AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What If I Told You ? [Pv Ethan]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Mer 29 Oct - 21:43



What If I Told You ?
Every little secret that I hide behind would you see me differently ? And would that be .such...a bad thing. I wonder what it would be like if I told you .



Sam attendait cette soirée avec impatience, habituellement il voyait Ethan tous les jours à la fac, et il n’était pas rare que ça se finisse dans un bar à se taper dans le dos et rire de bon cœur, mais ces derniers temps ils avaient chacun étaient quelque peu occupé, et  avec les vacances scolaires ils s’étaient peu vus. Autant dire que le jeune homme s’y était préparé, après avoir pris une bonne douche et avoir enfilé un jean et un sweat-shirt à capuche il s’était afférer à préparer un petit apéro. Bien que le mot préparer était un grand mot, il s’était contenter de verser dans un grand récipient des chips, il avait acheté plusieurs sortes l’après-midi même, il y avait de quoi les caler pour la soirée. Sur la table basse était également posé quelques bouteilles d’alcool, de toute façon ils pouvaient se lâcher, si Ethan était trop alcoolisé il allait de soi que Sam l’obligerait à dormir chez lui.

L’air de rien, dès lors qu’Ethan n’était pas constamment avec lui, Sam ne pouvait nier qu’il ressentait comme un vide. Pourtant ses sentiments restaient purement amicaux, il n’y avait jamais rien eu d’autre entre eux, même si Sam ne pouvait nier qu’au début de leur amitié il avait comme ressentit un petit quelque chose pour lui, attendrit par sa compréhension, sa sympathie mais il avait vite balayé tout ça, et il n’allait certainement pas le lui avouer, désormais ces sentiments étaient complètement oubliés. Ces furtifs sentiments qu’il avait pu ressentir auraient pu effrayer son ami, c’était sans doute pour ça qu’il ne lui en avait jamais parlé, et puis tout cela était si loin, il avait 15 ans, il en savait pas où il en était, et Ethan était là pour lui, tout ça avait était assez perturbant mais désormais il ne voit en lui que son ami, son frère.

Quoi qu’il en soit, il avait besoin de lui auprès de lui, tout simplement parce qu’il n’avait que lui. On dit toujours qu’on a que très peu de vrais amis, et cela ne pouvait être que confirmer. Sam sympathiser facilement avec les gens mais il n’avait pas de vrais amis, il n’avait qu’Ethan. Et il ne s'en remettait pas si il devait le perdre un jour mais il ne pouvais nier qu'il lui cacher des choses. Il lui avait cacher ses sentiments passagers, mais il avait surtout cacher pourquoi sa sœur était si furieuse contre lui. Elle avait raison en un sens, peut-être était-elle trop rancunière, Sam était très mal placé pour lui faire des reproches puisqu'il en était la cause, il se contenter donc d'encaisser mais il n'était pas sûr qu'Ethan le prenne sur ce ton là. Dans un long soupire il tenta de mettre ses pensées de côté, au moins pour la soirée.

Sam alluma la télé et mit sa playlist en route, il avait également préparé quelques films et des jeux vidéo même si il se doutait que ce ne serait pas utile. Ils avaient plein de choses à se raconter. Le jeune homme savait que son ami allait certainement le bassiner avec Lydia qu’il ne portait pas dans son cœur, mais à présent, Sam avait aussi un sujet avec lequel il pouvait le bassiner. Lysandre. Ce prénom qui raisonnait dans sa tête et qui lui donnait un sourire idiot dès qu’il y pensait. C’était inévitable, il ne pouvait pas lutter contre ce sentiment. L’avantage avec Ethan c’était qu’il pouvait lui parler librement de ses sentiments pour un autre garçon sans se sentir juger. Dans un sens, c’était peut-être grâce à lui qu’il était parvenu à complètement l’accepter.  Le fait de repenser au barman qui lui avait plus que tapé dans l’œil, ça lui redonna une certaine superbe, il se sentait plus que bien.

La sonnette se mit à retentir, ce fût muni d’un petit sourire qu’il alla ouvrir la porte, sans surprise il y découvrit Ethan qu’il invita immédiatement à entrer en se décalant. Pour l’occasion, Sam avait remis un peu d’ordre dans son appartement, et autant dire que pour ce grand bordélique c’était un exploit. Il avait passé toute l’après-midi, l’aspirateur à la main à chasser les poussières accumulées puis armé de son chiffon avait nettoyé tous les moindres recoins.
Après s’être salué, Sam ne tarda pas pour lui proposer quelque chose à boire, puis il se laissa tomber sur le canapé, comme impatient de connaître tous les derniers trucs qu’il avait manqué.

- Alors, raconte. Quoi de neuf ?




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan J. Clarkson
The King
avatar

▬ Petits mots : 224
▬ Your Buisness : Etudients et employer d'un musée d'art

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Mer 29 Oct - 22:39

Samuel And  Ethan
::: What If I Told You ?


Ce soir, je suis invité et pas chez n'importe qui. Je suis invité chez Samuel mon meilleur ami..Je trouve ce mot faible ''meilleur ami''. C'est un mot trop simple pour définir notre relation c'est bien sûr qu'un ami, qu'un frère vue que je suis prêt a faire n'importe quoi pour et ça a toujours été comme ça. Notre amitié a débuté il y a 10 ans et elle ne sait jamais arrêter et ça même quand j'ai appris pour son homosexualité. Pour tout vous dire je m'en fous de son orientation. Il a toujours été là pour moi et ça même dans les moments difficile a la mort de mes parents, c'est lui que j'ai pris dans mes bras pour pleurer toutes les larmes de mon corps. J'ai bien sur pleurer avec ma soeur, mais pas autant qu'avec lui je ne voulais pas montrer ma peine ce jours quand se jour-ci noir, mais tomber dessus. En plus je crois que c'est la seule personne qui me suit dans mes délires je suis sur que si un jour je tue quelqu'un sans faire expé se con m'aiderais pour cacher le corps pour sauver ma peau. C'est comme ça et pas autrement j'ai toujours été fusionnelle avec lui malgré que ma soeur n'es pas vraiment pour. D'ailleurs j'ai jamais compris son mépris en vair-lui. Samuel n'est pas quelqu'un de méchant, mais elle ne l'aime pas beaucoup et ça ne changera pas tout de suite apparemment. Bref, ce soir, c'est le grand soir et je vais pouvoir lui raconter ma semaine et avoir son avis.

Je me pépar en m'habillent avec un t-shirt , jean, Sweet a capuche noir et basket. Je prends une bouteille de scotch que j'ai prévu pour la petite soirée. J'ai tellement de choses à lui raconter que je ne vais pas s'avoir par ou commencer, mais je suis sûr qu'une fois que je serais en face de lui ça va sortir tout seul. Je prends un petit sac a dos noir pour m'être ma bouteille c'est le même sac a dos que j'utilise pour les cours ou pour ranger des dessins. Je sors de mon immeuble et monte dans ma voiture. Le chemin n'est pas très long pour aller chez Samuel. Je sors de ma voiture et arrive devants chez lui. Je frappe à la porte et attend qu'il m'ouvre la porte et c'est ce qu'il fait rapidement en plus. Je le salue et comme par magie mon grand sourire apparait. Je secoue devant son nez la bouteille de Scoth et une fois qu'il s'installe sur le canapé, je fais de même, mais en mode beau gosse comme dans les films. J'appuye ma main sur le dos du canapé et l'enjambe.

-hop ! J'ai été en boite de nuit avec Lydia pendants que t'étais sur ton inconnu. Alors ? Il S'appelle comment ? Il est sexe ? A tu fait des trucs avec ? Genre Rumrum tu vois ce que je veux dire *. Je lui fait un petit sourire coquin et hochent la téte sur le côté*

Je suis quelqu'un de super curieux, mais ça, il le sait déja. J'en profite pour ouvrir la bouteille de scotch, mais je ne vois aucun vair prédéfini sur la table du coup, je fais le gros alcoolique et bois carrément à la bouteille en fessent une grimace. Je lui tends pour qu'il fasse de même.






(c) sweet.lips



_________________


« i'm not sleeping »
Illumine-toi, épanouis-toi. Comme si tu avais le choix. Même si tu ne peux pas entendre ma voix . Je serai juste à côté de toi.Le jour où je perdrais le contrôle et ou tous mes amis seront des inconnus seras-tu la toi ?©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Jeu 30 Oct - 12:31



What If I Told You ?
Every little secret that I hide behind would you see me differently ? And would that be .such...a bad thing. I wonder what it would be like if I told you .


Ethan se mit rapidement à son aise, il faut dire que l’un comme l’autre se sentait toujours à l’aise dès qu’ils étaient chez l’un ou l’autre, un peu comme à la maison. Sa bouteille de scotch à la main, il en bu une gorgée puis la lui tendit ; Sam s’en saisit puis bu à son tour, à la question qui suivit il manqua de s’étouffer, il frappa l’épaule de son ami dans un rire.

- T’es con ! J’ai failli m’étouffer !

Il toussota légèrement puis lui passa la bouteille, puis tenta de reprendre ses esprits. Même si ça n’aurait pas était pour lui déplaire, rien ne s’était passé entre lui et Lysandre, il connaissait son prénom et ça s’arrêter là. Depuis cette soirée, il avait dû beaucoup prendre sur lui et résister à l’envie de lui envoyer un message ne serait-ce que pour lui rappeler son existence. Ce manque de confiance qu’il ressentait en sa présence était perturbant, lui d’ordinaire si sûr de lui, il n’aimait pas ressentir ça et pourtant il faisait tout pour que ça se reproduise, tous ses sentiments étaient chamboulés et indécis, il soupira légèrement puis regarda en direction d’Ethan avant de reprendre.

- Je le connais à peine. Je sais même pas si on va se revoir…

Une pointe de tristesse se fit ressentir à cette constatation, pourquoi fallait-il qu’il ressente ça ? Il n’en avait pas besoin, il avait tout ce qu’il lui fallait, une relation n’était pas au programme, et pourtant il en rêvé, il en fantasmé, il ne pouvait plus se contrôler, le cœur au bord de l’implosion, la chaleur commençait à le gagner rien qu’à penser à lui, à ses yeux, à son corps, à tous ces détails qu’il avait remarqué en seulement quelques secondes. Secouant la tête, il reprit la bouteille que lui tendait son ami et bu d’une gorgée le quart de la bouteille. Cela ne servait à rien, ça n’effaçait rien mais ça faisait du bien. Le liquide coula le long de sa gorge, sentant l’alcool lui picoter ses entrailles il éloigna le goulot de sa bouche puis s’essuya la bouche d’un revers de main puis soupira, à nouveau. Cette fois-ci se fût un long soupire de désespoir qui le gagna. Autant tout à l’heure en pensant à lui il avait regagné le sourire, autant maintenant il se sentait déprimer.

- Sinon, il s’appelle Lysandre.

A y repenser c’était un prénom plutôt curieux, il n’en connaissait pas l’origine, mais après tout ça n’avait pas d’importance comment il pouvait bien s’appeler, tout ce qui l’intéressé c’était de pouvoir replonger son regard dans le sien, se perdre dans la profondeur de ses yeux verts, contempler son visage, son sourire, cette manie qu’il avait de se frotter du bout des doigts la joue quand il semblait nerveux, tous ces petits détails que Sam avait notifier en l’espace d’une soirée, c’était comme si il le connaissait depuis toujours. Ne voulant néanmoins pas plomber l’ambiance avec ses sentiments contradictoires, il reprit son sourire accompagné néanmoins d’une grimace qu’il eut bien du mal à dissimuler en pensant à ce qu’il allait dire.

- Et toi avec Lydia ?

A l’évocation de ce prénom, il avait comme l’impression de dire un gros mot, il ne pouvait rien y faire, il ne la supportait pas. Et Lydia le lui rendait bien, même si en général, Sam essayait d’éviter de parler d’elle pour ne pas ressentir cette pointe de haine qui se montrait dans son regard. Pourtant elle ne lui avait rien fait, n’avait jamais était odieuse ou insultante mais elle était, et c’était déjà trop. Toujours à s’accaparer d’Ethan, à jouer les fausses amies, c’était gerbant. Sam n’était pas idiot il avait bien vu qu’il se passait quelque chose entre eux, mais qu’ils étaient incapable de se l’avouer, de nombreuses fois il avait voulu se lever d’un bond et lui coller sa foutue réalité dans la face, ils étaient amoureux l’un de l’autre, ça crevait les yeux ! Et ce même si ça ne plaisait pas à Sam. Si ça avait était quelqu’un d’autre, si seulement ça avait pu…Mais on ne choisit pas qui on aime, pas vrai ? Le jeune homme ne se gênait pas pour faire savoir qu’il n’avait rien à foutre avec elle, mais en même temps il était toujours là pour l’écouter à son sujet. Il était partagé entre son égoïsme personnel de le voir s’éloigner de lui au profit de cette fille ou de le voir heureux, comme chaque fois qu’il parlait d’elle. Il se sentait triturer de l’intérieur tellement cette question l’empêcher de penser correctement. Etait-ce correct de priver son meilleur ami du bonheur ?  D’un soupire intérieur il s’enfonça d’avantage dans le canapé puis reprit.

- Il se passe quoi entre vous deux au juste ?





made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan J. Clarkson
The King
avatar

▬ Petits mots : 224
▬ Your Buisness : Etudients et employer d'un musée d'art

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Jeu 30 Oct - 12:59

Samuel And  Ethan
::: What If I Told You ?


Je connais bien Samuel, et même très bien. Je peux s'avoir ce qu'il pense ou se qu'il ressent rien qu'a la façon don il parle ou il me regarde et là ce soir Samuel est étrange et très pensif. Je crois que l'homme qu'il a rencontré lui monte a la tête et pas un peu ? Il doit vraiment avoir quelque chose de particulier ce mec, car Samuel est rarement comme ça. Cette façon qu'il a de parler, on le croirait presque triste et perdu dans une vague de sentiments inimaginable. J'ai l'impression de me voir quand j'ai rencontré Lydia, mais les choses ont pas mal évolué depuis. Je continue de l'écouter attentivement et il me dit qui s'appelle Lysandre. C'est quoi ce prénom ? C'est une fille ? Non c'est un prénom mixte, mais c'est chelou c'est parents ne devais pas l'aimé beaucoup pour lui donner un prénom comme Lysandre. Je ne peux m'empêche de faire un petit sourire sur le coin de ma lèvre quand il me dit son prénom. J'essaye de garder mon sérieux et continue de l'écouter. Je récupère ma bouteille de scotch et bois une grosse gorgée en le regardent.

-Mon Samuel t'es en train de craquer s'évérement pour lui. D'ailleurs quand tu me parle j'ai l'impression que t'es entrain de te l'imaginer dans t'es pensée du coup je trouve que ya une tension sexuelle la entre nous.
Je lui fais un clin et pouffe de rire, mais se pouffement se transforme vite en rire bien bruyant. Je bois une troisième et grande gorgée pour faire mieux que Samuel. Ouai, je suis un peu mode compétition sans m'en rendre compte, mais je vais très vite déchanter vair la fin de la soirée. Il me demande ce qu'il s'est passé avec Lydia et j'ai tellement envie de lui tout lui dire même si ça ne va pas lui plaire.

-Ba j'ai été en boite avec elle et tu vois je les regarder droit dans les yeux et je lui ai dit t'es à moi bébé *je fait un petit sourire*....Bon ok ça c'est pas passé comme ça du tout j'ai galérer toute la soirée et une fois que la soirée c'est terminer je lui est dit qu'elle me plaisait du coup je les embrasser. Genre je les embrasser, mais Juste kiss tu vois rien de sale et après elle ma dis t'es un Idiot. J'ai répondu quoi !? tu va me parler autrement* Je sourit a nouveau*...Non je n'ai pas dit ça je suis juste parti avec une tête de chien battu.

Samuel me connait bien il c'est que je ne suis pas du genre a draguer tout se qui bouge et que je n'es pas une pleine confiance en moi, mais j'aime bien en rajouté dans mes histoires tout en avouent la vérité juste après. Je me lève du canapé et en dansent légèrement sur moi-même je dis.

-Je te garde le meilleur pour la fin, car Lydia est venue chez moi.. et ouai chez moi ! Toute seule dans mon appartement. Je suis en couple mec !
Je me rassoit avec un grand sourire le genre de sourir d'un mec completement love. Je n'aime pas étaler ma joie surtout quand Samuel ne va pas très bien, mais ce soir, c'était obliger, je ne peux rien lui cacher et surtout pas mes relations amoureuses.






(c) sweet.lips



_________________


« i'm not sleeping »
Illumine-toi, épanouis-toi. Comme si tu avais le choix. Même si tu ne peux pas entendre ma voix . Je serai juste à côté de toi.Le jour où je perdrais le contrôle et ou tous mes amis seront des inconnus seras-tu la toi ?©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Jeu 30 Oct - 14:53



What If I Told You ?
Every little secret that I hide behind would you see me differently ? And would that be .such...a bad thing. I wonder what it would be like if I told you .


Sam éclata de rire à l’évocation de la tension sexuelle qui se faisait sentir selon son ami. Ça lui faisait vraiment du bien de rire comme ça, de bon cœur, sans arrières pensées, juste entre potes. Ce genre de moment lui manquait quand ils n’étaient pas quotidiens. Mais il savait que dès lors que les vacances seraient terminés leur bonne vieille routine reprendrait, ils se révéraient en cours, à cette pensée il eut un large sourire. Le changement c’était bien mais il n’y avait rien de telle que les bonnes vieilles habitudes pour Samuel. Il n’aimait pas quand les choses changeaient de trop. Alors cette soirée était le moyen de remettre les choses dans l’ordre.

S’en suivit le sujet concernant Lydia, le jeune homme dû faire preuve d’un sang-froid exemplaire pour ne pas montrer son mépris, ce sentiment qu’il ressentait vis-à-vis de la jeune femme était néanmoins palpable, il fit l’effort de sourire lorsque son ami retraça sa soirée en sa compagnie. Il semblait heureux, il le voyait comme quelqu’un d’enjoué, content de lui raconter tous ces petits détails de sa vie, alors Sam ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, même si il s’agissait de Lydia. Après tout lui aussi espéré qu’il se passe quelque chose avec Ly’, et peut-être qu’il allait devoir faire l’impasse sur quelques soirée entre potes pour le voir lui et juste lui, il se demanda à cet instant si cette pointe de jalousie envers Lydia était justifiée ? Ce n’était plus très clair dans son esprit.

Il comprit aussi pourquoi son dernier message était resté sans réponse, si Lydia l’avait rejeté après leur soirée, il devait être bien déçu et n’avait sans doute pas envie de plaisanter. Il prit un air compatissant mais ce qui s’en suivit lui arqua un sourcil. En couple ? Donc finalement ils étaient plus aussi lâche tous les deux, et avaient acceptés l’évidence ? Il lui fit un léger sourire, malgré tout il était heureux pour lui. Il ne pensait pas que ça se ferait si vite, eux qui se tournaient au tour depuis si longtemps, il n’y croyait presque plus. Il attrapa l’une des bouteilles de whisky sur la table, à défaut de trinquer avec un verre, qu’il avait oublié de sortir, il ouvrit la bouteille en question puis la fit claquer contre celle de son meilleur ami.

- Eh bien, félicitations ! J’y croyais plus !

Il but une gorgée du breuvage, après quelques gorgées il n’avait plus cette grimace collée au visage quand il buvait cet alcool fort. Il avait un large sourire, même si au fond il avait bien envie de lui dire sa réelle façon de penser. C’était dur de se contenir, le voir heureux avait contribué à le faire taire, mais il était au bord de l’implosion clairement. Il but une autre gorgée pour se faire taire.

Pour calmer ses pensées quelque peu négatives, il se mit à penser à Ly’, il aimerait bien lui aussi pouvoir lui annoncer prochainement que ça y est l’éternel célibataire était lui aussi casé ! Il en avait même rêvé la nuit dernière, son rêve avait quelque peu dévié il devait bien l’admettre, ça n’avait rien de mignon ou d’attendrissant, à cette pensée il sentit ses joues rougirent. Même si il disait plus ou moins tout à Ethan, certains détails il préférait les garder pour lui. Il piocha sa main dans les chips, sentant que sa tête commençait à tourner il valait mieux manger quelque chose si il ne voulait pas finir dans cinq minutes la tête dans les toilettes.

- Donc ça y est, c’est officiel. Lydia et toi…

Il avait prononcé son prénom comme une torture, comme si c’était surréaliste. Puis il secoua légèrement la tête dans un petit rire mal dissimulé.



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan J. Clarkson
The King
avatar

▬ Petits mots : 224
▬ Your Buisness : Etudients et employer d'un musée d'art

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Jeu 30 Oct - 19:42

Samuel And  Ethan
::: What If I Told You ?


Je suis heureux ce soir. Je peux enfin dire que j'ai une copine et je passe la soirée avec mon meilleur ami. Je ne peux rien demander de plus au bon dieu ! Si peut-être d'arrêter mes cauchemars, mais ça c'est une autre histoire. Samuel a l'air perplexe sur ma relation avec Lydia comme-ci qu'il n'y croyait pas trop ou plutôt comme-ci qu'il ne voulait pas y croire. Je crois qu'il contient très très bien sa joie et je le remarque. Il est content, mais juste par ce que je le suis aussi, je ne crois pas qu'il soi heureux pour ma relation avec Lydia. Serait-il jaloux ? Je crois que oui, mais c'est surement par ce qu'il c'est que je vais passer plus de temps avec Lydia et peut-être moins avec lui. Je souris et trinque avec lui, je bois encore et toujours une énorme gorgée du scotch, mais elle ne passe pas très bien. Je souffle un bon coup et je reprends vite mes esprits. Je crois que j'ai trop bu et trop vite. Sa réaction me traquasse un peu du coup je me jète à l'eau.

- Qu'es que ta ? Ta pas l'air si contente pour moi et Lydia ? Hallo ! Samuel ici la terre Lydia E. Davis la plus sexy des filles que j'ai pu toucher en vair! Ma Lydia ! La Lydia.
J'insiste sur le fait que Lydia est juste Wouah ! J'ai des étoiles dans les yeux quand je parle d'elle, mais plus j'insiste moins le sourire de Samuel est grand. Ok Samuel ne l'aime pas c'est sur c'est même obliger. Je hoche la tête sur le côté avec un air interrogateur.

-Oui c'es officiel ..Ta quoi contre Lydia ? Omg ne me dit pas qu'il c'est passé un truc entre toi et elle sinon je te tue mec ..*Je réfléchie deux secondes a ma question et c'est dans ces moments où je trouve con* Ba non...t'es gay je suis con. Serieux tu ne peux pas faire un peu plus homo des fois tu vois histoire que je me souvienne, mais bon ça ne répond pas a ma question elle t'a piquer un de t'es mec ?

L'alcool, ce n'est pas joli, je m'embrouille avec toutes mes questions, mais d'un côté j'ai envie qu'il réponde à toutes mes questions absurdes. Je bois une nouvelle gorgée du breuvage magique qui me fait sourire depuis quelque minutes. Je vois que Samuel commence à se servir en chips du coup ça me donne envie de faire la même chose. Je tends ma main et prends une poignée pour m'être l'intégralité dans ma bouche... Ouai je suis un creuvard niveau nourriture.






(c) sweet.lips



_________________


« i'm not sleeping »
Illumine-toi, épanouis-toi. Comme si tu avais le choix. Même si tu ne peux pas entendre ma voix . Je serai juste à côté de toi.Le jour où je perdrais le contrôle et ou tous mes amis seront des inconnus seras-tu la toi ?©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Jeu 30 Oct - 22:00



What If I Told You ?
Every little secret that I hide behind would you see me differently ? And would that be .such...a bad thing. I wonder what it would be like if I told you .


Sam eut bien du mal à cacher sa nervosité tout à coup il se sentit très mal à l’aise. En même temps ce n’était pas étonnant qu’Ethan ne remarque son mal à se réjouir, bien sûr il ne s’était jamais caché quant aux sentiments qu’il avait vis-à-vis de Lydia, mais pour lui, pour son meilleur ami, il avait fait quelques concessions et avait cessé de toujours s’énerver dès qu’il prononçait son prénom, se contentant de faire des blagues douteuses, ou de simplement lui dire qu’il ne savait pas ce qu’il lui trouvait, comme si c’était la fille la plus laide qui puisse exister, alors que c’était tout le contraire. Mais ça s’arrêtait là, en réalité il n’avait jamais eu de discussion posée, à cœur ouvert sur le sujet. Sans doute qu’Ethan trouverait ça un peu trop gay à son goût. Il riait intérieurement à sa propre blague, et Ethan ne manquait jamais de lui dire, comme ce soir, qu’il n’agissait pas assez en homo, il ne savait pas trop comment il devait le prendre ni ce que c’était supposé vouloir dire. Y avait-il une façon d’agir propre aux gays ? Il mit cette question en suspens, ce n’était pas le moment de se triturer l’esprit avec des questions sans intérêts. Il jouait nerveusement avec sa bouteille, la faisant glisser d’une main à l’autre, se décidant à la poser pour s’attaquer à ses doigts, les triturant, les claquant, sa nervosité était désormais palpable.

- Si tu savais…

A cet instant il n’avait fait que repenser à Eileen, à ce sentiment de honte qui le gagnait dès lors que leurs regards se croisaient, il eut un léger soupire à peine dissimulé. Il leva les yeux vers son ami et prit un air plus sérieux, sans doute un peu trop. Comment lui dire ce qu’il ressentait sans passer pour un idiot ? C’était impossible. Dans tous les cas, il passerait pour un con et sans doute pour un mec égoïste de surcroît. Il se voyait mal lui dire de but en blanc qu’il n’aimait pas Lydia parce qu’elle lui tournait trop la tête avec ses conneries ? Lorsqu’il lui demanda si elle lui avait piqué l’un de ses mecs, il secoua la tête et fit une grimace, comme si il venait d’assister à une scène effroyable, un long soupire de lassitude s’échapper de ses lèvres.

Il commençait à regretter de ne pas s’être montré assez convaincant, il savait pertinemment qu’un jour ou l’autre cette discussion finirait sur le tapis mais il ne pensait pas que ce serait ce soir. Ce soir était censé être leur soirée, une soirée tranquille entre potes, sans histoires, sans conflits. Il était si rare qu’ils se disputent, en fait d’aussi loin que Sam se souvienne, ils ne s’étaient jamais disputés. Ils se chamaillaient souvent mais le lendemain c’était déjà oublié et enterré, il n’était jamais resté plusieurs jours sans s’adresser la parole par exemple, et si un jour cela devait arriver, Sam le vivrait probablement très mal, il perdrait l’un de ses repères. Il hésita un long moment avant de reprendre la parole, un long monologue intérieur l’avait pris d’assaut, ne sachant pas s’il devait être honnête comme à son habitude ou préserver son amitié en lui mentant. Ne serait-ce pas pire si Ethan venait à le découvrir par la suite ? Ce n’était peut-être pas capitale en soit de savoir si il aime ou non sa petite-amie, mais c’est tout de même une question de confiance. Lorsque l’on brise une confiance, qu’on se met à mentir, alors l’amitié devient dangereusement fragile.

- Je sais pas comment te dire ça, Ethan…

Son ton n’avait rien de joyeux comme à son habitude, celui-ci se voulait sérieux, peut-être un peu trop. Il était hésitant, incertain, cherchait ses mots, c’était assez pathétique à voir finalement. Il avait bien du mal à le regarder dans les yeux, comme si il avait était pris sur le fait, ce qui était un peu le cas finalement.

- Je trouve juste que Lydia, aussi belle soit-elle, n’est pas une fille pour toi.

La bombe était lâchée, les fauves étaient prêts à être lâchés, le petit monde de Sam allait-il changé pour autant ? Non, pas tout de suite. Ethan le savait déjà ça, il lui fallait plus. Sam inspira un grand coup puis repris. Evitant toujours de croiser son regard, rongé par la honte.

- C’est juste que depuis qu’elle a débarqué dans ta vie, c’est plus pareil entre nous. Et maintenant qu’en plus vous…

Il hésita, puis reprit

- Maintenant que vous êtes vraiment ensemble, plus rien ne sera pareil.

Comme prévu, il se sentait vraiment bête, d’autant plus lorsque les mots furent dit à haute voix. Il avait comme l’impression d’être un gamin à qui on voulait enlever son doudou et qu’il ne se sentait pas encore prêt à dormir sans. C’était un fait, le changement était devenu une mauvaise chose, Sam ne voulait pas grandir, il voulait encore garder son doudou.

- C’est assez gay pour toi ?

Il n’y avait pas de colère dans sa phrase ni même du mépris, juste une tristesse mal dissimulée, la réalité était ainsi, les amitiés n’étaient pas toujours éternelles. Avait-il tort ? Avait-il raison ? Il se sentait un peu déboussolé sur le sujet.



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan J. Clarkson
The King
avatar

▬ Petits mots : 224
▬ Your Buisness : Etudients et employer d'un musée d'art

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Ven 31 Oct - 15:29

Samuel And  Ethan
::: What If I Told You ?


Le regard que Samuel me donne en retour de ma joie excessif vis a vis de Lydia n'es pas lui que j'attendais. Il y a quelque chose qui l'empêche de sourire, mais c'est quoi ? Au fur et à mesure que son sourire disparait, je comprends et j'écoute. Lydia n'est pas une fille pour moi ? Alors c'est quoi une fille pour moi ? Une humaine ? Non les humains son bien trop fragile et les demis sons des sortes de mélange des deux gêne qui me fait froid dans le dos. Lydia est comme moi une gêne modifier en plus elle a tout ce que j'aime chez une femme, mais Samuel ne le vois pas du même œil que moi. Je reste debout prêt du canapé avec ma bouteille a la main. J'ai envie de lui répondre, mais je vois qu'il veut dire qu'elle que chose d'autre et ce qui va sens suivre est surement la chose a la qu'elle je m'attendais le moins.

Samuel a peur. Peur qu'on ne se voit plus et que notre amitié disparaisse au fur et a mesure du temps. L'attraction que Samuel a sur moi est tellement forte que je pourrais faire n'importe quoi pour lui. J e ne suis rien si Samuel n'es plus à mes côtés c'est comme ci qu'on m'enlevais une partie de moi. Je le regarde mon sourire a disparu pour faire place a un visage de tristesse. J'ai ressenti son amitié bien plus forte que s'il m'avait remercié un million de fois. J'avale ma salive difficilement et dit d'un voix faible et sincère.

- Une fille dans ma vie ne changera rien entre nous Samuel. T'es mon ami, et même ce mot, je le trouve faible.*Je me frotte mon début de barbe et reprend mon souffle. Comme pour me donner du courage* Je pourrais vraiment mourir pour toi Samuel alors me dis pas ce genre de chose..Tu sais bien que rien ne pourra nous séparer et rien ne changera.

Ma phrase ressemble à une déclaration d'amour mal formuler, mais je crois que lui comme moi on veux garder l'exclusivité de la personne. Si je pouvais m'attacher aux poignées de Samuel et rester collé à lui tout le temps je le ferais, c'est comme ça et ça ne changera pas. Je regarde ma bouteille qui commence à se vider et dit.

- Oui, je crois que c'est assez gay pour tous les deux.
J'ai une confiance aveugle en lui. Je ne sais pas, mais c'est quelque chose que je ne peux pas vraiment contrôler. Je ne sais pas, mais c'est quelque chose que je ne peux pas vraiment contrôler. Je regarde ma bouteille qui commence à se vider et dit.

-Tu sais, je crois qu'on est pareil sur ce côté-là. Si tu trouves quelqu'un, je serai tellement énerver si tu passais plus de temps avec lui qu'avec moi.* Je me rassoit sur le canapé et leve la bouteille au dessus de la tête tout en la regardent je dit.* L'Amour, c'est secondaire. De toute façon, la personne la plus chère à tout être humain, c'est lui-même. Donc on finit par aimer la personne qui satisfait le mieux nos désirs....

J'ai prononcé ma dernière phrase avec une voix très sérieuse. Des fois j'ai l'impression que j'ai deux personnalité c'est peut-être a cause de tout mes cauchemars que je finir par dire des truc sombre, mais tellement vrais.






(c) sweet.lips



_________________


« i'm not sleeping »
Illumine-toi, épanouis-toi. Comme si tu avais le choix. Même si tu ne peux pas entendre ma voix . Je serai juste à côté de toi.Le jour où je perdrais le contrôle et ou tous mes amis seront des inconnus seras-tu la toi ?©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Ven 31 Oct - 17:40



What If I Told You ?
Every little secret that I hide behind would you see me differently ? And would that be .such...a bad thing. I wonder what it would be like if I told you .


Cette façon qu’il avait de l’appeler Samuel, ce devait être bien le seul parmi tous ceux qu’il connaissait qui n’employait pas son diminutif, mais ça n’avait jamais dérangé Sam, et puis il était bien préoccupé par ce qu’il disait que par comment il pouvait bien l’appeler. Il écoutait avec attention, se sentant à chaque mots un peu plus bête que le précédent, en un sens il s’en voulait parce qu’il passait vraiment pour l’égoïste de service, mais il ne pouvait s’en empêcher, c’était plus que lui, plus que fort sa raison. Son cœur avait fait le pas sur ce qui était juste et raisonnable de faire, à présent rien de raisonnable entrait en compte, il se sentait juste faible face à lui. Quelle sensation désagréable et pourtant ça ne faisait que prouver qu’avec Ethan il était juste lui-même, il n’avait ni filtre ni faux semblant. Peut-être avait-il eu raison de confier la vraie nature de ses sentiments ? Puisqu’Ethan sembla vouloir le rassurer en lui jurant que rien ni personne ne pouvait se mettre en travers de leur amitié. Comme Sam avait envie de le croire, jusqu’à présent aucune fille ni aucun garçon n’avait réussi à les décoller, mais maintenant qu’il avait vu le sourire de son meilleur ami en parlant de cette fille, en sentant comme il avait envie que ça marche tout simplement, il se sentait en péril. L’amitié parfois était étrange, comme si les deux personnes étaient si proche qu’elles paraissaient être en couple, ils avaient souvent eu droit à ce genre de plaisanterie quand ils se chamaillaient pour des conneries, et dans cet instant, d’un point de vue extérieur ça aurait pu paraître comme de la jalousie mal placée, mais il n’y avait rien de tout ça, Sam avait juste peur. Peur que leur amitié en pâtisse, était-ce normal ? Il n’en savait trop rien, il n’avait eu que lui dans le rôle-titre du meilleur ami, il n’avait rien sur quoi ce fier. La personne la plus proche qu’il avait autre qu’Ethan, c’était son parrain Josh, envers lui il n’avait jamais ressenti une quelconque jalousie, peut-être parce qu’il était un peu comme un oncle pour lui, voir même parfois un père. Il soupira, las de se triturer ainsi l’esprit.

Alors qu’il s’était perdu dans ses pensées, Ethan reprit la parole, lui annonçant que si lui devait trouver quelqu’un il serait probablement jaloux aussi dans un sens, devait-il se sentir soulagé ? De se dire qu’après tout c’était peut-être un sentiment normal ? Il restait perplexe. Au fond de lui, quand il avait ressenti cette jalousie presque viscérale, durant quelques instants il avait cru que ses sentiments envers Ethan, ceux qu’il avait ressenti ado avait fait surface à nouveau, il avait senti la panique le gagner, mais dès qu’il avait retrouvé son ami il n’avait pas ressenti l’attirance ou quelconque sentiment ambiguë, autant dire qu’il avait eu bien du mal à cacher son soulagement. Se contentant de justifier, ce jour-là, ce soulagement par un argument bateau. Qu’importait, ce n’était pas ça, et c’était tant mieux, Ethan était bien trop précieux pour qu’il perde son amitié pour ce genre de chose, mais qu’était-ce donc ? Pourquoi cette jalousie ?
Ethan lui sortit ensuite une phrase des plus sérieuses qui fait arquer un sourcil à Sam. L’amour secondaire ? Pour Samuel il était vrai qu’il avait toujours préféré privilégié sa famille qu’il s’était construire au fur et à mesure bien qu’elle ne comptait que deux membres théoriquement. Dans un sens il n’avait pas tort, de toute façon on meurt seul, livré à nous-même, nous arriverons tous au final dans un cercueil six pieds sous terre, certain pourrait se dire à quoi bon ? Tandis que d’autres comme Sam et Ethan tente d’en profiter à chaque instant.
Le jeune homme haussa des épaules puis tandis qu’il eut enfin arrêté de semblait si stressé, il se mit enfin à parler.

- Je sais que c’est idiot…Que je suis un idiot même. Dit-il dans un faible sourire. Mais tu es le seul que j’ai, le seul sur qui je peux compter. Tu comprends ?

Il soupira puis reprit la bouteille sur la table basse dont il but une gorgée puis ajouta.

- Mourir pour moi hein ?

Fit-il dans un rire, même si il savait que c’était loin d’être une blague, d’ailleurs si il le fallait, Sam ferait de même.




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan J. Clarkson
The King
avatar

▬ Petits mots : 224
▬ Your Buisness : Etudients et employer d'un musée d'art

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Ven 31 Oct - 18:19

Samuel And  Ethan
::: What If I Told You ?


Il compte sur moi et je compte sur lui ça resume parfaitement le mot ami non ? Le mot ami est faible, mais je l'ai déja dit. Samuel, c'est un peu comme mon premier amour. Je ne suis pas gay bien entendu, mais le premier amour c'est lui qu'on oublié pas vingts ans ou quarante ans après et même si cette amitié venais a disparaitre je ne le l'oublirais pas. Je me suis souvent demandé comment notre amitié aurais été avec Samuel s'il aurais été une femme..Je pense que j'aurais couché avec même plusieurs fois. J'enlève cette pensée de ma tête très étrange, mais ce n'es pas la première fois que j'y pense vue que moi et Samuel on c'est rencontré a l'adolescence et généralement dans cette période de la vie on se cherche, mais l'hétéro est rester fidèle a lui-même. Cette pensée je ne lui est jamais dit, car il avais du sans douter qu'a une époque on veux essayer des trucs bizarre.

Mourir pour lui ? Oui je pourrais réellement m'être ma vie en danger pour Samuel peut-être par ce que je tiens a lui, mais je tien a beaucoup d'autres personnes. C'est surement mon côté protecteur qui est ressorti en dissent cette phrase.

- Oui mourir pour toi ..Mais bon si vraiment c'est perdu d'avance je te laisse crever. Je cours très très vite
Je dis ça en rigolent bien sur, mais il le sait que je cour vite d'ailleurs jetais même le meilleur à nos années collège. Il faut dire que je me suis pas mal entrain a fuir les problèmes, car mon don ou plutôt ma malédiction serre a tué des gens plus qu'a les effrayer du coup n'ayant jamais eu l'envie de tuer quelqu'un je suis devenue le maitre en la matière pour trouver des plans déviation ou des stratagème. D'ailleur en parlent de mon don je devrais lui dire qu'an ce moment c'est de plus en plus présent surtout lors de mon sommeil. Samuel est au courent que certaines nuits j'utilise des chaines pour évité de bouger et de me réveiller sur un toit dimeuble entrain de balancer quelqu'un, mais plus le temps passe plus j'ai l'impression que j'essaye d'enlever les chaines dans mon sommeil se battre contre soi-même c'est la chose a plus dur qu'il m'étais donné de voir. J'essaye de ne pas trop y penser, car si un jour, je perds vraiment le contrôle qui sait ce que je pourrais faire comme mal autour de moi. Je bois une nouvelle gorgée et me relève du canapé pour attraper les chips.

-Ne t'en fais pas je comprends très bien, mais arrête de penser a ça car ça n'arrivera pas de si tôt. En fait j'ai croisé ma soeur et elle ne te passe pas le bonjour. Vous devez avoir un réel problème tous les deux, tu devrais peut-être lui dire que tu n'es pas dangereux pour moi.
Eileen et Samuel..Une grand histoire de haine entre eux. Je n'ai jamais compris pourquoi c'est deux la ne se supportais pas on dirais qu'il joue a '' viens on s'esquive du mieux qu'on peux'' Pourtemps j'ai des souvenirs qu'au début il s'entendais plutôt bien, mais bon c'est peut-être par ce que ma soeur a peur pour moi.






(c) sweet.lips



_________________


« i'm not sleeping »
Illumine-toi, épanouis-toi. Comme si tu avais le choix. Même si tu ne peux pas entendre ma voix . Je serai juste à côté de toi.Le jour où je perdrais le contrôle et ou tous mes amis seront des inconnus seras-tu la toi ?©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Ven 31 Oct - 21:21



What If I Told You ?
Every little secret that I hide behind would you see me differently ? And would that be .such...a bad thing. I wonder what it would be like if I told you .


Sam se mit à rire, c’était sans doute plus agréable pour Ethan de le voir sourire et rire volontiers que de tirer une tête jusque parterre pour, sans doute, des motifs injustifiés ? Leur amitié n’avait d’égale, il se sentait fier et reconnaissant d’avoir pu trouver un ami, un meilleur ami comme lui, un frère. Et en tant que frère et ce malgré qu’il soit plus jeune d’à peine un an, il se sentait responsable de lui, tout comme Ethan certainement. Il avait besoin de le voir heureux et au-delà du fait qu’il avait peur pour son amitié face à la relation qu’il avait avec Lydia, il avait aussi peur qu’elle ne le brise le cœur, il avait peur de le voir souffrir. Le voir dans un état de souffrance lui déchirerait sans doute le cœur, il se sentirait coupable de ne pas l’avoir suffisamment protégé, comme si l’on pouvait être protégé de quelque chose comme ça. Ethan était un grand garçon qui savait ce qu’il faisait, mais Sam avait bien du mal à l’admettre, il n’était juste pas prêt pour ça, peut-être que son traumatisme avec ses parents est encore trop présent dans son esprit. Lui, l’éternel rêveur avait toujours fermé les yeux, portant des œillères il avait vu ses parents heureux parce que c’était ce qu’il voulait voir, il ne voulait pas entrevoir la misère, la haine, les disputes sans fins, les conflits étaient son quotidien et pourtant il ne les avait pas vu, il était devenu comme autiste des problèmes des autres.

Ethan insista néanmoins sur le fait qu’il n’avait pas à s’en faire, Sam acquiesça même si au fond il savait que ce problème qu’il avait, ces sentiments qu’il ressentait n’allait pas s’effacer en une soirée, mais il y travaillait. Il voulait vraiment gommer ce traumatisme pesant qui avait pris le contrôle de sa vie depuis 12 ans maintenant. Lorsque le sang avait cessé de couler du corps inerte de sa mère, lorsque son père avait était mis derrière les barreaux et qu’il avait dû affronter ça seul. Il s’était terré dans le silence même si ça n’avait rien arrangé, si ce n’est peut-être accroître ce sentiment de culpabilité, comme si il était responsable d’avoir un père complètement taré.

A l’évocation d’Eileen, Sam releva immédiatement la tête, comme si ses pensées venaient d’exploser en plein vol en un tas de poussière. L’alcool avait déjà fait son petit chemin, malgré les chips il sentait toujours sa tête tourner. Lui d’ordinaire qui avait l’alcool joyeux, aujourd’hui il s’était rendu compte qu’il pouvait aussi ressentir de la tristesse même sous l’influence de ce breuvage. Il voulut d’ailleurs se lever mais il retomba aussitôt sur le canapé dans un petit ricanement. Il ne s’était pas rendu compte qu’il avait bu autant. Il pouffa en entendant les propos d’Ethan. Des problèmes ? C’était le moins qu’on puisse dire, il reprit néanmoins son sérieux et répondit.

- C’est elle qui ne veut pas me parler. J’ai essayé mais elle veut rien entendre…Alors j’ai laissé tomber. J’peux pas la forcer, pas vrai ?

Il soupira

- Tout ça c’est de l’histoire ancienne de toute façon.

Il se cala au fond du canapé, massant ses tempes, le fait d’essayer de se lever n’avait pas était une bonne idée, c’était comme si tout à coup tout l’alcool lui était monté au cerveau, il avait l’estomac tout retourné.

- J’crois que j’vais…

Il se leva d’un bond et couru vers les toilettes pour finalement se vider l’estomac dans les toilettes, il y resta cinq ou peut-être dix minutes, la notion du temps semblait lui échapper mais il se sentait un peu mieux après ce petit périple imprévu dans les toilettes. Après s’être asperger d’eau fraiche et s’être rincé la bouche il alla jusqu’à la cuisine où il but un grand verre d’eau avant de s’affaler sur le canapé.



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan J. Clarkson
The King
avatar

▬ Petits mots : 224
▬ Your Buisness : Etudients et employer d'un musée d'art

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Ven 31 Oct - 22:59

Samuel And  Ethan
::: What If I Told You ?



La soirée se déroula parfaitement bien malgré que cette soirée avait des allures de confidence. Je ne peux pas retirer se sourire sur mon visage a cause de l'alcool. Si qu'elqu'un venais à m'annoncer une nouvelle triste je crois que j'éclaterais de rire, mais pour le moment je lutte juste a gardé mes yeux ouvert. Samuel continue de me parler et me dit que tout ça c'est de l'histoire ancienne avec Eileen..Quoi ? Qu'elle histoire, je ne comprends pas grand chose, mais le temps que l'information arrive à mon cerveau Samuel cour au toilette aussi vite que flash. Je me lève et pose la main sur ma bouche et ce sourire qui étais sur mes lèvres se transforme en fou-rire. Je rigole tellement que des larmes coulent de mes yeux.

-Bravo ! Bravo ! Vise les toilettes !
J'essaye d'avancée vair Samuel pour le rejoindre voir s'il a besoin d'aide, mais il est déja trop tard, il a fini de vomir du coup, je fais demi-tour. J'avance une nouvelle fois vair le canapé. Je manque plusieur fois de tombé et au moment ou je sans la chute je m'appuie sur un mur, mais ma main glisse sur le mur du coup je m'eclate au sol avec la bouteille dans la main. La bouteille explose et des bou de verre vienne me couper l'avant-bras. Le peu d'alcool a l'intérieur de la bouteille viens me bruler la petite blessure que je viens de m'infliger. C'est douloureux, mais j'éclate une nouvelle fois de rire en restent allonger sur le sol.

-Sam ! Fait pas le salo viens m'aider...Saminou ?
Il mes impossibles de me relever seul en plus avec ce fou rire j'ai mal à l'estomac, mais au moins moi je n'es pas recracher mes chips dans les toilettes... J'aurais aimé être moins alcoolisé pour prendre une photo de Sam entrain de vomir. La prochaine fois peut-être. Je regarde mon avant bras la blessure est profonde enfin c'est l'impression qu'elle me donne je regarde mon t-shirt et dit d'une façon que seuls les hommes bourée peuvent comprendre.

-Taché..Putain mon haut. Mon regarde il était blanc il est jaune maintenant..
En fait, je crois que la couleur exacte du sang, c'est rouge...Pas jaune, mais cette information me parvient trop tard et je rigole encore une fois aussi fort que bêtement.






(c) sweet.lips



_________________


« i'm not sleeping »
Illumine-toi, épanouis-toi. Comme si tu avais le choix. Même si tu ne peux pas entendre ma voix . Je serai juste à côté de toi.Le jour où je perdrais le contrôle et ou tous mes amis seront des inconnus seras-tu la toi ?©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Sam 1 Nov - 13:00



What If I Told You ?
Every little secret that I hide behind would you see me differently ? And would that be .such...a bad thing. I wonder what it would be like if I told you .


Lorsqu’il s’affala comme une masse sur le canapé il lui fallut quelques secondes pour se rendre compte qu’Ethan n’était plus à ses côtés, il le chercha du regard c’est là qu’il le vit au sol, une bouteille explosée à ses côtés et du sang, beaucoup de sang. Comme si il venait de dessoûler en un instant il se précipita vers lui, s’agenouillant au sol manquant de se ramasser sur les morceaux de verre il se rattrapa in-extrémiste à la table basse mais un morceau de verre transperça néanmoins sa main, il eut le réflexe d’immédiatement le rejeter, il n’était pas blessé heureusement, une petite coupure de rien du tout qui ne serait plus visible en quelques jours pas de quoi s’alarmer. Mais en voyant l’entaille d’Ethan, de la panique pu se lire dans ses yeux, il attrapa son bras pour voir ça de plus près. En voyant tout ce sang s'écouler de son bras, il eut un haut le cœur, il porta sa main jusqu'à sa bouche pour s'empêcher de vomir à nouveau. Il inspira profondément et reprit peu à peu son calme, bien que sa respiration se voulait incertaine, saccadée. Il sembla réfléchir un instant.

Il se releva et couru jusqu’à la salle de bain où il se mit à ouvrir les placards et tous les tiroirs de la pièce semblant chercher quelque chose. En ouvrant le dernier tiroir il prit la trousse de premier secours et de l’alcool à 90° puis retourna au salon et se laissa glisser au sol, d’un geste assuré, il déroula le bandage puis ouvrit la bouteille d’alcool, jetant un regard compatissant envers son ami.

- Ça va piquer un peu

Il versa quasiment la moitié du contenu de la bouteille sur la blessure, grimaçant au passage en se doutant que ce devait être vraiment désagréable et douloureux, surtout que la blessure était assez profonde, à l’aise d’une petite pince il retira délicatement les petits bouts de verres qui s’étaient installées à l’intérieur puis essuya grossièrement le sang qui s’était écoulé pour ensuite entourer le tout d’un bandage. A l’aide de ses dents il coupa du scotch blanc puis entoura plusieurs fois son bras pour être sûr que ça tienne et surtout que le sang soit canalisé. Il se sentait un peu dépassé par les événements, mais il tenta de reprendre son calme, il n’était pas nécessaire de céder à la panique.

- On devrait aller à l’hôpital, j’ai peur que tu ais besoin de points de sutures.

Il soupira. Cette soirée n’était définitivement pas comme il l’avait espérer. Il attrapa son téléphone et le porta à son oreille, tout en expliquant ce qu’il faisait à Ethan.

- Je vais appeler un taxi, on est pas en état de conduire ni toi ni moi.

C’était sans doute plus prudent dans leur état d’y aller en taxi, il s’attendait vraiment pas à devoir filer aux urgences en cette soirée de retrouvailles. Mais là aussi il était plus prudent de s’y rendre, sa plaie risquait de s’infecter et ils n’avaient pas besoin de ça l’un comme l’autre.

- Ça va aller ?

L’inquiétude dans la voix du jeune homme se faisait à nouveau ressentir, il entendait toujours la tonalité raisonnait dans son oreille, attendant que quelqu’un daigne lui répondre. En attendant, il balaya la pièce du regard à la recherche de sa veste qu’il trouva rapidement, il se dirigea vers celle-ci puis commença à l’enfiler tout en s’approcha d’Ethan où il tendit sa main libre vers lui pour l’aider à se relever. Enfin, à l'autre bout du fil, quelqu'un lui répondit.




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan J. Clarkson
The King
avatar

▬ Petits mots : 224
▬ Your Buisness : Etudients et employer d'un musée d'art

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Sam 1 Nov - 14:33

Samuel And  Ethan
::: What If I Told You ?


Allonger sur le sol, je vois enfin le regard de Samuel se poser sur moi. Il m'aide a me redresser, mais pour tout vous dire je ne comprend pas bien ce qui se passe. J'ai bien remarqué que je me suis votré, mais rien de bien méchant enfin c'est ce que je crois. La voix de Samuel est est peu tremblante et quand enfin ma vue vient à se dégager, je vois mon bras ensanglanté. Je crois que c'est un peu plus grave que ça, mais l'alcoole dans mon sang me fait sourire jusuqu'au moment ou il me met un produit dessus. J'attrape mon avant-bras avec ma main libre et serre les dents pour cacher un crie de douleur.

-Oh putain ! Haa sa pique. Samy sa pique-là sa pique beaucoup !
Je le regarde s'occuper de ma blessure, mais une fois la brulure passée, je me relève en m'appuyant sur l'épaule de Samuel. Il veut m'amener à l'hôpital ? Quoi L'hôpital ! Hors de question je n'aime pas les hôpitaux en plus des qu'il vont analysé mon sang ou regarder mon fichié il vont voir que je suis un Evolué. Il vons s'amusé a me faire toute une batterie de teste je pousse légérement Samuel et dit.

-Non-non ! * Je pose mon doigt sur la bouche a Samuel* Chuteee regarde je vais très bien c'est juste superficielle. Sa cicatrice tout seul c'est truc là !

Pas vraiment, mais bon mon été mental est un peu mis a rude épreuve avec l'alcoole. Je remarque de Samuel insiste donc je fais de même.

- Un taxi t'es fou j'ai ma voiture je peu conduire largement* dit-je en m'appuyant avec difficulté contre son épaule* Tu vois je vais parfaitement m'en bien ! Vient, on va jouer dans la forêt au baseball ?
Wtf ? Je dis vraiment des trucs bizarre quand je suis bourée, mais bizarrement ce que je dit c'est vrais j'ai vraiment une soudaine envie de jouer au Basball et le pire c'est que j'ai tout dans ma voiture. Je regarde de nouveau mon bras Samuel, c'est bien débrouiller pour arrêter le sang. Je pense que j'ai effectivement besoin de quelque point de suture, mais ça peu attendre un parti de baseball non ? Apparemment non, mais moi, je dis oui. Je donne une petite claque sur la joue de mon ami et dit.

-Oh t'es tout pale toi tu ne devrais pas boire* Je lui met mon bras sous le nez* Je suis un bohomme moi !

Je pouffe de rire et malgré ma blessure, j'ai envie de bouger de faire quelque chose ! Je crois que j'ai vraiment trop bu !






(c) sweet.lips



_________________


« i'm not sleeping »
Illumine-toi, épanouis-toi. Comme si tu avais le choix. Même si tu ne peux pas entendre ma voix . Je serai juste à côté de toi.Le jour où je perdrais le contrôle et ou tous mes amis seront des inconnus seras-tu la toi ?©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Sam 1 Nov - 17:29



What If I Told You ?
Every little secret that I hide behind would you see me differently ? And would that be .such...a bad thing. I wonder what it would be like if I told you .


Samuel ne put s’empêcher de se demander si son ami ne s’était pas pris un coup sur la tête tellement ses propos étaient insensées. Voire même délirant. Etait-il en train de complètement perdre la tête ? Tandis que son interlocuteur au téléphone lui répondit, mais Ethan n’en finissait pas de parler, de le couper, de débiter des conneries à la minute, il soupira puis répondit au téléphone.

- Un petit instant s’il vous plaît.

Tandis qu’Ethan s’était levé et qu’il venait de lui coller une petite baffe, il laissa tomber son bras le long de son corps, le téléphone à la main puis secoua la tête dans un soupire, las. Il savait qu’Ethan pouvait être têtu comme il s’y mettait d’autant plus lorsqu’il était complètement bourré, il dû faire preuve de beaucoup de sang-froid pour se montrer convaincant, du moins il essayé de l’être.

- T’as perdu la tête ou quoi, Ethan ? Ecoute, on va aller à l’hôpital que tu le veuilles ou non !

Son ton se voulait autoritaire, il n’était pas question qu’il se laisse polluer par les idées farfelues que pouvait avoir Ethan et autant dire qu’elles étaient nombreuses. Il reprit son téléphone à la main et le porta à son oreille.

- Allo ? … Allo ?

Il soupira puis ajouta

- Il a raccroché. Bon file moi tes clefs, je vais conduire.

Sam était peut-être plus apte à conduire même si il avait bu, après s’être complètement vidé les entrailles dans les toilettes et surtout le fait de voir son ami couvert de sang lui avait clairement remit les idées en place, il ne sentait plus sa tête tourner, c’était comme si tout était redevenu normal, comme si l’alcool s’était éliminé par lui-même de son organisme même si techniquement il était une vraie éponge sur pattes et il espérait de tout cœur qu’il n’y aurait pas de flics dans les environs pour les arrêter. L’hôpital ne se trouvait pas très loin, cinq minutes en voiture, y aller à pieds serait plus long et dans l’état d’Ethan il ne valait mieux pas.

Après avoir rangé son téléphone, il attrapa la veste de son ami qui se trouvait sur le canapé puis la lui lança au visage, semblant bien décider à faire les choses à sa façon. Même si dans tous les cas ils allaient sans doute passer la nuit aux urgences, à attendre. Sam détestait s’y rendre mais là il n’y avait vraiment pas le choix, attendre le lendemain n’était peut-être pas très conseillé si la blessure s’infectait cela pouvait avoir de graves conséquences, Sam s’imaginait déjà le pire. Un empoisonnement du sang lui serait fatal. Il inspira un grand coup pour dégageait ses idées sombres de son esprit.

- Allez, bouge-toi, on y va.

Pour confirmer ses propos, il se dirigea vers la porte, l’ouvrit puis attendit qu’Ethan passe le pas de la porte pour fermer à clé. Une fois arrivé en bas de l’immeuble, il chercha de regard la voiture de jeune homme.

- T’es garé où ? …Allez magne toi un peu !

Ethan qui n’avait eu de cesse de pouffer de rire pour la moindre excuse devenait agaçant pour le pauvre Sam qui ne faisait que de s’inquiéter pour lui. D’habitude il allait volontiers dans son sens quand il s’agissait de faire des conneries mais dès qu’il le voyait blessé, c’était trop pour lui, il ne parvenait pas à le supporter. Il était trop préoccupé pour en rire de toute façon. Il se relâcherait sans doute dès qu’ils franchiraient l’entrée de l’hôpital.



made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan J. Clarkson
The King
avatar

▬ Petits mots : 224
▬ Your Buisness : Etudients et employer d'un musée d'art

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Sam 1 Nov - 22:35

Samuel And  Ethan
::: What If I Told You ?


À l'hôpital, moi ? Hors de question, mais l'influence que Samuel exerce sur moi est bien trop forte surtout quand il prend sa voix autoritaire. Mes idées son un peu plus clair et quand il me balance la veste en pleine figure je ne peu m'empéche de rire légèrement c'est fou, mais tout ce qu'il fait me donne envie de rire. Je mets ma veste avec difficulté d'ailleurs, je crois que je n'ai jamais autant galéré à m'être une veste de toute ma vie. Une fois mise je met la capuche sur la tête et sourit.

-Je suis Batman * dis-je avec un grand sourire*
Bon Samuel a pas envie de rire, mais moi j'ai trouvé sa drôle. Il ouvre la porte d'entrer quand a moi je prend tout mon temps pour franchir cette porte. Une fois en bas de l'immeuble Samuel cherche ma voiture et quand ta moi je regarde chaque plaque d'immatriculation et en voix une où c'est marquer BG... Beau gosse ? Je rigole, mais Samuel me demande de me dépêcher ! Roo décidément, je traine des pieds comme un petit garçon et dit.

-Ohh alala sa va ! Regarde je suis là
Ma blessure me pique, mais l'alcoole est la pour sauver de ma douleur. Je vois ma voiture au loin et trottine jusqu'a elle. Je fais comme dans les films d'action et glisse sur le capo pour aller du coté passager je pointe du doigt Samuel.

- Ta vue, ça ! Je suis genre trop ...TRop.
J'ouvre la portière et monte dans ma voiture. Je n'es pas l'habitude d'être du côté passager donc je m'amuse a fouille je trouve d'ailleurs une boite de capote dans ma boite a gents et regarde Samuel avec un petit sourire. Je la range et essaye de le détendre comme je peu. Je sans que l'alcoole descend , car plus les minutes passe plus mon bras me pique. Je regarde mes mains et compte mes doigts.

Je fais sa très souvent et Samuel est bien sur au courent de cette mani. Enfaite je les compte pour voir si ce n'est pas un rêve, car dans les rêves nous avons plus de doigts et ça m'aide a me réveiller sauf que ce soir j'ai bien cinq doigts donc d'un côté c'est une bonne chose. Je regarde Samuel et fini par enlever ma capuche.

-J'ai envie de pisser...Non je te jure j'ai une grosse envie-là ! Dépêche-toi






(c) sweet.lips



_________________


« i'm not sleeping »
Illumine-toi, épanouis-toi. Comme si tu avais le choix. Même si tu ne peux pas entendre ma voix . Je serai juste à côté de toi.Le jour où je perdrais le contrôle et ou tous mes amis seront des inconnus seras-tu la toi ?©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Dim 2 Nov - 13:49



What If I Told You ?
Every little secret that I hide behind would you see me differently ? And would that be .such...a bad thing. I wonder what it would be like if I told you .


L’hilarité qui émanait d’Ethan en devenait presque ridicule, lui seul riait à ses propres blagues, d’un point de vue extérieur ça aurait pu être drôle, mais encore une fois, Sam n’avait aucune envie de rire de la situation qui avait plus tendance à le paralyser même si il se forcer à avancer pour ne rien laisser paraître et ne pas se laisser submerger. Continuant à faire l’idiot, Sam secoua la tête l’air désespérer, comme si il n’était plus à sauver, ce qui n’était pas totalement faux, à cette pensée il réussit néanmoins à lui faire un léger sourire. Il le vit virevolter sur le capot comme si il s’en fichait pas mal qu’il soit blesser et qu’il devait sans doute souffrir, l’alcool y était sans doute pour quelque chose. Une fois à l’intérieur de la voiture, Sam poussa un long soupir de soulagement, au moins il avait déjà réussi à atteindre la voiture, c’était déjà une victoire en soit. Une fois le contact établi, la radio se mit en route, les fards s’allumèrent au contact de la nuit noire puis ils purent enfin se rendre jusqu’à l’hôpital. Au bout de trois minutes, alors qu’Ethan avait gardé le silence il lui indiqua qu’il avait envie de pisser, Sam soupira, il avait vraiment l’impression d’être avec un gamin.

- On est presque arrivés, alors retiens toi !

Samuel appuya sur l’accélérateur et en à peine de temps qu’il fallut pour le dire, ils arrivèrent sur le parking des urgences, une fois à l’intérieur la tornade Ethan disparu sans doute pour se rendre aux toilettes. Levant les yeux au ciel, Sam se dirigea seul jusqu’au guichet de l’accueil, il expliqua la situation à la secrétaire de l’accueil qui lui indiqua de prendre place en salle d’attente et qu’un médecin viendrait les chercher, il s’y attendait mais il ne put s’empêcher de grimacer au mot attente. La salle en question était juste en face, elle n’était pas séparé de l’accueil, Ethan le retrouverait donc facilement. Il s’installa péniblement sur l’un des sièges en plastique qui n’était pas des plus confortables. Il valait mieux s’armer de patience tout de suite, la salle était bien remplit il posa sa veste sur le siège à côté de lui, gardant ainsi la place pour son ami.

Il s’empressa d’aller jusqu’au distributeur, jetant de temps en temps un œil derrière lui, que personne ne prenne sa place pendant qu’il avait le dos tourner, les urgences c’était un peu ça aussi. Il acheta deux paquets de bonbons et deux sodas puis regagna sa place, attendant toujours Ethan.

Il balaya le hall du regard, des gens qui au premier abord ne semblait pas avoir quoi que ce soit, il y en avait sans doute qui encombrait les urgences pour un petit rien, mais bon Sam n’était pas là pour juger, il avait juste hâte qu’Ethan soit rapidement pris en charge puis il rentrerait chez lui se mettre au lit. Il ouvrit le premier paquet de bonbons puis piocha à l’intérieur, il se sentait plutôt bien maintenant, les effets de l’alcool ne lui tournait plus du tout la tête, il ouvrit ensuite sa canette et en but une gorgée.

Les minutes défilèrent, lorsqu’Ethan revint à lui, juste au moment où il se demandait si il ne s’était pas évanoui dans les toilettes, à priori non. Il ne savait pas trop s’il allait un peu mieux et qu’il avait pu lui aussi soulager un peu son estomac ou si son état était aussi alcoolisé qu’à leur arrivée. Il attendit qu’il arrive à sa hauteur pour le constater.

- Ça va mieux ?




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan J. Clarkson
The King
avatar

▬ Petits mots : 224
▬ Your Buisness : Etudients et employer d'un musée d'art

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Dim 2 Nov - 21:29

Samuel And  Ethan
::: What If I Told You ?


Mon envie d'uriné est forte, mais Samuel n'arrêta pas la voiture pour autant je prend donc une mine boudeur et une fois arriver a destination je me précipite aux toilettes. J'ouvre la première porte, mais une fois franchie la porte des toilettes mon estomac ce tort. Rien de très grave, mais un minimum ne me ferait pas de mal. Je croyais que j'avais envie de pisser ? Apparemment, mon corps en a décidé autrement. Une fois mes entrailles vider je fait un rapide rinçage de ma bouche et je me peux enfin faire pleurer Jessus comme on dit. C'est drôle mais le fait d'avoir vomi ma fait du bien, mais me fait aussi du mal plus le temps avance plus mon avant bras se manifeste en me brulent. Je jète un rapide coup d'oeil. Oh merde Samuel a raison je crois que j'ai besoin de petit soin. Rien de très grave, mais un minimum ne me ferait pas de mal.

Je me lave les mains et passe un coup d'eau sur mon vissage. Deux trois claque et c'est reparti. Je rejoins Samuel dans la salle d'attente et quand je le vois je remercie le ciel de m'avoir donné un ami aussi prévenant. Je prends un des sodas qui mes surement destiner vue qu'il y en n'a deux. Je l'ouvre et bois une grosse gorgée. Mon rire a disparu, mais je regard tout de même Samuel avec un petit sourire.

-Ouais ça va un peu mieux. Je me suis purgé. Heureusement que t'es là !
Je regarde une nouvelle fois ma blessure et dans quelque jour même dans quelque heures quand le docteur sera passé moi et Samuel allons rire de cette petite mésaventure qui viens de m'arriver, mais pas tout de suite. Je compte plus trop les fois ou moi et lui on n'a dû allé a l'hôpital à cause de nos acrobaties quand on étais gosse aujourd'hui c'est un peu le niveau supérieur vue qu'on est des adultes...

Enfin adulte pour ma part, je doute un peu. Malheureusement, je prends conscience des conneries que je lui ai dites... Faire un baseball en foret ? Cette pensée me fait sourire, mais je pense quand même que prendre une bate de basball et s'amuser a faire les con en foret ce n'est pas une trop mauvaise idée. Bref..Je pique quelque bonbons a Samuel et le regarde avec un grand sourire.

-Merci, c'est vraiment cool de s'avoir que je peux compter sur toi. Peut-être que si tu n'aurais pas été la j'aurais vomi sur mon bras et ça se serais infecter.
Je regarde un peu autour de moi et comme a mon habitude je trouve qu'il y a vraiment des gens chelou dans les hôpitaux. En espèrent que le docteur arrive vite.






(c) sweet.lips



_________________


« i'm not sleeping »
Illumine-toi, épanouis-toi. Comme si tu avais le choix. Même si tu ne peux pas entendre ma voix . Je serai juste à côté de toi.Le jour où je perdrais le contrôle et ou tous mes amis seront des inconnus seras-tu la toi ?©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Lun 3 Nov - 16:20



What If I Told You ?
Every little secret that I hide behind would you see me differently ? And would that be .such...a bad thing. I wonder what it would be like if I told you .


Dès qu’ils avaient franchis les portes de l’hôpital et qu’il s’était installé dans la salle d’attente, Sam, comme prévu, s’était quelque peu radoucie, il avait ressenti un certain soulagement. Il n’avait pas vu cette soirée sous cet angle mais il était soulagé de ne plus avoir cette sensation de pression continue sur ses épaules. A présent ce n’était plus de son ressort.

Lorsqu’Ethan s’installa à ses côtés, Sam vit que son visage avait repris quelques couleurs, il n’avait plus le teint rougeâtre dû à l’alcool, à présent il était un peu palot mais ça avait l’air de s’être arrangé. Il lui fit un léger sourire tandis qu’il ne tarda pas à piocher dans ses bonbons. Cependant il devait bien être obligé de constater qu’au vue de la lenteur à laquelle les patients défilaient, ils n’étaient pas prêts de rentrer. Ethan ne tarda d’ailleurs pas à le remercier, c’est vrai qu’il avait était plutôt réactif dans ses réactions, il avait agi vite et bien. Cependant sa dernière conversation, avant qu’il ne se vide dans les toilettes lui revint à l’esprit. Devait-il la reprendre là où ils l’avaient laissé ? Ethan semblait en avoir oublié son existence, ce n’était peut-être pas très prudent de se mettre dans le pétrin tout seul…Il soupira un peu malgré lui à cette pensée.

Jusqu’à présent il s’était toujours un peu senti indifférent vis-à-vis de ça, parce qu’après tout ce n’était pas sa faute si Eileen ne voulait pas l’écouter et écouter ses explications, mais maintenant il se sentait quelque peu coupable, il ne savait pas trop si c’était le reste du whisky dans lequel trempé encore ses dents du fond et la peur de voir son ami dans tout ce sang mais il s’était senti honteux. Honteux de ne jamais avoir trouvé le courage de lui dire la vérité. Il avait une fois songé à le lui dire il y a deux ou trois ans, lorsqu’Eileen lui avait jeté un énième regard noir, mais il s’était ravisé. Il avait d’abord cru qu’il pourrait l’aider en un sens, faire entendre raison à sa sœur mais c’était perdu d’avance, il l’avait toujours vu si protecteur envers elle, le moindre garçon l’approchant ou lui faisant du mal avait droit à une bonne bagarre dans les règles de l’art, c’était un peu macho de sa part mais il l’aimait et rien ne pouvait être plus important. Sam faisait aussi parfois des choses idiotes pour cette même raison, comme mentir à son meilleur ami par exemple. Au début il se disait qu’il finirait par lui dire plus tard, puis les mois étaient passés, ainsi que les années et finalement il s’était dit qu’il avait trop attendu et qu’il était trop tard, qu’il lui en voudrait beaucoup plus maintenant, que la prescription ne s’appliquait pas et que son mensonge serait sans doute pire que l’action elle-même.

Perdu dans ses pensées, il fixé un point invisible, les yeux dans le vide, si Ethan lui parlait il ne l’entendit pas en tout cas. Il lui avait caché des choses, et sa sœur n’était pas son seul secret. Il ne lui avait même pas parlé de ce qu’il lui était arrivé il y a quelques jours. La lettre qu’il avait reçue de son père. Son père était sorti de prison, et il ne lui avait même pas dit. Peut-être parce que lui-même n’y croyait pas. Encore des choses qu’il préférait ne pas dévoiler, Sam était si secret parfois s’en était agaçant. En temps normal il disait tout à son meilleur ami que ce soit bien et mal et parfois il n’avait d’autre choix que de le garder pour soit parce qu’il en avait tout simplement honte. Honte que son père soit un criminel, honte qu’il ait pu se servir de sa sœur parce qu’il était incapable de savoir si il était homo ou non. Honte de toute simplement « être » parfois.

Il poussa un long soupire, c’était un peu une seconde nature chez lui, mais il ne pouvait faire autrement, il avait l’impression que ses pensées s’étaient extirpés par ce soupire, comme si un poids venaient de lui tomber des épaules, même si ce n’était qu’une impression. Les yeux fixant le sol, il prononça à mi-voix, de façon à peine audible ces quelques mots.

- Je t’ai menti…J’ai fait quelque chose de pas génial…

Il sembla réfléchir un instant puis reprit.

- A Eileen. J’ai pas été correct avec elle.




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan J. Clarkson
The King
avatar

▬ Petits mots : 224
▬ Your Buisness : Etudients et employer d'un musée d'art

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Lun 3 Nov - 16:56

Samuel And  Ethan
::: What If I Told You ?


L'attente interminable. Je regarde chaque personne qui défile sous mon regard. Cetainnes personne rentre d'autre sorte surement pour boire un café et plus les minutes passe plus j'ai l'impression qui nous ons oubliez. J'ai l'air calme en apparence, mais a l'intérieur de moi, c'est tout autre chose. Je suis impatient, stresser et j'ai juste une envie s'est d'être soigné pour en rire plus tard. Il m'a menti ? Es que lui c'est un évolué ou non..Du coup je passe bien deux petites minutes a analyser tout le monde et quand enfin je trouve se jeux débile je regarde Samuel...Je crois qu'il doit faire un jeu lui aussi par ce qu'il a le regard complètement vide. Je regarde dans sa direction, mais je vois juste une machine a café...OK mon pote a du avoir un neurone qui a péter la c'est sûr.

Ah non c'est bon je le vois enfin bouger et avant que je n'es eu le temps de lui parler c'est lui qui prend la parole... Il m'a menti ? Eileen.. Pas correct avec elle..J'ai un peu de mal à le suivre. En quoi il n'a pas été correct avec ma soeur c'est deux la ne s'adresse plus la parole depuis..Menti....Les morceaux s'assemblent dans ma tête j'essaye de voir le moment où il n'a pas été correct et ou il m'a menti, mais pour tout vous dire je ne comprends pas, mais j'ai bien l'intention de comprendre ce qu'il essaye de me dire.

-Tu m'as menti ? Et tu n'as pas été correct avec ma soeur ? Je ne comprends pas où tu veux en venir, mais si c'est une blague finie la vite par ce que je suis perdu là.

Oui c'est peut-être ça une blague dit avec un air mélancolique..Putain je connais le regard a Samuel et je sais que ce n'es pas une blague alors es qu'il est en train de me dire. J'ai envie de le secouer pour qu'il me dise en quoi et pourquoi il n'a pas été correct avec Eileen.. Je ne pense pas que Samuel a fait quelque chose a Eileen sinon elle m'en aurais parlé et surtout lui le premier depuis le temps que je le connais et qu'on se vois chaque semaine...

L'attente de sa réponse me semble interminable. Je me souviens maintenant qu'a l'appartement il voulais me dire un truc, mais avec tout ce qui c'est passer je ne lui est même pas re demander. À ce moment précis tout ce que j'espère c'est qu'il me sorte une blague genre je n'ai pas été correct par ce que je lui est pris ses chaussures, mais n'importe quoi, mais au fond de moi je sais que ce n'es pas ça et que c'est bien plus sérieux. Je dévisage Samuel en attend sa réponse.






(c) sweet.lips



_________________


« i'm not sleeping »
Illumine-toi, épanouis-toi. Comme si tu avais le choix. Même si tu ne peux pas entendre ma voix . Je serai juste à côté de toi.Le jour où je perdrais le contrôle et ou tous mes amis seront des inconnus seras-tu la toi ?©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Lun 3 Nov - 20:06



What If I Told You ?
Every little secret that I hide behind would you see me differently ? And would that be .such...a bad thing. I wonder what it would be like if I told you .


Sam ne savait pas trop par où commencer, mais il ne pouvait plus faire marche arrière, maintenant qu’il avait déclenché la curiosité de son ami il était bien obligé d’aller au bout de son récit. Il aurait pu s’en sortir avec une blague comme il semblait penser que s’en soit une. Il soupira avant de reprendre la parole.

- Je sais pas si tu te souviens, quand on avait 16 ans, on était allé à une fête, celle de..hm..oh ! Comment il s’appelait déjà ?!

Comme si l’information était capitale, il farfouilla sa mémoire, puis claqua sa main contre sa cuisse lorsque la réponse traversa ses lèves.

- Ryan ! Enfin bref. Je sais plus où t’étais parti, je crois que tu t’étais trouvé une fille à chasser. On s’est retrouvé un peu comme des cons avec Eileen, on a pas mal discuté ce soir-là, on s’est même bien entendu et puis on avait un peu bu autant le dire, qu’on était plus très nets autant l’un que l’autre…

En même temps qu’il racontait sa petite histoire, il voyait défiler la scène sous ses yeux, c’était comme si ça c’était passé la veille, alors que c’était arrivé il y a huit ans de cela maintenant. Il reprit son monologue, son hésitation était largement décelable.

- On a joué à action ou vérité, c’était un peu puérile je l’admets surtout que si y a bien un truc que je déteste…

Se rendant compte qu’il s’écartait quelque peu du sujet il se racla la gorge puis reprit.

- Tu sais qu’à l’époque t’étais le premier à me dire que je ne pouvais pas savoir si j’étais gay si je n’essayais pas…Eh bien, je l’ai embrassé. J’ai embrassé ta sœur.

Jusque-là il n’y avait rien de bien grave, c’était plutôt ce qu’il allait suivre qui devenait un peu plus dur à admettre.

- J’étais bourré, sur le coup j’étais soulagé de ne rien ressentir tu vois, de me dire que je m’étais pas trompé sur moi, que j’étais vraiment gay. Je sais pas ça m’a fait rire, ta sœur l’a pris pour elle, elle m’a giflé et elle s’est barré.

Soupirant, il eut bien du mal à regarder son ami dans les yeux, il se força néanmoins à le faire pour terminer son récit.

- Je voulais pas la blesser tu vois, mais elle n’a jamais voulu de mes explications, j’aurais voulu lui dire que ce n’était pas elle le souci mais plutôt moi. Il haussa des épaules. Mais elle n’a jamais voulu m’écouter.

Son monologue semblait avoir duré une éternité, lui-même n’en avait pas vu le bout, mais voilà il avait dit ce qu’il avait à dire maintenant cela ne tenait qu’à Ethan de réagir. Que ce soit en bien ou en mal, il avait bien du mal à définir comment les choses allaient se dérouler. Mais qu’importait comment la situation allait évoluée, il se sentait tout à coup plus léger, comme libéré d’un poids sur ses épaules.




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan J. Clarkson
The King
avatar

▬ Petits mots : 224
▬ Your Buisness : Etudients et employer d'un musée d'art

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Lun 3 Nov - 21:08

Samuel And  Ethan
::: What If I Told You ?


J'attends ma réponse avec impatience et je les enfin. Il me raconte qu'a l'époque on a fait une soirée chez Ryan..Ouai Ryan je vois c'est qui. Un petit con qui organisait toujours des fêtes et j'étais le premier à y aller pour voir s'y j'arriverais a pecho... Action et ...Eileen.. Embrasser...QUOI ? Pas la blesser ?

A ce moment la je ne serais vous dire pourquoi, mais j'ai eu une douleur indescriptible. Un mélange de Haine de rancœur. Il me cache des choses depuis des années et après il se dit meilleur ami..C'est quoi se délire là. Je sens mon coeur qui bat de plus en plus vite et ce n'est pas de l'amour, mais de la colère. Mon poing se resserre au fur et à mesure des secondes. Je le regarde et avec ma main gauche sans reflechire je l'attrape par le colle et lui, mais un coup-de-poing sur le visage. Il tombe de sa chaise et m'entraine dans sa chute. Tout se passe vite, mais je ne lâche pas son t-shirt. J'ai envie de le frapper encore et encore pour m'avoir menti et en essayent de le frapper a nouveau je lui gueule dessus.

-Va te faire foutre Samuel !

Les gens nous regard certain s'approche pour nous séparer d'autre on peur, mais je m'en fou. Je vient d'être trahie par mon meilleur ami... Impulsif moi ? Oui..Mais c'est justifier..J'ai dit que je pouvais crever pour Samuel il y a quelque heures et en quelque secondes il m'a avoué cette foutu de ma soeur il y a longtemps et de m'avoir menti..Pour tout vous dire je crois que la chose qu'il me fait le plus mal c'est qu'il m'a menti. Bien sur je suis aussi triste pour ma soeur, mais j'aurais jamais crue ça de lui. Samuel me connait bien. Il sais que je suis qu'elle qu'un d'impulsif et hésite pas une seule seconde. En tout cas une chose est sur il m'a bien fait de m'en parler dans un Hopital.

Je suis toujours au-dessus essayent de le frapper comme je peu au visage...Je crois que je suis en train de péter les plombs...Je crois que je perds le contrôle la, car j'ai pas envie de lui faire du mal j'ai vraiment envie de le tué. J'ai mal a l'avant-bras et le sang qui coule sur lui j'ignore si c'est le mien ou le sien. Il faut que j'arrête..Arréte ETHAN STOP...Je dois compter mes doigts ..C'est juste un rêve encore c'est un putain de rêve.. Reveille toi Ethan ! Es que c'est moi qui m'imagine toute c'est chose encore ou c'est la réalité.. Je ne sais plus..






(c) sweet.lips



_________________


« i'm not sleeping »
Illumine-toi, épanouis-toi. Comme si tu avais le choix. Même si tu ne peux pas entendre ma voix . Je serai juste à côté de toi.Le jour où je perdrais le contrôle et ou tous mes amis seront des inconnus seras-tu la toi ?©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Mar 4 Nov - 13:31



What If I Told You ?
Every little secret that I hide behind would you see me differently ? And would that be .such...a bad thing. I wonder what it would be like if I told you .


Alors qu’il venait de dévoiler l’un des secrets les moins important mais les plus gardé de ces dernières années, Sam pensait qu’Ethan allait le prendre autrement. Enfin, il ne savait vraiment à quel type de réaction il devait s’attendre, mais ce qu’il savait c’était que le problème ne résidait bien sûr pas dans le fait qu’il ait embrassé sa sœur mais surtout que durant toutes ces années, il avait prétendu ne pas savoir pourquoi Eileen avait nourri une telle rancœur envers lui, à l’époque ils étaient jeune il s’était dit que ça finirait par passer, il n’avait jamais osé l’avouer à Ethan sans trop savoir pourquoi. Peut-être que si il avait vidé son sac tout de suite, ils n’en seraient pas là aujourd’hui. Perdu dans ses pensées quelque peu contradictoires, attendant la réaction de son meilleur ami que ne tarda pas à se faire ressentir. Ressentir était le mot approprié, un coup de poing gagna sa joue gauche, il crut durant un instant que sa tête allait se détacher du reste de son corps, d’où avait-il toute cette force ? Sam n’avait jamais eu à se battre avec son meilleur ami, ils n’en étaient jamais venu, en dix ans d’amitié, aux poings. Sam ne tarda pas à tomber au sol tellement la force de son ami était surréaliste, et surtout il ne s’y attendait pas, sa surprise se lisait sur son visage, à la force de son poing il avait réussi à le faire saigner du nez, c’était malin. Mais il ne réagissait pas.

Il le sentait s’accrocher à son t-shirt comme pour le secouer, peut-être attendait-il une riposte de sa part ? Mais il se savait fautif, sans doute le méritait-il ? Le goût du sang parvint jusqu’à ses lèvres, il avait envie de lui cracher au visage mais il n’en fit rien, même si intérieurement il bouillonnait de colère. Même dans un tel état il n’avait pas le droit…C’était tout ce qu’il trouvait à se dire mais ses émotions étaient confuses, il ne se sentait pas bien, la tête commençait à lui tourner, il crut qu’il allait tomber dans les vapes, son regard s’était noirci, oui il était en colère. Il n’avait pas riposté, mais la colère était bien là, même dans la pire des colères il n’aurait jamais levé la main sur son ami, lui. Alors qu’Ethan n’avait pas hésité, qu’est-ce qu’il lui avait pris ? Il avait oublié qu’on pouvait parler ? Sam ferma les yeux, serrant des poings il savait ce qui allait se passer si la colère continuait de le gagner mais en rouvrant les yeux, le voyant là comme ça, à lui dire d’aller se faire foutre, il ne pouvait plus lutter.

- Tu ferais mieux de t’enlever. Tout de suite !

Sa fin de phrase était monté malgré lui dans les aigus, il savait ce qui se passait, il savait que ce n’était pas bon ni pour lui, ni pour Ethan. Mais c’était déjà trop tard. Une tornade fit son entrée dans le hall de l’hôpital, bien sûr personne à part Ethan ne pouvait la voir, une centaine, non un millier d’araignées géantes en découlèrent, rampant vers eux, grimpant sur le dos d’Ethan qui commençait à se débattre sous les regards ahuris des patients, le prenant sans doute pour un fou. Sam savait qu’à se débattre comme ça il allait juste se faire du mal à lui-même, il fallait stopper l’illusion, oui mais comment ? Il rassembla toutes ses forces en stock puis repoussa violemment Ethan qui retomba en arrière puis il couru vers l’un des couloirs de l’hôpital alors qu’il quittait le lieu, l’illusion disparu avec lui.

Il tourna dans l’un des couloirs au hasard puis frappa violemment le mur de son poing le faisant saigner abondement mais il s’en fichait, il se laissa tomber le long du mur, sa tête prisonnière entre ses mains il ne lui restait plus qu’une chose à faire : Pleurer. Il était pathétique, mais ce torrent d’émotions étaient trop pour lui, il ne pouvait plus rien maîtriser. Il se sentait coupable, sale, il ne se sentait plus comme un ami à présent. Il n’avait jamais utilisé son pouvoir contre Ethan. Il s’attendait à tout moment à le voir débarquer et à se venger, il l’aurait mérité, mais si il le faisait il savait pertinemment que son pouvoir se manifesterait à nouveau, un cercle vicieux qui terminerait à tous les coups très mal.




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan J. Clarkson
The King
avatar

▬ Petits mots : 224
▬ Your Buisness : Etudients et employer d'un musée d'art

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Mar 4 Nov - 14:44

Samuel And  Ethan
::: What If I Told You ?


Ma colère est forte elle est ci forte que des larmes me monte au visage et je sens quelque chose qui cloche. J'aperçois une tornade.. Samuel est en train de riposter avec son don. Puis subitement des araignées me montent dessus. Je me débat comme je peu je crie et bouge dans tout les sanse pour m'en débarrasser, mais Samuel me pousse violament. Pour partir aussi vite qu'il peut et une foi que j'ai ouvert les yeux il n'y a plus rien..Plus personne autour de moi-même les gens ont disparu..



Je me sens plus fort et perdu..J'avance dans ce long couloir qui vien d'apparaitre sous mes yeux je ne suis plus sous l'emprise de Samuel, mais sous la mienne. Les lumières de l'hôpital clignotent et je marche lentement..Je ne suis plus moi. Je suis prisonnier de mon don et c'est la pire chose qui pouvait m'arriver. Je sans que j'avance, mais ce n'es pas moi qui contrôle c'est mon corps ! Dans les couloir vide de l'hôpital il n'y a qu'une femme qui s'approche de moi et m'attrape le bras. POur me défendre, je la jète plus loin et continue d'avancée d'un pas lent. Je hurle à moi-même de me réveiller, mais rien ne marche. Je regarde mes mains et compte, mais doigts.

-Un, deux , trois , quatres.., cinq...Six.. Reveille toi !
J'ouvre enfin les yeux je suis toujours dans la salle d'attente une femme est blesser gravement blesser et les gens me regardent d'un air coupable..C'est moi je la reconnais cette femme.. Les docteurs qui son la me demande me calmer, mais je suis calme je n'ai rien fait c'étais pas moi..Sam où est Sam ? Un docteur m'attrape par l'épaule et par reflex, je pose ma main sur son visage pour le repousser, mais il s'évanouit...NOn il ne s'évanouit pas il s'endort...J'ai fait quoi là. Je dois partir et Samuel aussi..S'il appelle les autorités je suis dans la merde il vont m'enfermer et faire la même chose à Samuel. Je m'enfui et prends le premier couloir je voix Samuel en qui saigne du nez adossé a un mur..C'est moi qui les mis dans cette état..Je le regarde un instant et je suis partagé entre le prendre avec moi pour partir ou le laisser ici.. Deux hommes arrivent et crient attraper le ..Qui moi ? Je fait demi tour en regardent une derniere fois Samuel avec mon regard terifier par ce que je viens de lui faire a lui et a au deux personne de la salle d'attente.

Je cour aussi je vite que je peu en dehors de l'hôpital et arriver à ma voiture je me rend compte que je n'ai pas les clés.Je regarde une dernière fois mais main ensanglantée..C'est le sang de cette femme et de Samuel..Je cours tanpis pour la voiture. Je cour de panique jusuq'a être esouflé et en me retournent je ne voix plus personne je suis dans les rues de Washington en direction de chez moi. Je reprends mon souffle et marche tremblotant en espèrent ne croiser personne. Es que je pourrais pardonner a Samuel ou plutôt es que lui pourrais me pardonner..J'ai perdu en une soirée les deux choses les plus cher pour moi..j'ai perdu mon contrôle et mon meilleur ami..En marchent mais larmes continues a couler je suis choqué et j'ai encore l'impression de voir c'est putain d'araignée mon don et celui de Samuel on des similitude donc pendants quelque seconde j'avais crue que c'étais moi qui essayer de m'arrêter..Mais non . Je regarde ma blessure...Elle a disparu je n'ai plus rien ..mon don c'est les rêves qui peuvent devenir réalité si pendants ce moment ou j'ai perdu le contrôle j'ai souhaiter être plus fort il est possible que sa mes gérire...Je continue d'avancée et pour tout vous dire j'ai envie de parler a Samuel j'ai envie de le voir et de me pleurer sur son épaule, mais c'est avec lui que je me suis disputé..






[/size]
(c) sweet.lips




_________________


« i'm not sleeping »
Illumine-toi, épanouis-toi. Comme si tu avais le choix. Même si tu ne peux pas entendre ma voix . Je serai juste à côté de toi.Le jour où je perdrais le contrôle et ou tous mes amis seront des inconnus seras-tu la toi ?©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Everson

avatar

▬ Petits mots : 99
▬ Your Buisness : Etudiant en arts.

MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   Mar 4 Nov - 15:20



What If I Told You ?
Every little secret that I hide behind would you see me differently ? And would that be .such...a bad thing. I wonder what it would be like if I told you .


Sam était prisonnier de ses émotions, là assis sur le sol froid de l’hôpital. Lorsqu’il releva la tête, le regard brouillait par ses larmes il heurta le regard de son meilleur ami qui semblait terrifier, des bruits sourds parvenaient à lui, semblables à des cris, que s’était-il passé au juste ? Il était perdu, et puis il le vit fuir sans un mot, des médecins à ses trousses jusqu’à ce que l’un deux tombe son regard sur Sam, lui indiquant de ne pas bouger de là. Pris de panique Sam se leva mais le médecin le repoussa et le fit tomber sur les fesses, son dos se heurta durement au mur, bon sang mais qu’est-ce qu’il se passait ? Avaient-ils remarqués leurs pouvoirs ? Est-ce que c’était la raison pour laquelle Ethan l’avait abandonné là ? Un vent de panique gagna le jeune homme, derrière lui un mur et devant lui un attroupement de médecins venaient de se former au tour de lui, il était pris au piège. Sa respiration se voulait incertaine, elle était saccadée, emplit de spasme il cherchait comment se sortir de là mais ses émotions s’entremêlaient dans un brouhaha incessant. Il avait bien du mal à se concentrer.

L’un d’eux s’avança, les mains en avant comme pour approcher un animal et lui faire comprendre qu’il ne lui voulait pas de mal, mais la piqure qu’il avait dans sa poche ne lui échappa pas, qu’allait-il lui faire ? L’assommer pour mieux le disséquer ensuite ? Le mot panique n’était plus d’actualité, il était en pleine terreur, il avait une peur paralysante qui l’avait pris d’assaut. Alors qu’il s’approchait de lui dangereusement, une illusion prit le dessus, sa victime se mit à se tortiller sous les regards intrigués de ses autres congénères, s’en était d’abord hilarant puis s’en devint inquiétant au fil des minutes, prit de terreur, le médecin se mit à se gratter la peau au point qu’il s’en arracha un bout, du sang dégoulina sur le sol, si Sam ne s’arrêterait pas maintenant il allait probablement se tuer, d’autres s’étaient mis à se battre contre des ennemis imaginaires. Lorsqu’il parvint enfin à se remettre sur ses pieds, il vit à sa droite des membres de la sécurité arriver en courant, il était temps de dégager d’ici, et vite !

Il profita de son illusion pour s’extirpait de leur emprise puis couru à travers le hall où la foule était apeuré, se bousculant pour s’éloigner le plus possible de Sam, il arriva enfin à l’extérieur, ne prenant même pas le temps de reprendre sa respiration il courut jusqu’au parking où était garé la voiture d’Ethan, bien sûr lui n’y était pas. Il l’avait lâchement abandonné à son sort, il s’engouffra à l’intérieur et démarra en trombe puis atteignit son appartement en à peine deux minutes au lieu de cinq. Il gravit les marches à toute vitesse comme si il était encore poursuivit puis claqua la porte et s’y enferma.

En se tournant, il vit les restes de la bouteille encore éclatée au sol, le silence prit place. Il poussa un long soupir de soulagement se laissant glisser au sol, il prit enfin une grande respiration puis resta là pendant au moins une heure, les yeux dans le vide, l’esprit éteint.
Il se sentait trahi, Ethan l’avait oublié là aux mains de ces dégénérés. Et en un sens il s’en voulait à lui-même, si il s’était contenté de la fermer ils n’en serait pas arrivés là, ils auraient tranquillement attendu le médecin, Ethan aurait était soigné et ils auraient repris leur soirée où elle s’était arrêté, au lieu de ça il avait une armée de médecins qui connaissait maintenant son visage et qui savait qu’il était l’un d’eux. L’un des mutants. La population savait globalement que les mutants existaient mais personne ne savait qui ils étaient ou leur réelles capacités, maintenant, à cause de cette soirée, ils savaient. Tel un automate, il se releva, puis se mit à ramasser, agenouillé au sol les bouts de verres restants, triste remémoration de cette soirée plus que catastrophique. Ce qui devait être des retrouvailles c’était transformé en un réel carnage.




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What If I Told You ? [Pv Ethan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
What If I Told You ? [Pv Ethan]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» Ethan Hudson
» Ethan dégage, voici Liam, pour votre plus grand plaisir ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Evolution :: Washington :: Lieu de vie :: Appartements :: Samuel J. Everson-
Sauter vers: