AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 There is a hope for the hopeless [pv Eileen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: There is a hope for the hopeless [pv Eileen]   Dim 9 Nov - 17:40



❝There is a truth, there is a light if you'd follow me there❞
Eileen & Sam
Après le fiasco de sa soirée avec Ethan, Sam n’avait plus les idées très claires, il s’était déjà vu enfermé aux mains de médecins prêts à tout pour découvrir ce qu’il pouvait bien se cacher dans une cervelle de mutant, il n’avait pas fermer l’œil depuis trois jours entiers. Dormant par intervalle irrégulier, s’endormant dans la journée parfois pour finalement se réveiller en sursaut au moindre grincement de parquet. Comme si il n’avait pas assez de traumatismes à gérer, en voilà un autre qui s’ajouter à sa liste, il se sentait encore un peu en colère vis-à-vis de son meilleur ami, il l’avait lâchement abandonné, ce n’était pas facile à avaler. Ce comportement ne lui ressemblait tellement pas, bien sûr une bombe avait était lâchée, mais ça ne justifiait pas tout. Il avait avoué avoir menti, lui avouant qu’il savait très bien pourquoi Eileen l’éviter du regard, pourquoi elle avait cette hargne envers lui constamment, le mensonge, toutes ces années à faire semblant n’avait pas plu à Ethan, c’était compréhensif, en plus de se sentir en colère contre son meilleur ami, Sam se sentait également en colère contre lui-même, contre sa lâcheté, contre le fait de vouloir à tout prix garder intact son amitié, il ne l’avait fait que pour ça, il avait menti pour ne pas le heurter, pour être comme il voulait qu’il soit, c’était idiot mais à l’époque il ne savait pas que leur amitié serait si forte, si fusionnel, si fraternel. Et voilà qu’aujourd’hui il s’en mordait les doigts, pris au piège par sa propre bêtise, c’était assez dur à encaisser.

Dans un soupire il se laissa tomber sur son canapé, les yeux fixant le vide, perdu dans ses pensées, il eut bien du mal à se remettre dans la réalité, cette même réalité qu’il voulait pourtant fuir mais qu’il n’avait d’autre choix que de l’affronter. Parfois il avait juste envie de tout mettre sur pause, ses sentiments, sa culpabilité, ses souvenirs, tout. Juste un instant, tout oublier, se reconstruire, s’oublier, n’être plus qu’un être innocent, mais ce n’était pas possible, la vie était cruelle, la vie était ce qu’elle était et il valait mieux s’en accommoder pour ne pas péter les plombs et faire une connerie. Sam, plus jeune avait déjà pensé à mettre fin au calvaire de manière radical, après la mort de sa mère lorsqu’il s’était retrouvé seul comme un con dans une ville trop grande pour lui qu’il avait pris conscience que tous ses rêves qu’il avait pu faire n’étaient que des rêves et qu’il devait affronter la vie et ses peines, il y avait songé. Puis il avait rentré Ethan et son univers tout entier s’était réchauffer comme par magie, comme une évidence, il avait ri pour la première fois depuis un an, il s’était senti bien. Mais parfois tout lui revient en pleine tronche mais ses pensées noires ne le gagnent plus comme auparavant, il se reprend en main.

Se levant d’un seul coup, comme prit d’une révélation, il attrapa sa veste, l’enfilant rapidement puis gagna sa voiture. Il conduisit jusqu’à une maison qu’il connaissait peu finalement, il n’y avait jamais mis les pieds, il savait juste que cette personne habitait là point à la ligne. Il inspira profondément comme pour se donner du courage puis le cœur lourd, il hésita de longues minutes, se mettant à réfléchir sur ce qu’il allait dire. La peur au ventre, il appuya sur la sonnette il voulut presque faire marche arrière lorsque la porte s’ouvrit sur lui.

- Eileen…J’aimerais te parler…

Sa voix étaient tremblante, presque suppliante, il avait peur qu’elle ne lui claque la porte au nez comme elle l’avait souvent fait, jusqu’à présent elle n’avait jamais voulu de ses explications, il était prêt à se mettre à genou, à hurler si il le fallait, aujourd’hui il n’avait plus peur d’avouer la vérité, de lui dire la vraie raison. Durant toutes ses années il aurait pu hurler à sa fenêtre qu’il était gay et que c’était pour ça qu’il l’avait rejeté et que ce n’était en aucun cas pour se foutre d’elle, mais il n’avait jamais vraiment osé l’affirmer à voix haute, comme si il disait un gros mot ou un mot des plus interdits, mais aujourd’hui les choses avaient changé. Malgré la souffrance qu’il avait pu ressentir en sentant la colère d’Ethan, et le mot sentir était approprié puisqu’il avait encore le bleu de son violent coup de poing sur sa joue gauche, difficile de le cacher. Lui non plus n’avait sur le coup pas voulu de ses explications, il n’avait pas compris son mal-être, se contentant de le frapper et de le laisser dans une position des plus délicates. Mais c’était décidé, Sam voulait se rattraper et pour cela il fallait qu’il explique tout à Eileen.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen K. Clarkson
Admin
avatar

▬ Petits mots : 279

MessageSujet: Re: There is a hope for the hopeless [pv Eileen]   Dim 30 Nov - 15:02




Explication tendue

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


Je dois bien avouer que ces derniers temps ma vie à pris une tournure des plus agréable, mon frère est revenue de France, ce que j'apprécie vraiment, parce que je dois quand même bien l'avouer il m'a terriblement manquer ! Je vis avec deux colocataire avec qui tout ce passe à merveille je n'ai jamais aimer vivre en collectivités mais alors avec ces deux-là ça n'a rien à voir, c'est comme si on formait  un tout, le choses de la vie nous paraissent tellement simple que c'est juste un pure plaisir de vivre toutes les trois, enfin pour ma part, après j'espère que pour elle aussi... Puis n'oublions pas le meilleurs des changements, Bryan est devenue encore un peu plus important dans ma vie que ce qu'il ne l'était déjà et c'est sans doute grâce à lui que depuis quelques jours je ne quitte pas ce sourire béas, je suis simplement heureuse dans tout les points de vue de ma vie et c'est vraiment cool de se sentir bien, sans une épée de Damoclès au dessus de la tête... C'est donc cette état d'esprit tout à fait sereine que je me rends sous ma douche, je mets en route la musique, je desteste me doucher en silence, c'est quelques choses qui me perturbent aller donc savoir pourquoi ! Bref, tout ça pour dire que je pris donc une bonne douche musicale qui dura environs une demi heure, sans doute à rallonge, je me suis perdus dans mes pensée comme à chaque fois que je vais quelques chose qui permet à mon esprit de vagabonder librement ! Je sors de mes pensée ainsi que de ma douche pour prendre le temps de m'habiller tranquillement, j'ai quelques courses à faire mais rien d'autres de la journée, je vais donc aller les faire rapidement pour pouvoir rester tranquillement à la maison le reste de la journée. En route pour la petit épicerie que se trouve à proximité de chez moi, j'essaie d'appeler mon frère pour prendre de ses nouvelles, mais je tombe sur le répondeur ! C'est Eileen, tu sais ta sœur adorer que tu aime plus que tout au monde, je voulais savoir comment ça aller, alors rappelle moi dès que tu as mon message, bisous.Je fais mes quelques courses en vitesses, j'ai fait une petite liste pour être sur de ne rien oublier et ne pas être obliger d'y retourner dans une heure à cause de mon cerveau qui a du mal à retenir toutes les informations qu'on veux bien lui donner. Une fois fais, je reprend tranquillement la route de chez moi, il fait beau c'est une chance, j'adore me promener de ce temps là, c'est magnifique, je passerais peut-être voir Bryan si j'en trouve le courage on pourra aller se balader avec Spyke... J'arrive chez moi, je dépose mes petites emplettes sur le plan de travail de la cuisine, balance mes chaussures dans un coins de l'entrée et pose ma veste sur une chaise de la cuisine, voilà maintenant je suis à l'aise pour ranger mes courses tranquillement. Je range la dernière chose ayant était contenue dans les sacs quand j'entend la sonnette d'entrée, je me demande qui cela peu bien être... Peut-être Ethan après tout je lui est demander de me rappeler il à peut-être préférer faire le déplacements, mais quand j'ouvre on peut facilement lire la déception sur mon visage, en faite il ne s'agit que de Samuel, le meilleur ami de mon frère. Je ne l'apprécie pas vraiment, nous avons eu une expérience passer qui me reste en travers de la gorge, mais je le tolère, je sais à quel point mon frère l'adore, même si je me demande bien pourquoi ! Il me dit qu'il voudrait me parler, je n'en ai pas vraiment envie, mais je dois avouer qu'il à l'air asse mal en point avec son œil au bords noir et son air enfantin. J'ouvre un peu plus la porte d'entrée pour lui laisser la place de passer et lui faire comprendre que j'accepte de l'écouter, une fois qu'il à franchit la porte d'entrée je la ferme et me dirige vers la cuisine... Qu'es-ce qu'il peux bien y avoir de si important pour que tu fasse le déplacement jusqu'à chez moi ? Ne me fais pas regretter de t'avoir laisser entrer, j'ai déjà assez de regret à ton propos ! Je le regarde assez froidement je dois bien l'avouer mais je déteste avoir l'air faible et c'est une des rares personnes devant qui j'ai eu l'air de l'être.
love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: Re: There is a hope for the hopeless [pv Eileen]   Mer 3 Déc - 15:52



❝There is a truth, there is a light if you'd follow me there❞
Eileen & Sam
Toutes ses années à se détester, à s’éviter, ne furent que des années de gâchis, un énorme gâchis que Samuel était prêt à réparer, il ne pouvait qu’espérer qu’il ne soit pas trop tard. Mais il essaierait, il ferait tout pour enfin faire table rase du passé, même si bien des choses le retenaient dans ce sombre passé, il y allait progressivement, et cela commençait par Eileen qu’il avait blessé malgré lui, il l’avait bafoué, et aujourd’hui il s’apprêtait à enfin tourner la page. Il avait vraiment envie d’arranger les choses, il en avait plus qu’assez.

Lorsque la jeune femme ouvrit la porte, sa surprise fit place à un œil mauvais, comme si elle avait déjà envie de lui claquer la porte au nez, comme si sa présence lui donnait la nausée, comme si il était la pire des personnes qu’elle n’ait jamais vu, Sam ne lui en voulait pas, il ne pouvait que la comprendre, il le méritait. Son image changerait peut-être après leur discussion ? Ou peut-être pas. Samuel baissa la tête comme prit sur le fait, tandis qu’Eileen, à sa plus grande surprise, se décala pour le laisser passer. C’était un pas de géant pour le jeune homme qui n’avait jamais pu avoir l’honneur de lui parler en tête à tête, peut-être que son air maussade, son incertitude l’avait décidé ? Il ne s’attarde pas sur ses pensées puis posa le pied dans l’entrée, découvrant pour la première fois la maison de la jeune femme, il n’avait jamais était invité, que ce soit à la crémaillère ou aux petites fêtes organisées ou le frère d’Eileen s’y trouvait et où Sam n’avait jamais était convié, cette guerre entre eux avaient provoqués de nombreuses discussions entre les deux meilleurs amis, mais il n’avait jamais osé lui en dire davantage, disant simplement qu’elle ne l’aimait pas mais qu’il ignorait pourquoi, ce mensonge si stupide, si insignifiant qu’il avait gardé comme un trésor et qu’il avait lâché au moment le plus inopportun qu’on puisse trouvé fût l’effet d’une bombe pour son meilleur ami. A cette pensée il eut un léger soupire mal dissimulé, il se sentait d’autant plus coupable maintenant.
Planté droit comme un i dans l’entrée, Sam n’osait même pas bougé comme par peur d’être fusillé du regard par la jeune femme, il était comme un enfant devant un conseil de discipline devant expliquer aux adultes pourquoi il avait agi ainsi, sauf qu’il était un adulte maintenant, et pourtant il se sentait tout aussi impressionné. Il suivit néanmoins Eileen qui partit vers la cuisine, d’un pas hésitant ils arrivèrent à la cuisine où Sam prit place, les mains emboitées l’une à l’autre, faisant tournoyer ses pouces dans un ballet incessant il avait bien du mal à savoir par où commencer. Il prit une grande inspiration, voulant mettre un terme au silence et au suspens qui avait pris possession de la maison incroyablement calme puis se lança dans un monologue sans même regarder Eileen, comme si il avait peur de voir ses réactions, se prenant plutôt d’attention pour ses mains.

- Alors voilà, avec ton frère on a eu une grosse dispute, parce que je lui ai raconté ce qu’il s’était passé entre nous…Quand on avait 16 ans. Je lui ai dit que je t’avais fait souffrir parce que j’étais qu’un idiot qui assumait pas et…Et il l’a mal prit. Dit-il la voix tremblotante. On s’est battu. C’est la première fois qu’on en arrive aux mains, je crois que c’est là que j’ai pris conscience qu’il fallait, non, qu’il était temps que tu sache la vérité.

Il hésita un instant puis reprit après une courte inspiration et prit son courage à deux mains pour planter son regard dans celui de la jeune femme.

- Je suis désolé de t’avoir fait souffrir, mais à l’époque je ne savais pas où j’en étais. C’était débile, je pensais être gay ça me perturbait, et tout le monde n’arrêtais pas de me dire que je ne pouvais pas savoir si je n’essayais pas avec une fille, tu étais la seule avec qui je m’entendais bien et qui aurais pu me plaire, tu étais là et j’étais complètement bourré alors je t’ai embrassé, et j’ai pris conscience que je…Que je ne ressentais pas autant que lorsque j’embrassais un garçon, tu vois ? Il soupira. Je voulais pas me servir de toi, et pourtant c’est ce que j’ai fait…ça n’excuse rien sûrement…Mais je voulais que tu le sache.



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen K. Clarkson
Admin
avatar

▬ Petits mots : 279

MessageSujet: Re: There is a hope for the hopeless [pv Eileen]   Sam 27 Déc - 13:53




Explication tendue

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


Je le vois entrer et me suivre das la cuisine assez timidement je dois dire, ce qu'il à a me dire doit vraiment être capitale. Le connaissant être timide n'est pas vraiment son truc, je le sais assez pour avoir sortie mon frère de quelques situations délicate avant son départ en France et j'ai comme l'impression que leur retour signe le retour des problèmes pour ses deux-là ! Enfin bref, j'avais prévue autre chose aujourd'hui que d'avoir une conversation avec le meilleur ami de mon frère que je n'apprécie pas particulièrement, je sais la rancune est un très vilain défaut, mais que voulez-vous personne n'est parfait et moi encore moins... Je le regarde donc avec insistance attendant qu'il commence son petit discours, puisqu'il est venu pour me parler non ! Je lui tend un verre de thé glacé, je viens de m'en servir un et mes parents mon tout de même appris le savoir vivre et les bonnes manières avant de partir. Quand je l'entend me dire qu'il a eu une conversation avec Ethan lui expliquant ce qu'il s'était passer il y a quelques années entre nous, je me dit tout de suite que ce n'était surement pas une bonne idée. Et puis quand j'entend la suite j'éclate de rire, bon okay je sais ce n'ai vraiment pas très sympa comme réaction, mais ce n'ai même pas de lui que je rie, c'est d'Ethan. Il a vraiment des réactions exagérer et encore une fois le fait de frapper son meilleur ami pour un baiser qui date de dix ans, c'est vraiment trop, oui je sais moi je lui en veux encore, mais j'ai était humilier, blesser et j'étais jeune, je suis sure que cela me serait arriver un peu plus tard je n'aurais pas eu la même réaction. j'essaie donc de calmer mon fou rire, en plus je vois Samuel qui me regarde avec des yeux comme des soucoupes, il doit vraiment se dire que je suis complètement insensible à leur dispute. Voilà donc d'où sort son œil au bord noir, je ne pensais pas Ethan capable de violence sur son meilleur ami, mais il faut croire que tout le monde peu péter un câble et je pense que Samuel savait pertinemment ce qui l'attendait en parlant de moi et de ma petite humiliation à mon frère. Je reprend mon souffle doucement, il faut vraiment que j’arrête de rire si je veux pouvoir articuler des mots correctement ! Pourquoi lui en as-tu parler ? Je veux dire tu connais très bien Ethan et surtout c'est réaction vis-à-vis de moi ! Bon j'avoue que le fait qu'il t'en ai mis une est un peu exagérer, même si je l'aurais bien fait moi il y a dix ans de cela, mais en même temps, il est comme ça... Pourquoi es-tu venue me raconter ça, tu veux que je l'appelle et que je dispute d'avoir frapper son meilleur ami ? Laisse lui quelques jours pour digérer et il viendra s’excuser tout seul comme un grand garçon t'inquiète pas. Je le vois ce redresser un peu, je pensais que c'était ça sa super révélation, mais au vue du sérieux qu'il prend pour continuer son petit moment de vérité, je lui accorde le temps nécessaire pour qu'il puisse finir de me dire ce qu'il à a dire ! Et là il me dit qu'il est gay, ça aurait sans doute dû être une surprise, mais je m'en doutais en faite. Tu aurais dû m'en parler à l'époque, je suis désoler pour toi qu'à l'âge qu'on avait tu es eu ce genre de problème à résoudre, mais je ne vais pas te prendre en pitié parce que tu es gay... Des milliers de gens le sont et ils ne se servent pas des gens qu'ils apprécient pour le vérifier à leur détriment. De plus tu as attendue dix ans pour me faire cette révélation ? Je ne te déteste pas, je n'aime juste pas qu'on se moque de moi et c'est clairement ce que tu as fait à l'époque, que tu pense avoir eu une bonne raison ou non de le faire ! Je peux paraître un peu dure, mais je ne trouve pas que ce soit une bonne excuse !
love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: Re: There is a hope for the hopeless [pv Eileen]   Mar 6 Jan - 14:39



❝There is a truth, there is a light if you'd follow me there❞
Eileen & Sam
Sam se sentait un peu bête face à la jeune femme, ses paroles étaient pleines de sens, et lui avaient des justifications qui le dépassait lui-même, il avait juste était terriblement lâche et avait eu peur, peur d’envenimer la situation, peur d’affronter ce qu’il était réellement. Une part de lui avait eu du mal à accepter sa vraie nature et il n’avait eu de cesse de se donner cette excuse pour faire du mal aux gens, pour les blesser et finalement donner cette foutue excuse pour se faire pardonner de ses actes, jusqu’à présent ça avait fonctionné mais avec Eileen c’était différent. Le fait d’en parler avec Ethan n’avait sans doute pas était la chose la plus intelligente qu’il ait pu faire mais il en avait ressenti le besoin, un besoin viscéral et incontrôlable mêlé à une bonne dose d’alcool également. Samuel n’attendait pas que la sœur de son meilleur ami s’en mêle et veuille raisonner Ethan, de toute façon c’était impossible, il secoua vivement la tête à ses mots puis s’empressa de répondre.

- Non, je te demande rien de tout ça.

En réalité, Sam ne demandait rien, peut-être un peu de compréhension ? Il venait bien après la guerre, il fallait bien l’admettre, mais il valait mieux tard que jamais…Non ? Peut-être que dans ce cas, c’était pathétique de sa part, mais il avait eu du mal à faire la part des choses, durant des années il devait se battre avec ses traumatismes d’enfances qui étaient toujours bel et bien présent et il avait eu du mal à se rajouter cette « contrainte » de plus, ce qui faisait qu’il était d’autant plus différent des autres, il n’avait jamais voulu faire du mal à qui que ce soit, et au final il avait tout fait de travers. Après avoir légèrement inspiré et laisser le temps à Eileen de répondre, il reprit, lui expliquant la situation, ce qu’il avait fait et surtout pourquoi mais cela sembla lui faire ni chaud ni froid, comme si elle le savait déjà, comme si de toute façon son opinion sur lui était déjà toute faite et qu’elle n’en démordrait pas. Le jeune homme ne s’attendait pas vraiment à ça, à vrai dire il ne savait pas vraiment à quoi il s’attendait en venant lui déballer son sac comme ça, tant d’années après, mais il avait eu un léger espoir, c’était sans doute un tort, d’avoir espéré que les choses puissent s’arranger. Baissant la tête, Sam écouta d’une oreille distraite le fait qu’elle lui dise qu’elle ne le détestait pas, c’était sans doute vrai, mais ce n’était pas pour ça qu’elle était prête à lui pardonner, comment expliquer son silence ?

- J’ai essayé de te le dire…Un tas de fois mais tu n’as jamais voulu m’écouter.

Prenant conscience qu’il était en train de la remettre en cause de surcroît, il releva la tête vivement et se rattrapa en ajoutant directement.

- Je veux pas dire que tu sois fautive, bien sûr que non, c’est moi qui est fait une grosse erreur, j’en suis bien conscient. Je viens sans doute trop tard oui c’est sûr. Mais…Mon but n’était vraiment pas de me moquer

Dans un léger soupire mal dissimulé, Sam reprit son souffle avant d’ajouter

- Tout ce que je veux c’est qu’on puisse redevenir amis, comme avant. C’est sans doute beaucoup te demander…




© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: There is a hope for the hopeless [pv Eileen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
There is a hope for the hopeless [pv Eileen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Evolution :: Washington :: Lieu de vie :: Maison :: Lydia D. & Eileen C.-
Sauter vers: