessairement le genre de mecs qui aime se raconter. Il y a eu quelques soubresauts qui ont affectés ma vie personnelle mais c'est un volet que je m'efforce de protéger. Tu connais tes collègues? Ils risqueraient d'en faire étalage dans leurs écrits et je me refuse d'exposer mes proches. Après tout il était vrai qu'ils n'avaient pas fait le choix de mener une vie publique. J'ai renoué avec mon ex, c'était la première fois qu'elle me voyait depuis mon retour au pays. Après tout il y avait de quoi être étonné alors que pour elle j'étais supposé être décédé … du moins c'était ce que l'armée américaine lui avait racontée.






electric bird.

_________________
- My own prison -

« Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire de considérer les ténèbres où nous allons sans plus d’angoisse que les ténèbres d’où nous venons. Ainsi, la vie prend son vrai sens : un moment de lumière.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen K. Clarkson
Admin
avatar

▬ Petits mots : 279

MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Sam 1 Nov - 0:02




La continuité d'une bonne rencontre

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


Je discute avec Bomer au milieu d'un café, la discutions à l'air plutôt banale et ces réponses sont parfaitement poli et bien ordonnés... Pourtant je sens un petit quelques choses étranges quand il me parle comme si il portait le monde sur ces épaules, je veux bien que le fait d'être sénateur soit compliquer mais à ce point, il doit y avoir autre chose, mais je ne le forcerais pas à m'en parler si il n'en à pas envie. Alors pour le moment je crois que le destin n'a rien de bien passionnant pour toi si ce n'est un moment agréable avec une jolie demoiselle, le destin et moi espérons que cela conviendra à Monsieur le Sénateur !Je lui fais un clin d’œil aussitôt ma phrase terminée, je ne sais pas ce qui se trame dans sa tête, je ne le saurais peut-être jamais mais je peux au moins essayer de lui changer les idées ou en tout cas de lui rendre la vie plus légère pour les prochaines heures, c'est quelques choses que je c'est faire. D'ailleurs je comprends rapidement en bien ou en mal que mon travail pourrait être un frein à toute confidences entre nous, pourtant je sais parfaitement mettre les choses personnelle dans une prison doré que mon coté professionnelle ne visite jamais, mais je peux comprendre sa réticence, même si je ne suis pas sur que ce soit vraiment de ma personne qu'il se méfie. J'en conviens parfaitement, mais par chance si un jour tu as besoin de parler de quoique ce soit, sache que mes collègues ne sont pas cacher dans mon sac à main et qu'un fois que je quitte le bureau je ne fais pas d'heure supp à mon compte ! Lui dis-je un léger sourire au lèvres, je n'aime pas qu'on m'étiquette comme journaliste et rien d'autre, ce n'ai sans doute pas ce qu'il fait mais je préfère mettre les choses au clair, au moins comme ça pas de malentendu ! Il me raconte un léger détail sur sa vie que je suis ravie d'apprendre, je ne savais pas qu'il avait eu une relation poussé avant son engagement envers son pays, mais en même temps je ne connais pas grand chose de Bomer si je suis tout à fais honnête. Elle devais être surprise de te voir, la surprise à été bonne au moins ? Tu ne l'avais pas du tout revue, je veux dire avec les élections et tout ça elle devait bien savoir que tu étais en ville, non ? Désolée parfois je suis un peu trop curieuse, n'hésite pas à me le faire remarquer si je ne m'en rend pas compte. Je lui souris, j'avais envie de passer un bon moments , pas qu'il regrette d'être venue !

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bomer Van Der Woodsen

avatar

▬ Petits mots : 120

MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Mer 5 Nov - 22:11


Un café en agréable compagnie
Bomer & Eileen
Il était vrai qu'il se tramait des trucs pas très rose derrière certaines portes closes mais pour le moment je ne pouvais pas en parler mais néanmoins n'étant pas doué dans l'art de simuler il m'était difficile de dissimuler le fait que j'étais inquiet. Peut-être n'étais-je pas suffisamment solide pour la fonction que j'occupais. Je suis persuadé que je saurai m'en accommoder. Je lui souris. Après tout il y a pire comme situation. Bien évidemment c'était de l'humour, je l'appréciais et elle le savait tout aussi bien que moi.

Il ne fallait pas voir dans mon mutisme un déni de confiance la concernant, bien au contraire, j'appréciais Eileen et je savais pertinemment qu'elle saurait faire la part des choses. Non si j'étais aussi secret et méfiant c'était avant toute chose parce que j'étais conscient que les murs pouvaient avoir des oreilles et je craignais pour sa sécurité si jamais je la mettais au parfum. J'en suis persuadé, t'en fais pas, si jamais j'ai besoin de me confier je saurai à qui m'adresser. Bien évidemment c'était à elle que je faisais allusion.

Évoquant ma rencontre avec Shioban je dois admettre que le tout ne s'était pas fait sans heurt. Je dois admettre que le tout ne s'est pas très bien déroulé, il faut dire que j'y ai appris des trucs qui m'ont attristé mais d'une certaine façon je ne peux que la comprendre. Je lui souris faiblement, histoire de dissimuler mon malaise vu la situation évoquée. Non ne t'en fais pas et puis c'est moi qui a décidé d'en parler après tout. Je pris mon café afin de le porter à mes lèvres, j'appréciais la compagnie de la belle rousse.






electric bird.

_________________
- My own prison -

« Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire de considérer les ténèbres où nous allons sans plus d’angoisse que les ténèbres d’où nous venons. Ainsi, la vie prend son vrai sens : un moment de lumière.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen K. Clarkson
Admin
avatar

▬ Petits mots : 279

MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Sam 22 Nov - 18:51




La continuité d'une bonne rencontre

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


Encore une fois j'affiche un superbe sourire quand il me dit qu'il s’accommodera de ma présence et qu'il y avait surement pire ! En même temps j'espère bien qu'il y a pire comme passe temps que moi, bon je ne suis pas super passionnante, mais il m'arrive de dire des trucs quelques peux intéressant de temps en temps, en tout cas j'essaie tout du moins ! Bon si tu te sens capable de t'en satisfaire cela devrait donc aller pour nous deux ! Je lui tire la langue, je sais je suis parfois une vrai gamine, mais je suis comme ça et c'est certainement l'une des facettes de ma personnalités que l'on découvre le plus rapidement chez moi ! Je suis contente d'entendre ensuite qu'il ne se méfie pas de moi et que si il en ressentait le besoin il n'hésiterai pas à ce confier à moi, je suis ravie d'entendre ça... J'avoue que parfois j'ai peur que les gens ai des réticences à me parler du fait que je sois journaliste, mais je trouve ça un peu dommage, je n'irai pas m'amuser à raconter la vie des personnes qui font partie de ma vie et que j'apprécie, surtout sans leur consentements. Mais que voulez vous parfois les gens ont des appriori sans raison, mais je suis tout de même ravie d'entendre que Bomer ne fais pas partie de ces personnes méfiante ! Ravie de l'apprendre, j'ai toujours un peu peur que les gens ce méfient de moi, alors que je sais aussi bien être discrète et gardienne de secret que n'importe qui d'autres... Je l'écoute ensuite me confier que sa rencontre avec son ex ne sait pas forcément bien passer du fait qu'il y ai appris certaines choses un peu triste... Je fais la moue sans même m'en rendre compte, c'est sur que quand on est absent durant un certain temps les gens évolue et beaucoup de choses peuvent ce passer, mais ce n'ai pas parce que c'est normal que cela doit forcément être agréable. Ah j'espère que ce n'ai rien de trop grave ou d’irréparable en tout cas... TU es quelqu'un de bien se serait dommage de rester sur des choses négatives...

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bomer Van Der Woodsen

avatar

▬ Petits mots : 120

MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Dim 23 Nov - 0:15


Un café en agréable compagnie
Bomer & Eileen
Eileen avait un sacré sens de l'humour, d'ailleurs sa répartie ne pouvait que le confirmer. Lui souriant je ne pus que réprimer un léger rire et portant ma tasse à mes lèvres je lui expliquai qu'elle n'était pas en cause relativement à mon mutisme … après tout elle faisait partie de ces quelques personnes que j'appréciais et la dernière chose que je désirais était bien qu'elle croit que je suis réfractaire à l'idée de lui accorder ma confiance. Tu sais de nos jours les gens peinent à se faire confiance, il faut les comprendre avec toutes ces trahisons et puis il faut dire que la vie à Washington est loin de mettre les gens en confiance vu le nombre de gens qui se font poignarder en plein dos et souvent par des proches. Je pris une pose pour ensuite lui sourire. Tu sais je n'ai jamais douté de ta discrétion c'est tout simplement que je ne me livre pas facilement. C'est peut-être mon passé de militaire, ou le fait que j'ai toujours tout pris sur mes épaules, qui fait en sorte que je suis de nature à me montrer aussi secret. Sans trop m'en rendre compte je commençais à m'ouvrir sur une partie de mon passé que bien peu de gens connaissaient.

Abordant avec Eileen ma mésaventure du jardin de la Maison Blanche, alors que j'y avais croisé Shioban, je ne pus que me mordiller nerveusement la lèvre inférieure . Disons que j'ai été contraint de fournir quelques explications sur les circonstances ayant mené à mon retour en ville. La pauvre elle m'a cru mort d'une certaine façon c'est de ma faute, j'aurais du me manifester avant mais elle semblait si heureuse que je ne voulais pas venir troubler ce bonheur qu'elle semblait savourer au sein de sa nouvelle vie. Bien entendu j'étais attristé par la situation mais plus que tout je m'en voulais de m'être enrôlé dans l'armée … avec le recul je ne pouvais que me ronger de remords et de regrets, sans mon départ jamais on ne m'aurait faussement déclaré mort et jamais Shioban n'aurait fait cette fausse couche.






electric bird.

_________________
- My own prison -

« Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire de considérer les ténèbres où nous allons sans plus d’angoisse que les ténèbres d’où nous venons. Ainsi, la vie prend son vrai sens : un moment de lumière.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen K. Clarkson
Admin
avatar

▬ Petits mots : 279

MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Dim 7 Déc - 16:21




La continuité d'une bonne rencontre

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


J'écoute Bomer avec une grande attention, j'ai l'impression que notre petit rendez-vous prend une tournure un peu plus sérieuse et portant à la discutions que ce que je n'aurais pu penser. Quand je l'entend me dire que les gens se poignarde et surtout dans notre belle vile de Washington, je me prend à sourire, pas parce que c'est une chose drôle, non bien au contraire, mais plutôt parce que son mode de vie, la peut-être amener à penser ainsi ! SI je peux me permettre c'est peut-être la place que tu occupe et les personnes qui t'y entourent qui te font penser comme cela, mais pour une personne un peu moins importante dans la société comme moi, la vie paraît un peu plus paisible et beaucoup moins pleine de trahison ! Je lui décoche un clin d’œil, avant de l'entendre me parler du fait que son passé de militaire est pu influencer son caractère et sa façon de vivre! Ça je n'en doute pas une seconde, ce genre d'expérience vous marque forcément et doit aussi vous changer même involontairement. Je lui offre mon sourire le plus compatissant et réconfortant possible avant de reprendre la parole. Et bien sache que dorénavant, tu n'es plus obliger de tout garder sur tes épaules, aussi robuste soit-elle... Les miennes sont peut-être un peu plus frêle, mais je suis sur qu'elle peuvent soutenir le temps de quelques confidence celle d'un grand gaillards !J'espère que si un jour il se sent vraiment mal et à besoin de se confier, il se rappellera de mes paroles et n'hésitera pas à venir me voir pour se soulager un peu de quelques un des tracas qui l'embêtent. Nous en revenons au sujet de son ex, qu'il voulait laisser vivre sa vie paisiblement, sans doute aurait-il dû lui dire qu'il était de retour, mais les remords ne servent pas vraiment à grand chose, si ce n'ai à ressasser le passé sans arrêt et la vie est déjà bien trop courte pour la vivre en étant accrocher à un passé regretter. TU n'as peut-être pas forcément fait les bons choix, mais les regretter ne te fera pas les améliorer, vis ton présent et rêve à ton futur, mais ne perds pas bêtement ton temps à regretter ton passé ! TU l'as vu et vous vous êtes expliquer, je pense qu'elle peux comprendre ton point de vu et même sans doute te laisser une place dans sa vie pour que tu lui prouve que ce n'était pas contre elle que tu as fait ça...Je lui souris affectueusement après ma tirade, j'espère que je ne me mêle pas trop de ce qui ne me regarde pas.

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bomer Van Der Woodsen

avatar

▬ Petits mots : 120

MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Mar 23 Déc - 4:20


Un café en agréable compagnie
Bomer & Eileen
D'une certaine façon la jolie jeune femme avait raison, nous n'appartenions pas au même monde et il était évident qu'elle ne pouvait pas poser sur la vie le même regard que celui qui se voulait le mien, après tout elle n'était pas confronté aux intrigues politiques et aux jeux de pouvoirs qui se tramaient en coulisse et d'une certaine façon je ne pouvais que l'envier. Fort probable, il est vrai que le cynisme dans lequel je semble me vautrer ne peut que aller de paire avec mes fonctions et l'entourage qui en découle.


Il était vrai que ce que j'avais vu et vécu sur les champs de batailles avait été de nature à me changer et à forger cette personnalité qui était la mienne maintenant, bien que je m'étais endurci je n'étais pas insensible à son charmant sourire ainsi que ses gentilles et délicates attentions. Je tâcherai de m'en souvenir. Bien sur je lui souris à mon tour histoire de lui faire comprendre que j'appréciais sa sollicitude à mon égard.


La discussion se voulant de plus en plus franche et libre je me surpris à me confier sur mes retrouvailles avec Shioban tout en prenant soin de ne pas la nommer et je dois admettre que ce qu'elle me dit ne fut pas sans me porter à réfléchir … Eileen avait raison, il ne me servait à rien de continuer à regretter les erreurs que je pouvais bien avoir commis dans le passé. Je sais que tu as raison mais bon je suis assez borné et entêté comme mec , il peut m'être assez difficile par moment de ne pas obéir à certains de mes défauts. Je lui souris en coin tout en portant ma tasse à mes lèvres.






electric bird.

_________________
- My own prison -

« Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire de considérer les ténèbres où nous allons sans plus d’angoisse que les ténèbres d’où nous venons. Ainsi, la vie prend son vrai sens : un moment de lumière.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen K. Clarkson
Admin
avatar

▬ Petits mots : 279

MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Sam 27 Déc - 14:07




La continuité d'une bonne rencontre

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


Je souris quand il parle de cynisme, c'est tellement typique des grands hommes de ce monde, d'avoir un tel défaut, il en sont conscient mais ce disent que cela vient forcément de leur place dans la société ou des gens qui les entourent. En faite, même si j'apprécie beaucoup Bomer, ainsi que sa compagnie, je pense que cela tient surtout du faite qu'il aime se vautrer dans tout leur défaut en se défendant qu'ils n'y peuvent rien, plutôt que de devoir gérer une choses de plus que toutes celles qu'ils doivent déjà gérer. Mais qui suis-je pour me permettre de donner un tels avis, après tout il est sénateur et je n'ai aucune idée de ce que cela peux bien impliquer dans la vie d'un homme, si ce n'ai que je trouve cela dommage d'accepter d'avoir la vague à l'âme à cause d'une place dans la société, qui soit dit en passant, n'est pas tomber du ciel, Bomer à chercher à avoir ce poste, ce n'ai pas par enchantement qu'il l'a obtenue. L'entourage il ne tiens qu'à toi d'en changer, ce ne sont que des personnes qui se pensent mieux que les autres, mais qui ont sans doute des vies bien pires que la basses populace ! Je te trouve particulièrement sympathique et je pense que tu peux t'entourer beaucoup mieux que ça, surtout si cela ne te convient pas ainsi ! Et tes fonctions, j'abuse peut-être un peu mais si ton poste te pèse autant, rien ne t'empêche de t'arrêter lorsque sera venue le temps d'élire ton successeur, plutôt que de te représenter... Attention, je ne dis absolument pas qu'il fait mal son travail c'est juste qu'il a l'air tellement blaser par tout ça ! Il est jeune, plutôt séduisant avouons le, il pourrait accomplir ce qu'il veut s'il le veux et changer de branches peux en faire partie, après tout ne l'a t-il pas déjà fait ! Puis on en reviens doucement à son ex, je souris quand il me dit qu'il lui est difficile de ne pas céder à ses défauts. Ah oui ! J'ai donc l'honneur de vous annoncer monsieur le sénateur que vous n'êtes donc qu'un simple homme sur cette terre... Tout le monde a des défauts et sa fait partie de la vie d'y céder, si cette personne ta aimer et t'aime encore un temps soit peu, elle se rendra vite compte que tu es quelqu'un de bien et que le pardon est une chose positive autant pour celui qui l'accorde que pour celui qui le reçoit ! En m'entendant parler, j'ai vraiment l'impression de faire la donneuse de leçon, bon ba tant pis quand il en aura marre de m'entendre il me le fera savoir !
love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bomer Van Der Woodsen

avatar

▬ Petits mots : 120

MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Sam 17 Jan - 3:54


Un café en agréable compagnie
Bomer & Eileen
Elle avait raison sur un fait si mon poste était de nature à me peser je n'avais qu'à libérer mon fauteuil afin de permettre à mon éventuel successeur de tenter de l'occuper, par contre c'était sans compter sur le fait que je voulais changer les choses … d'ailleurs c'est au nom d'un certain idéal que je m'étais présenté; certes j'avais voulu nuire à mon père mais avant tout je voulais redonner à la population qui , à mon avis, méritait d'être représenté par quelqu'un d'intègre. Tu as raison sur ce point mais l'appareil politique n'est pas aussi simple, avant de me faire élire j'étais tout aussi idéaliste que toi … je me disais que si je n'aimais pas certaines choses je n'avais qu'à les changer mais bon ce n'est pas aussi simple. Je lui souris quelque peu avant de reprendre. Vrai que je pourrais abdiquer mais ce serait laisser la porte ouverte à certains politiciens qui utilisent le pouvoir afin de faire avancer leurs propres intérêts … c'est afin de combattre ce genre d'individus verreux que je me suis opposé à mon père lors de la dernière campagne, j'aurais donc l'impression de trahir mes principes et mes électeurs si jamais je faisais marche arrière.


Le poids de mes fonctions semblait avoir finalement eu raison de ma passion, à force de me montrer rationnel j'en étais venu à rompre avec le jeune homme que j'étais avant de flirter avec le pouvoir. L'entendre me faire la morale n'était pas sans me faire retrouver le sourire. Il faut dire que je ne suis pas de ceux qui ont le pardon facile. J'éclatai de rire, en effet j'étais rancunier et c'était là un trait de caractère que j'assumais totalement.





electric bird.

_________________
- My own prison -

« Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire de considérer les ténèbres où nous allons sans plus d’angoisse que les ténèbres d’où nous venons. Ainsi, la vie prend son vrai sens : un moment de lumière.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen K. Clarkson
Admin
avatar

▬ Petits mots : 279

MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Sam 17 Jan - 11:23




La continuité d'une bonne rencontre

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


Je trouve ça vraiment bien ce qu'il me dit, après tout croire en certaines choses c'est bien, mais continuer d'y croire même quand ça ce complique c'est encore mieux. Et c'est ce qu'il fait, peut-être a t-il choisit le bon métier, mais n'a t'il pas encore trouver comment gérer tout ça ou peut -être lui faut-il simplement plus de temps pour s'habituer à cet vie qui lui donne tant de soucis ! Je lui offre mon plus beau sourire avant de poursuivre notre discutions, qui est vraiment devenue intéressante et qui me permet de connaitre Bomer un peu plus en profondeur. Je trouve ça vraiment courageux et digne de vouloir continuer même si tu ne te sens pas forcément heureux dans ta position actuelle et sache que si tu te représente à nouveau je serais la première à te soutenir et a voter pour vous cher Sénateur ! Je bois une gorgée de ma boisson, c'est que de discuter sa donne soif mine de rien. Je n'ai jamais eu l'envie de m'investir dans la vie politique, non pas par manque de caractère ou d'ambition, je dirais plutôt que quelques parts je préfère voir le monde comme je le vois maintenant, que d'en découvrir un plus sombre qui risquerez de me décevoir. Pourtant notre discussion me donne vraiment envie de creuser un peu plus dans le monde politique qui nous entoure. J'aurais voulu savoir si tu accepterais de me rendre un service ? Notre discussion vient de me donner une idée, en faite nous simple citoyens, on ne connais rien de ce qui se passe vraiment et je trouve ça dommage que l'on ne nous donne que des informations bien choisit et joliment sortie qu'au moment des élections... J'ai très envie de créer une annexe au journal que je dirige, genre un dossier spécial politique une fois par mois qui sortirez en feuillet de dix pages ! Tu pense que ce serait une bonne idée d'essayer d'informer les gens ? J'attend de voir ce qu'il en pense pour lui demander mon petit service, car si il pense que c'est une mauvaise idée je ne lui proposerai pas ce que j'ai envie de faire. Je lui souris quand il me dit qu'il n'a pas le pardon facile. [darksalmon]Ca tombe bien ce n'est pas à toi de pardonner, mais d'être pardonner ![/color]
love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bomer Van Der Woodsen

avatar

▬ Petits mots : 120

MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   Mar 20 Jan - 20:44


Un café en agréable compagnie
Bomer & Eileen
J'appréciais particulièrement Eileen, elle avait ce don particulier de trouver le mot juste et de tout remettre en perspective mais cette fois je n'étais pas persuadé qu'elle avait raison … du moins pas à 100 %. Du courage? Je ne crois pas, je suis plutôt d'avis qu'il s'agit avant tout d'une bonne démonstration de ce qu'est le sens des responsabilité. Je la regardai , souriant faiblement. Je pourrais abdiquer dès maintenant mais cela forcerait une nouvelle campagne électorale qui coûterait une fortune aux contribuables alors je vais terminer mon mandat. Ton soutien me va droit au cœur, qui sait peut-être fera-t-il la différence lorsque je tenterai de décider si oui ou non je dois briguer un second mandat.

Regardant la jolie rousse je l'écoutai tout en continuant de m'abreuve de ma boisson et c'est alors que je fus intrigué par sa demande … après tout il faut dire qu'il ne s'agissait pas d'un truc banal. Tu sais j'ai toujours cru qu'il valait mieux s'occuper de la politique avant que celle-ci ne s'occupe de nous mais je suis néanmoins perplexe. La politique par moment est sale, très sale même, elle peut confronter l'individu à ce qu'il y a de pire en lui. Crois-moi il y a de ces trucs que la population a tout intérêt à ignorer mais je suis d'accord à te donner un certain accès aux coulisses du pouvoir. C'est bien la preuve que je n'étais pas un politicien comme les autres, aucun de mes collègues n'aurait consenti à accepter une telle proposition mais pour ma part je ne voyais pas ce qu'il y avait de mal à agir ainsi … du moins tant que le tout n'allait pas à l'encontre de l'intérêt du plus grand nombre de gens. Mais si je n'arrive pas à me pardonner? Lui rétorquais-je à ce sujet, il faut dire que j'étais très sévère à mon égard.





electric bird.

_________________
- My own prison -

« Il faudrait parvenir à cette sagesse élémentaire de considérer les ténèbres où nous allons sans plus d’angoisse que les ténèbres d’où nous venons. Ainsi, la vie prend son vrai sens : un moment de lumière.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un café en agréable compagnie (Eileen)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un café en agréable compagnie (Eileen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Agréable compagnie [ Elena ]
» La compagnie Gildan ira-t-elle en Haiti ?
» Compagnie Grise
» Liste compagnie grise
» Les Annales de la compagnie noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Evolution :: Washington :: Centre Ville :: Restaurants-
Sauter vers: