AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 So you (Ft. Kylian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phillip Dino

avatar

▬ Petits mots : 39
▬ Your Buisness : Maître de conférence en Botanique

MessageSujet: So you (Ft. Kylian)   Sam 17 Jan - 15:49

    Janvier avait pointé le bout de son nez. Ce n’était pas la période que je préférais. Dans cette partie des Etat-Unis, la neige recouvrait souvent le sol, et je n’avais plus trop de contact avec la terre. Il était très dur pour moi de faire pousser quelque chose, et je gardais mes pouvoirs en stand-by. J’étais souvent obligé de m’enfermer dans des serres pour continuer à m’exercer et que mes pouvoirs ne prennent pas le pouvoir sur moi. Mais d’un autre côté, il fallait quand même que je sorte pour m’aérer. C’est ce que j’avais décidé de faire aujourd’hui.

    Le parc derrière la maison blanche était l’endroit idéal. Je n’étais pas un grand sportif, loin de là, donc je ne partais faire un jogging. Cependant, une petite marche me ferait du bien. Je venais de reprendre les cours à la fac, mais en début de semestre, je n’avais pas trop de cours. J’avais donc plusieurs heures devant moi pour faire plusieurs tours dans ce vaste parc. De plus, j’y allais confiant. Bien que Washington soit une grande ville, je rencontrais toujours quelqu’un que je connaissais, que ça soit une simple connaissance, à un ami proche. Ce parc était assez populaire pour que ça soit toujours le cas. Surtout en pleine après-midi.

    Je marchais tranquillement depuis un quart d’heure, frôlant les sapins et les branches de houx pour me sentir mieux quand je fis enfin la rencontre obligatoire. Malheureusement, il se fait de ce genre de rencontre auquel on ne veut pas faire part. La personne qui arrivait face à moi n’était autre qu’un ancien étudiant de la faculté. Bien que je ne l’aie jamais eu en cours, je ne le connaissais plus que bien. J’avais eu l’occasion de le draguer dans un bar il y a presqu’un an maintenant. Depuis on entretenait une relation particulière dans le sens où on n’avait jamais franchi la barrière, par éthique.

    Bien évidemment, la situation n’évolua pas dans le bon sens. Nous étions physiquement attiré, et il était dur de lutter contre ça. Bien que nous n’ayons jamais cédé à la tentation, nous sommes restés en contact, nous saluant à la fac, se parlant dans les bars. Au final, on s’engueulait souvent car nous n’étions jamais sur la même longueur d’onde. Maintenant qu’il n’était plus étudiant, nous aurions pu avoir une relation plus simple, mais il était impossible de faire marche arrière et il y avait un truc inexplicable entre lui et moi qui faisait qu’on accumulait les actes manqués.

    Mais je ne pouvais pas l’ignorer. Je ne l’avais jamais fait. Nous arrivions à même hauteur maintenant. J’étais obligé de saluer ce beau mec. Qu’est ce qui manquait pour qu’on couche ensemble ? On ne veut que ça, non ? Je crois… Je mis mes mains dans les poches, bien au fond, pour éviter tout contact. « Tiens, Kylian, comment tu vas ? Ton nouveau job se passe bien ? » Bien entendu, rester courtois n’était qu’éphémère, je nous connaissais bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian S. Fresno

avatar

▬ Petits mots : 26
▬ Your Buisness : Graphiste à Pub Agency

MessageSujet: Re: So you (Ft. Kylian)   Jeu 22 Jan - 15:25


So you
Phillip & Kylian
Comme chaque matin, Kylian s’était levé, avait pesté contre son réveil même si il aimait son boulot, il n’était jamais contre une ou deux heures de sommeil en plus, après avoir fait chauffer son café et s’être habillé d’un jean sombre, un débardeur blanc suivit d’une veste de survêtement, il enfila ses converse, un petit tour dans la salle de bain après avoir bu son café, prêt à partir son portable le freina dans sa lancée. Sur l’écran, le nom de son patron s’afficha, intrigué il décrocha aussitôt.

- Allo ? … Quoi ? Ha bon ? Mais pourquoi ? Hm…Hm… Bon d’accord. Oui, à demain.

Puis il raccrocha, l’air dépité. Se laissant tomber sur le canapé comme une masse, les yeux mi-clos, l’air maussade. Son patron venait de lui annoncer qu’il n’avait pas besoin de venir aujourd’hui, qu’il avait sa journée, il s’était excusé au passage de le prévenir à la dernière minute mais il venait d’arriver au bureau et avait seulement constaté à l’instant qu’il avait déjà terminé le projet en cours. Dépassé, son patron n’avait pas encore reçu ses nouveaux clients, donc il n’y avait rien à faire, théoriquement. Et il méritait bien sa journée, selon lui. Même si pour Kylian cela rimait avec un ennui mortel. Qu’allait-il bien pouvoir faire de cette longue journée ? Il était un accro au travail, il en avait besoin telle une drogue, sans ça il était perdu, déboussolé. Pour qu’il prenne des congés il fallait le forcer, sinon il n’en prenait jamais, le week-end il s’occupait en sortant beaucoup et dormait la journée, mais là, en plein jour que pouvait-il bien faire ? Il n’était pas du genre à traîner dans les bars en pleine journée et à se souler la tronche, il n’en était pas encore à ce point. Dans un long soupire, ses chaussures toujours au pied, et la matinée débutant à peine il resta assis là durant plusieurs heures à contempler le rien, se passionnant par les détails de son écran tv éteint, le silence avait pris possession du loft, et comme si il réfléchissait, Kylian fixait un point invisible même si son esprit ne faisait que tourner au ralenti.

Lassé, il finit par se saisir de sa télécommande, mettant une chaîne au hasard mais l’ennui se voulait déjà bien présent. Il jeta un œil à l’horloge mural, il n’était même pas encore 10h. Un énième soupire s’échappa de ses lèvres, il fallait qu’il sorte d’ici, il sentait qu’il allait étouffer. Il se décida tout de même à rajouter une veste plus chaude et une écharpe, puis il quitta son appartement, dévalant les escaliers, saluant les quelques voisins qu’il croisa sur son passage puis, fourrant les mains dans ses poches, prit la direction du parc. Quitte à s’ennuyer autant que ce soit dans l’air pur.

Le parc ne se trouvait qu’à quelques mètres de chez lui, mais il n’avait pas vraiment l’occasion d’y aller, c’était l’occasion de découvrir un peu les lieux, il marcha quelques mètres à peine lorsqu’un visage connu attira son attention. Un sourire se dessina sur son visage un peu malgré lui, c’était l’effet que lui faisait Phillip chaque fois que leur regard se croisait, même si parfois il l’agaçait au plus haut point, il ne pouvait nier qu’il y avait une alchimie qui se dégageait entre eux, quelque chose d’assez particulier difficilement explicable et pourtant il n’avait rien d’un couple, ça certainement pas, étaient-ils ne serait-ce qu’amis ? Même ça Kylian n’en était pas vraiment sûr, c’était une de ces relations compliquées dont on ne parvient à mettre de mot dessus. Même si Kylian avait bien sa petite idée, il savait pertinemment ce qu’il attendait de lui, mais en même temps ça le terrifiait tellement qu’il se contenter de flirter comme une gamine de 12 ans, c’était assez pathétique, tous deux étaient adultes, et pourtant il y avait cette constante peur. Peut-être celle d’être déçue ? Attendre si longtemps pour finalement ne pas avoir droit au grand feu d’artifice tant attendu ? Ou peut-être tout le contraire, la peur que ce soit tellement parfait, tellement bien, que ça signifierait que plus jamais ils ne pourraient être l’un sans l’autre ? C’était assez tordu, mais Kylian n’était pas quelqu’un de très conventionnel alors ce n’était pas si étonnant que ça finalement.
Arrivé à hauteur du jeune homme, Kylian eut un léger rire, le préambule choisi n’aurait pas était le sien, et il ne tarda pas à le lui faire savoir.

- C’est tout ce que tu as à me dire, Phillip ?

Il avait dit son prénom dans une sorte de provocation calculée, prenant son temps sur les mots comme s’il cherchait à le déstabiliser, c’était sans doute le but recherché. Il aimait rendre les gens inconfortable, c’était assez puéril mais ça le faisait marrer, il n’attendit pas de réponse de sa part, et s’empressa d’ajouter dans un léger sourire.

- Tout se passe bien, j’adore ce que je fais. Et toi ? Tout se passe bien à la fac ?

Un flot de souvenirs se mit à ressurgir dans l’esprit du jeune homme, repensant à ses moments où ils se croisaient dans les couloirs, leurs regards échangées, des regards entendus, des regards de désirs comme si il n’y avait plus qu’eux sur terre, sans doute quelqu’un avait remarqué leur petit manège mais Kylian n’y avait jamais prêté attention, à cet instant plus rien ne comptait. Il se souvint de longues discussions, de sous-entendus qui ne trompait personne et pourtant ce n’était pas allé plus loin que ça. Peut-être que ça n’irait jamais plus loin que ça, mais étaient-ils prêts à stopper ce petit jeu aussi bien l’un que l’autre ? Ca restait encore à prouver.  


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phillip Dino

avatar

▬ Petits mots : 39
▬ Your Buisness : Maître de conférence en Botanique

MessageSujet: Re: So you (Ft. Kylian)   Mer 28 Jan - 17:57

    La conversation avait à peine commencé qu’il m’attaquait déjà. Notre relation avait bien évolué avec le temps. Je ne comprenais pas pourquoi nous en étions arrivés là. D’ailleurs, j’étais relativement blasé qu’il m’attaque à peine ses premières paroles. Je voulais juste lancer la conversation tranquillement qu’il pensait déjà, une fois de plus, que je voulais régler mes comptes. Non Kylian, je voulais juste ouvrir la conversation, laisse moi finir de parler. C’est usant de se braquer comme ça. La situation passée nous avait rendu fermé l’un à l’autre, voir agressif, mais nous ne l’avions pas choisi. Pourtant, nous continuons à nous le reprocher sans cesse.

    Finalement, il daigna quand même me répondre. Il était très froid, évidemment. De toute façon, je ne lui en demandais pas plus. Ce n’est pas comme si nous avions planifié cette rencontre dans le fond. Comme d’habitude en fait. Je crois que, en y repensant, nous nous sommes jamais vu en ayant pris un rendez-vous sérieux. J’en portais la responsabilité aussi, je ne voulais pas qu’on me voie avec lui en dehors de la fac. Ce qui faisait que lorsqu’on se croisant, il me sortait sa rancœur qu’il avait gardée en lui. Et j’en faisais de même, car je restais frustré. La situation avait changé aujourd’hui, mais il y avait toujours ces sentiments négatifs entre nous pour qu’on passe le cap sans rien.

    « Du calme, Kylian… Ce n’est pas tout ce que j’ai à te dire, mais faut me laisse finir. Je sais que tu aimes me reprocher un tas de trucs, mais de là à s’énerver juste quand je prends des nouvelles, c’est… lassant ! »  Kylian avait beau me plaire et j’avais beau avoir des torts, je ne laissais pas tout passer non plus. En fait presque rien. Au final, il restait un gamin par rapport à moi, et je ne l’avais envisagé que pour du sexe. Se prendre la tête pour ce genre d’histoires est pesant. Mais je pense que je ne pouvais pas nier qu’il y avait un peu plus que ça, même si ça me faisait extrêmement chier.

    « La fac, ça va. » De toute façon, j’avais demandé ça pour être poli. Je m’en foutais de parler de ça, comme je m’en foutais de son nouveau job alors je n’allais pas rebondir dessus. Surtout la façon dont il avait apprécié que je lance le sujet. Puis la seule chose qui m’intéressait, c’était nous. Maintenant qu’il n’était plus étudiant, je n’avais plus besoin de prendre des pincettes, plus besoin de me cacher pour lui dire qu’il me plait, plus besoin de le stopper quand la situation devenait compromettante. Il était temps de devenir franc. « Le principal, c’est que tu ne sois plus étudiant maintenant. On va pouvoir entretenir ce que l’on désirait à la base, sans crainte. Tu en penses quoi ? » Oui, je lui proposais littéralement une baise rapidement. Mais je doute que la situation se passe comme prévue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian S. Fresno

avatar

▬ Petits mots : 26
▬ Your Buisness : Graphiste à Pub Agency

MessageSujet: Re: So you (Ft. Kylian)   Jeu 29 Jan - 13:25


So you
Phillip & Kylian
Kylian arqua un sourcil, il n’avait pas une seconde pensait à mal à ses mots, peut-être avait-il mal jaugé ses propres mots ? Avait-il dit ces quelques mots sur un autre ton auquel il avait songé ? Il repassa la scène dans sa tête, non il n’y voyait rien d’agressif ou qui puisse blesser son interlocuteur, mais il connaissait Philip à force, il avait cette tendance à toujours tomber à côté, comme une manie. Comprendre ses intentions de travers était un peu sa spécialité, parfois, dans certaine situation cela tournait à son avantage et ce n’était pas pour lui déplaire mais parfois il devait avoir affaire à son côté sanguin, qui réagit au quart de tour et ne lui laisse rien passer, c’était un de ces moment-là, mais il ne servait à rien de se justifier ou de s’excuser il savait très bien qu’il ne le croirait probablement pas, alors autant passer à autre chose, il se cantonna donc à continuer le fil de la conversation même si la colère de Philip semblait bien présente, bien que démesuré à son sens.

Puis l’inattendu se produisit, il suffit d’un phrase pour que Kylian recule d’un pas, un peu comme un réflexe, comme si une décharge venait de le prendre d’assaut. Bien sûr il désirait Philip, il désirait son corps, mais aussi sa personnalité qui parfois l’agaçait au plus haut point, il aimait le voir le défier, le provoquer, mais il y a bien une chose qu’il n’aimait pas c’était la violence, en ayant était victime, il redevenait un gamin dès lors qu’il avait affaire à quelque violence que ce soit. Et pour lui, cela s’agissait d’une réelle attaque, comme si il venait de s’attaquer physiquement à lui. Ses propos étaient crus, presque comme un ordre, comme si il ne lui laissait même pas le choix, s’en était presque effrayant. Phillip dû d’ailleurs faire face à un silence de mort durant plusieurs secondes tellement Kylian se sentait confus et désorienter. Puis, pris d’une lucidité soudaine, il revint à la réalité malgré les phases de flashs où des enfants le battait dans les couloirs de l’orphelinat, riant à gorge déployé de sa misère, le laissant baignant dans son sang, il dû faire preuve de beaucoup de self-control, il ne savait pas trop pourquoi il pensait à ça maintenant, peut-être parce que sa voix avait pris un ton qu’il n’aimait pas, qu’il associé à cette terreur ressentie quelques années auparavant. Plantant son regard dans celui qu’il désirait pourtant, il se força à ne pas trembler et répondit.

- C’est très romantique comme approche. Tu en as eu beaucoup comme ça ?

Il haussa des épaules, comme une fatalité puis ajouta.

- Parce qu’avec moi ça ne marche pas comme ça.

Kylian soupira bruyamment, la situation entre les deux jeunes gens était bloquée depuis si longtemps qu’il n’était même pas sûr qu’un jour les choses puissent s’améliorer, qu’ils puissent parler sans se lancer de pics, sans s’agresser continuellement ou y voir là quelque chose de malsain, c’était un peu l’essence même de leur rencontre, ils étaient deux adultes et pourtant ils agissaient encore comme deux enfants puérils. C’était lassant. Et malgré cette lassitude pesante, rien ne changé pour autant. Que pouvait-il ben faire ? Kylian était pris au piège entre son envie irrépressible de s’accrocher à lui comme à une bouée, et de l’embrasser jusqu’à ce que le souffle lui manque et l’envie de fuir encore et toujours. La fuite faisait un peu partie de lui, dès que la situation le dépassée et devenait trop complexe pour lui, il se contenter de s’en aller. Il avait eu affaire à bien trop d’obstacles dans sa vie, de dangereux et périlleux obstacles qui l’avait blessé autant physiquement que moralement qu’il n’avait même plus la force de se battre davantage mais comme il n’en parlait pas, personne ne le savait et c’était ainsi qu’il passait pour la plupart du temps pour un lâche. Celui qui ne veut rien assumer, qui ne veut s’engager dans rien si ça ne concerne pas son travail, qui se contente de prendre tout à la légère comme si tout le dépassait alors qu’en réalité il était juste un corps mais que l’intérieur était comme vide, une foutue coquille vide qui restait coincé dans son triste passé. Peut-être que si il le disait, juste une fois, rien qu’une fois, on le comprendrait. Mais à quoi bon ? A part récolter un peu de pitié…Il ne voulait pas de la pitié des autres, il lui restait suffisamment d’estime de soi pour ne pas le tolérer, alors il se contenter de faire bonne figure et de la fermer quand il le fallait.

Plantant son regard dans celui de Phillip, il se décida tout de même à mettre les choses au point, ça ne pouvait pas durer, toute cette situation lui donnait de plus en plus envie de fuir, et ce n’était pas ce qu’il voulait, tout était assez contradictoire dans sa tête et il n’aimait pas ça. Il prit son courage à deux mains, les mains plonger dans ses poches, les pieds bien encrés au sol, comme si il avait peur de tomber à la renverse d’un instant à l’autre, il inspira profondément puis reprit.

- Ecoute, Phillip. Je vais être franc avec toi. Oui, tu me plais…Beaucoup même. Ajouta-t-il, comme si il était nécessaire de le préciser. Mais je veux pas que ce soit comme ça entre nous.

Dans son esprit, cela semblait clair mais une fois dit à voix haute il eut l’impression qu’il manquait des informations, il s’empressa alors d’ajouter

- Je veux pas qu’on soit constamment dans l’agressivité, et là on est un peu mal parti, tu vois ?Il poussa un énième long soupire. Je sais pas trop comment te dire ça mais…Je t’apprécie et je veux rien gâcher.

Pathétique. De plus en plus pathétique, Kylian se sentait vraiment bête, lui-même n’était pas sûr d’avoir compris où il voulait en venir, peut-être était-ce la peur qui parlait à sa place, comme un stress incontrôlable qui l’empêcherait de passer les barrières interdites, il se sentait un peu démuni face à la situation, son regard se baissa, fixant bêtement ses chaussures, n’osant plus affronter le regard de Phillip qui le jauger, il se sentait mal à l’aise à présent. Où tout cela pouvait-il bien les mener ?


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: So you (Ft. Kylian)   

Revenir en haut Aller en bas
 
So you (Ft. Kylian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kylian
» Soulmates never die [Kylian] Terminé
» Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian]
» Second combat : Kylian VS Hyrienna GAGNANT KYLIAN
» Kylian || You don't know me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Evolution :: Washington :: Espaces Verts :: Parc-
Sauter vers: