AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Azraël S. Holm || Open your wings, Evil Angel...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azraël S. Holm

avatar

▬ Petits mots : 1
▬ Your Buisness : assassin de prime, comptable d'une boite de nuit

MessageSujet: Azraël S. Holm || Open your wings, Evil Angel...   Sam 7 Fév - 16:23


Azraël S. Holm



23ans ∞ 31 Octobre, à Stockholm (Suède) ∞ assassin de prime (réel), comptable d'une boite de nuit (légalement)
célibataire, homosexuelle ∞ évolué ∞ animorphie (démon-loup) ∞ évolué ∞ feat: Rooney Mara


Himself

∞ Caracter: Une femme "mentalement dérangée" et "très complexe". C'est ce que vous diront les innombrables psychologues et autres professionnels qu'elle aura consultés. A la fois dure et sensible, protectrice pour certains, égoïste pour d'autres. Si vous vous plongez dans son esprits, tout ce que vous y trouverez est un trou noir. Car personne n'a encore réussi à résoudre cette grande énigme qu'est son esprit. Une esprit à la fois blanc et noir.

La voici en quelque mots; ce que vous verrez d'elle. Une femme très sombre, renfermée, associable. Elle n'a que très peu d'amis, pour elle; aucun. Car pour elle, un ami est une personne de confiance. Et elle n'a confiance en personne pour le moment. Des amis de beuveries, de fumettes, de sexe... Rien de plus. Azrael est aussi une femme particulièrement silencieuse, loin de dire ce qu'elle pense et de parler pour ne rien dire, tout juste assez pour être poli. Et encore, nombreux sont ceux à qui elle a mis un vent alors qu'ils leur avaient tendu leurs mains pour la saluer. Tout simplement car elle a la flemme. Cela expliquant aussi son asociabilité. Ensuite, il y a sa force psychique. Insensible aux images des plus choquantes, capable de tout pour arriver à ce qu'elle souhaite, elle est aussi loin d'être le genre de femme à se laisser faire. Même si elle n'est pas sûre d'avoir le dessus, si l'on venait à l'agresser n'importe où, elle fera tout pour mettre son ou ses agresseurs à terre ou simplement les faire fuir de peur. Et la majorité du temps, elle y a réussi. Car Rael vient aussi très vite à montrer les crocs pour se faire respecter. Capable de tout, je vous l'ai bien dit. Et il y a encore tous ses traits de caractère, tous les plus complexes les uns que les autres que vous pourriez découvrir chez elle. Des traits particulier, étrange, mystérieux... Mais il y a aussi ceux qui la connaissent un peu plus... Intimement. Plus particulièrement "celles". Elle ne l'a jamais caché; son attirance pour le sexe féminin, et dès qu'elle peut mettre une femme dans son lit, elle ne s'en gênerait en aucun cas, traînant même de temps à autre dans des bars gays, attendant de se faire accoster. Oui, car elle ne drague jamais. Elle laisse venir, attaquant si jamais elle venait à sentir qu'elle attirerait une femme qui lui plairait, mais elle n'a jamais été le genre de coureuse de jupons à draguer tout et n'importe quoi pour ne pas terminer seule dans son lit. Les aventures d'un soir, elle n'en refuse jamais, cependant, elle envoie toujours boulet les hommes qui viendraient à lui en proposer. Même si elle fait en sorte de très vite les sortir de sa vie, Rapace a toujours gardé l'habitude d'être très respectueuse envers ces femmes: aimable, douce, aux petits soins... Tout ce que vous ne verrez jamais chez elle. Et même si ces femmes venaient à souhaiter une relation plus longue avec elle, la punk leur fait très vite comprendre qu'elle est incapable de cela. Car malgré toutes ces femmes qu'elle a rencontrées, Rael n'est jamais tombée amoureuse. Du moins, c'est ce qu'elle dit...
D'habitude méfiante et froide, rare sont les personnes pouvant atteindre le cœur de la punk, ne serait-ce qu'en amitié. Pourtant, il y en a bien quelques-uns...
Ne faisant confiance à personne, elle reste tout de même très renfermée sur son passé, esquivant les questions ou envoyant boulet la personne qui oserait lui demander quoi que ce soit. Mais si l'ont évite les indiscrétions, Azrael reste une femme agréable à vivre. Une personne de bonne compagnie; à la discussion facile, pouvant parler de tout et de rien sans aucun problème. Cependant, elle reste une amie plutôt étrange, et même distante: refusant de rendre service, évitant de passer énormément de temps avec la personne, lui confier des choses... Tout simplement car elle ne veut pas s'attacher. Et la plupart trouvant ça vexant, se sont en aller. Et puis il y aussi d'autres la trouvant beaucoup trop intimidante à cause de sa froideur et ce côté sombre qui émane d'elle.
Des amis de beuveries, de fumettes ou ses fournisseurs ou réparateurs de matériels avec qui elle s'est un peu rapprochée.
Rien de plus, ni moins. Du moins, c'est ce qu'il en est aujourd'hui.

Niveau ennemi, Rael n'en a pas énormément en réalité.
La majorité sont mort.
Mais il y un bon nombre de personnes qu'elle ne peut pas s'encadrer. Pour leurs façons de penser, la plupart du temps. D'abord, il y a les pervers, car en plus de se faire souvent draguer ou de voir des femmes se faire mal mener par des coureurs de jupons, grâce à son odorat elle arrive à sentir ne serait-ce qu'un peu de désir qu'éprouve un homme en regardant une femme, ce qui a le don de l'irriter, car elle a pu remarquer que rare sont les hommes tous " blancs" à ce sujet. Ensuite, il y a les religieux. Ceux capables de tout pour respecter leurs "règles". Elle les hait à un plus haut point, capable de les égorger si l'un d'eux tenterait seulement de l'approcher.
Car oui, tout ce qui concerne les religions la fait fuir. Eau bénite, croix, bible... Les faiblesses de son côté démon lui en obligeant. Ce qui lui a aussi appris à les haïr, pour leurs façons de penser.

D'ailleurs parlons-en, de ses croyances. Car vous l'aurez compris, Azrael est sataniste. Mais ne vous fiez pas aux apparences et aux préjugés que l'on donne à cette religion. Car elle est sans doute la religion respectant le plus l'être humain et même évolué. Les règles du satanisme sont loin d'être "tue ton prochain", "torture les enfants" ou encore "viole celle que tu aimes". Ne vous imaginez pas cela, car en réalité, les satanistes sont sans doute les plus honnêtes, même si la loi du plus fort règne. Elle ne vole pas, protège les enfants et fait attention à eux, ne fait jamais d'avances à n'importe quelles femmes, et elle ne ment jamais sans en avoir une bonne raison. Certes, elle tue, mais n'imaginez pas que ces personnes sont des innocents...
C'est une religion qu'elle respecte à la lettre depuis bien longtemps, ses tatouages en étant une preuve. C'est aussi pourquoi elle hait les religieux, étant capable de faire du mal à un témoin de jéhovah si il venait à forcer le pas. Mais face à eux, il y a également une peur car ils sont capables de mettre fin à ses jours facilement à cause de son sang de démon. Cependant, elle n'assume pas tout à fait cette peur et reste toujours debout face à eux...

Viens enfin le côté de personnalité que vous ne verrez sans doute jamais. Ce que de rares personnes ont pu voir. Car très méfiante et renfermée, Azrael a prit l'habitude de ne pas montrer ce côté, ne l'ouvrant qu'aux personnes qui lui tient réellement à coeur. Ses craintes, ses secrets, ses façons de penser sur certaines choses... Elle préfère le garder pour elle, de peur d'être trahie. Laissez-moi vous ouvrir cette face cachée.
En réalité, c'est une femme particulièrement sensible, cachant ses peines derrière un visage froid et haineux. Car malgré ses crocs, ses griffes, ses cornes, ses piercings et sa crête, Azrael reste une femme. Une femme sensible, qui peut se montrer protectrice, douce et attentionnée. Une coeur d'or à l'armure d'acier, voilà comment on pourrait la définir. De plus, depuis la mort de celle qu'elle aimait, elle n'a jamais plus aimé, incapable de l'oublier, de trouver la personne qui saura la remplacer. Elle souffre encore énormément de ce décès, ce sujet étant un point très sensible chez la punk.
Alors ne vous fiez pas aux apparences. Satan était un ange à la base, non..?
∞ Que pensez-vous de l'évolution ? C'est une chose naturelle je pense. A la base on était des singes, et nous voilà maintenant comme des bipèdes aux traits fins et à la capacité intellectuelle élevé. Il fallait bien penser qu'une jour l'Homme allait encore plus évoluer, et les pouvoirs en sont la preuve. La nature fait ce qu'elle a à faire, et qui sait, nous allons encore plus évoluer, ou alors régresser, ou encore voir notre espèce s'éteindre. On ne sait rien de ce que nous réserve l'avenir.


My history

Azrael est née en Suède, encore sous le nom d'Elisabeth. Ses deux parents étaient tout deux des évolués, mais la petite fille n'avait qu'acquis le pouvoir de sa mère; l'animorphie. Quant à son père, lui possédait l'hyper suggestivité. Sa mère étant un husky, elle était un louveteau. Elle avait une mère soigneuse et agréable, mais un père qui paraissait négligeant face à sa fille. Il travaillait souvent, rentrant tout juste à la maison pour se coucher, alors que la femme donnait corps et âme pour s'occuper de sa fille. Fille unique, elle était chouchoutée, gâtée... La petite passait une enfance presque parfaite, la présence de son père lui manquant seulement.
Elle fit ses premiers pas auprès de sa mère, ses premiers mots... Mais aussi son entrée à l'école. Dès lors qu'elle commençait à apprendre des choses, ses professeurs se rendaient compte qu'elle était une petite fille très intelligente à l'avenir très grand. Elle possède une mémoire hors-paire, une vitesse de réflexion impressionnante. Elle était aussi très maline pour son âge. De plus, elle réussissait à cacher son animorphie avec brio malgré son jeune âge, ce qui faisait la fierté de sa mère.
La petite se faisait facilement des amis, jouait avec eux... C'était une petite fille à la fois gentille avec ses amis et brillante dans ses études. Elle vivait une enfance parfaite, c'est le cas de le dire.
Mais tout cela allait très vite prendre un tout autre penchant. Là où l'innocence de la petite louve allait être brisée à jamais. Là où son père allait enfin entrer dans sa vie...

Tout avait commencé à ses huit ans.
La petite s'était réveillée pendant sa sieste pour aller boire un verre d'eau. Mais c'est alors qu'elle était sur le point d'entrer dans la cuisine qu'elle vit, caché sur le côté de l'entrée de la salle, son père hurler après sa mère, fou de rage. Ils se disputaient, la femme avait les larmes aux yeux face à l'homme, et c'est alors qu'elle avait tenté de hausser le ton que l'homme la gifla d'une force si grande que la femme en était tombée au sol, le tout sous les yeux de la petite fille complètement apeuré.
Elle était rentrée dans sa chambre comme si de rien n'était, préférant se retirer cette image de la tête. Mais tout cela allait revenir très vite. D'abord, elle revit une gifle, puis un coup de poing, les coups finissant par des coups de pied et des coups à l'aide d'objet. Mais sa mère, s'étant rendu compte que quelque chose n'allait pas chez sa fille, lui avait dit de s'enfermer dans sa chambre et de tout garder pour elle lorsque ce genre de choses venait à arriver, et la petite fille l'avait écouté. Elle gardait le silence, malgré la peine qu'elle éprouvait pour sa mère.
Mais finalement, c'est à ses dix ans que la petite finit par craquer.
Elle entendait sa mère crier, encore et encore sous la douleur des coups que lui infligeait l'homme. La petite Elisabeth s'était alors empressée d'aller dans la cuisine de sa maison et se dressant entre le père et la mère transformée en petite louve, tentant d'empêcher l'homme de la frapper à nouveau. Mais il était loin d'être le genre de personne à prendre pitié face à un enfant, et il était loin de se gêner à pousser brutalement la fille pour continuer ce qu'il était en train de faire. Sachant maintenant que la petite était au courant de sa violence, il n'avait plus à se retenir de la frapper elle aussi.
La femme n'arrivait pas à la défendre, d'abord, il l'insultait, mais très vite, il la giflait et la ruait de coups. De plus, il lui arrivait aussi de l'enfermer dans le placard de la maison, un collier au cou et enchaînée, lorsqu'il arrivait à la petite de faire des bêtises ou dire et faire quelque chose qui déplaisait à l'homme. Il la gardait enfermée parfois des heures, voir une journée entière. Et elle pleurait, encore et encore, apeurée par le noir, mais aussi par ce qu'il pourrait bien arriver à sa mère. Elle ne pouvait rien faire à l'intérieur de cette minuscule salle, et une fois ressorti, cette salle devenait son pire cauchemar.

Elle changeait. Se renfermait, parlait et jouait beaucoup moins avec ses camarades. Elle restait dans son coin, à penser. Et même son pelage de louve s'était assombri pour devenir noir. La petite fille rayonnante et vivante qu'elle était au départ devenait de plus en plus sombre et timide. Ses professeurs voyaient parfaitement que quelque chose n'allait pas, et c'est finalement à un jour de piscine, que tout était clair pour eux. La petite refusait de se mettre en maillot de bain au point d'en faire des crises et de se transformer, et c'est finalement à sa professeur préférée que la petite fini par accepter de lui montrer ses jambes et ses bras, la femme voyant alors des tas de bleus. Mais la petite niait être battue et prétendait tomber souvent à vélo car elle apprenait, c'est pourquoi la professeur fut incapable de tenter quelque chose.
Son enfance était complètement brisée par cet homme, qui la tyrannisait encore et encore elle et sa mère. Elles étaient incapables de tout raconter à la police, menacée de mort. Alors elles restaient silencieuses, souffrant de la folie de ce monstre... Jusqu'à ce qu'un jour, c'est le monstre dont elle avait hérité de lui qui fit surface. C'est six ans plus tard que son pouvoir avait évolué. Ou du moins, que le gène de son père avait fait surface pour donner à son animorphie un tout autre genre, une autre forme. Plus noire et mauvaise... Plus démoniaque.

Elisabeth avait désormais seize ans. Elle était devenue une sublime jeune femme; une longue chevelure brune, un corps de femme et des courbes parfaitement formé, elle était loin de laisser les hommes indifférents. Mais il y avait ce petit plus qui empêchait une grande majorité de ces hommes l'approcher; cette étincelle dans les yeux qui avait disparu. Son regard a toujours été sombre et froid, et cela avait tendance à les faire fuir, sans oublier ses bleus qui maculaient son corps entier...
Rien n'avait changé; les insultes, les coups qu'elle et sa mère devaient endurer, ces journées où elle était enfermée dans cette petite salle, l'homme l'enfermant même parfois la nuit. Mais il y a une chose en plus qui allait tout changer.

Il avait fait tomber sa mère dans les escaliers, la femme étant obligée cette fois-ci de se rendre aux urgences, une côte cassée. Elle devait y rester pour quelques jours, la fille désormais condamnée à vivre ces jours seule avec l'homme. Et elle était loin d'imaginer de quelle façon l'homme comptait profiter de cette absence.
Elisabeth venait tout juste de rentrer de son lycée, fatiguée de sa journée. Alors qu'elle était sur le point de commencer ses devoirs, tranquillement dans sa chambre, que l'homme était entré à son tour, fermant la porte derrière elle. Il lui parlait calmement, gentillement, aux plus grandes surprises de la jeune femme. Ils discutaient d'abord, la brune restant malgré tout froide et méfiante envers lui, et il avait beau lui parler, il n'arrivait pas à la mettre à l'aise, la fille toujours sur ses gardes, évitant ses mains qui tentaient de caresser sa joue ou ses cheveux. Et c'est alors qu'elle l'avait envoyé boulet que l'homme perdit patience, verrouillant soudainement son poignet à son lit à l'aide d'une menotte. A partir de là, elle prit panique et tentait de s'enfuir, mais l'homme beaucoup plus fort qu'elle réussissait à la retenir et l'empêcher de se défendre, le "père" la frappant finalement d'une force effroyable au visage, tentant de l'assommer. Mais ce qu'il avait réussi à faire, il l'avait regretté quelques instants plus tard...
Elle était soudainement devenue silencieuse, puis là, ses crocs et ses griffes étaient sortis tandis qu'elle grognait. Et c'est lorsqu'il vit ses yeux qu'il prit peur, car ce n'était pas ses yeux jaunes de louve qu'il voyait, mais des yeux noirs à l'iris blanche, rempli de haine. Des yeux de démon. Là, d'une force et d'une vitesse impressionnante, elle avait brisé la chaîne de la menotte et avait prit le cou de l'homme, inversant les rôles; lui se retrouvant allongé sur le lit sous elle, alors qu'elle le plaquait contre le lit. Il la voyait changer peu à peu, des cornes poussant lentement sur son crâne, une longue queue noire de serpent fouettant l'air derrière elle lui était poussé également. Et il s'était mis à hurler, lorsqu'il vit derrière son dos, de grandes ailes noires se déployer doucement. A partir de là, tout s'était passé très vite. Elle poussa un grondement sourd avant de donner un vif coup de griffe à son cou.
(EN COURS)
amicitiae gloria excellens de amicitia loquetur. Tu velim a me animum parumper avertas, Laelium loqui ipsum putes. C. Fannius et Q. Mucius ad socerum veniunt post mortem Africani; ab his sermo oritur, respondet Laelius, cuius tota disputatio est de amicitia, quam legens te ipse cognosces. Ex his quidam aeternitati se commendari posse per statuas aestimantes eas ardenter adfectant quasi plus praemii de figmentis aereis sensu carentibus adepturi, quam ex conscientia honeste recteque factorum, easque auro curant inbracteari, quod Acilio Glabrioni delatum est primo, cum consiliis armisque regem superasset Antiochum. quam autem sit pulchrum exigua haec spernentem et minima ad ascensus verae gloriae tendere longos et arduos, ut memorat vates Ascraeus, Censorius Cato monstravit. qui interrogatus quam ob rem inter multos... statuam non haberet malo inquit ambigere bonos quam ob rem id non meruerim, quam quod est gravius cur inpetraverim mussitare. Intellectum est enim mihi quidem in multis, et maxime in me ipso, sed paulo ante in omnibus, cum M. Marcellum senatui reique publicae concessisti, commemoratis praesertim offensionibus, te auctoritatem huius ordinis dignitatemque rei publicae tuis vel doloribus vel suspicionibus anteferre. Ille quidem fructum omnis ante actae vitae hodierno die maximum cepit, cum summo consensu senatus, tum iudicio tuo gravissimo et maximo. Ex quo profecto intellegis quanta in dato beneficio sit laus, cum in accepto sit tanta gloria.


Behind the mask...


∞ Name: Sandankhr (anciennement Vorte-X-)
∞ Age: 18ans
∞ Un petit mot : Ce n'est pas du plagiat, j'ai bien copier-coller des choses de mon ancien personnage dont le forum est mort depuis bientôt deux ans. Si vous voulez plus de précisions à ce sujet vous n'avez cas me MP, de plus, je peux le prouver! (:
∞ Où as-tu trouvé le fofo? Annuaire des forums
∞ Qu'en penses-tu? J'adore le concept et le design est super beau! *-* (Tellement qu'il en fait ramer mon PC ahaha)

© sobade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike Marchall

avatar

▬ Petits mots : 35
▬ Your Buisness : Pompier

MessageSujet: Re: Azraël S. Holm || Open your wings, Evil Angel...   Sam 7 Fév - 17:46

Welcome Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Government
Admin
avatar

▬ Petits mots : 81
▬ Your Buisness : Président à temps pleins

MessageSujet: Re: Azraël S. Holm || Open your wings, Evil Angel...   Lun 9 Fév - 15:25

Bienvenu parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-evolution.forumactif.org
Léonie Walker

avatar

▬ Petits mots : 81
▬ Your Buisness : Infirmière et Danseuse professionel

MessageSujet: Re: Azraël S. Holm || Open your wings, Evil Angel...   Lun 9 Fév - 19:49

Bienvenue parmi nous !

_________________
Et dans un dernier souffle, je comprends tout: que le temps n'existe pas, que la vie est notre seul bien, qu'il ne faut pas la mépriser, que nous sommes tous liés, et que l'essentiel nous échappera toujours."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian S. Fresno

avatar

▬ Petits mots : 26
▬ Your Buisness : Graphiste à Pub Agency

MessageSujet: Re: Azraël S. Holm || Open your wings, Evil Angel...   Mar 10 Fév - 19:25

Bienvenue ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Azraël S. Holm || Open your wings, Evil Angel...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Azraël S. Holm || Open your wings, Evil Angel...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]
» Open your wings and flies towards the light. Butterfly. | Eden & Marissa
» Kira Crimson • Not afraid oh heights but og falling... so open your wings
» Les faits et gestes des Wings.
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Evolution :: Paperasse and co' :: Allez montre-toi !-
Sauter vers: